La Clef des Champs


Forum d'amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Partagez | 
 

 Rosa MONTERO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22213
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Rosa MONTERO    Lun 18 Juil - 19:47

Qui aurait cru que je lirais un livre sur Marie Curie ? Trop connue, trop encensée, martyre de la science et icône du travail désintéressé ? j’étais pourtant allé voir en mai l’exposition que lui consacrait cette année l’Institut qui porte son nom. De là à lire une hagiographie, ce n’était pas mon intention…


Toutefois dès que j’ai vu l’ouvrage de Rosa Montero, sans même en savoir le sujet, je l’ai mis dans ma besace. Et il parlait de Marie Curie !


D’une manière originale, familière, attachante. Car l’auteur noue un dialogue avec la scientifique, à partir de ses écrits privés, des confidences de ses proches. Elle approuve ou commente, discute avec le lecteur sur les points communs entre Marie Curie ( Manya Sklodowska) et Rosa Montero, toutes deux veuves de bonne heure, réfléchissant sur leur propres itinéraires, en tant que personnes et en tant que femmes.


C’est donc un regard à la fois empathique et distancié que la seconde jette sur la première, traquant les clichés sous une forme typographique amusante qui se rit des poncifs avec des # culpabilité, ou #Honorersonpère … au diable les académismes, parlons vrai, sans craindre le mot familier, la réflexion naïve, l’étonnement, ou la confidence personnelle.
Le texte est donc vivant, il devient une conversation à trois le lecteur écoute et fait ses apartés, étonné et ravi de se trouver en si bonne compagnie de femmes intelligentes qui se livrent au quotidien.


On supplée à ce qui n’est pas dit, on acquiesce ou on se tient en retrait, mais l’échange est riche. A tel point que je poste cette rapide chronique sans avoir terminé le livre. Pas un mot de plus, je veux reprendre le fil de la conversation ! Merci Marie, Merci Rosa. Je ne suis là pour personne."

Voilà ce que dit Rotko aujourd'hui après m'avoir demandé des nouvelles de mon petit. Et quand il dit "je ne suis là pour personne", je sais que ce n'est pas vrai ! flower
Il est toujours là pour moi, dans la joie comme dans la peine.
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 7927
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Rosa Montero   Dim 23 Avr - 15:41

BIOGRAPHIE


Rosa Montero est une romancière et journaliste espagnole.

En 1976, après des études de lettres et de psychologie, elle se tourne vers le journalisme et travaille dans différents médias. Elle est envoyée en reportage dans de nombreux pays (Amérique Latine, France, Grèce, Etats-Unis...) avant d'intégrer la rédaction du journal espagnol, El pais, dont elle dirige le supplément hebdomadaire en 1980 puis y tient une chronique.

En 1983, elle publie son premier roman Te tratare como une reina qui est un succès immédiat. Huit autres romans et plusieurs nouvelles pour enfants confirment son talent d'écrivain en Espagne. Peu d’ouvrages sont traduits en français.

Récompensée à plusieurs reprises pour son travail de journaliste, elle a reçu aussi de nombreux prix littéraires pour ses œuvres, que ce soit des romans, des essais ou des biographies. 











LIVRE LU : LE TERRITOIRE DES BARBARES




RESUME




Zarza est réveillée un matin par une voit qui lui murmure au téléphone : "Je t'ai retrouvée." Elle prend la fuite, poursuivie par quelqu'un ou quelque chose lié à un passé qu'elle cache et veut oublier. Pendant vingt-quatre heures de vertige, la fugitive va parcourir tous les territoires de l'enfer : les bas-fonds de la drogue, royaume nocturne de la Reine, la misère, les relations étranges qu'elle entretient depuis l'enfance avec son père et son frère jumeau... Tout surgit à nouveau avec la force irrésistible des fleuves infernaux, en un parallélisme angoissant avec les sombres légendes médiévales sur lesquelles elle travaille.
L'intrigue progresse, inquiétante, fantastique, les pièces du puzzle s'emboîtent jusqu'à l'explosion finale qui changera la vie de Zarza pour toujours.
Rosa Montero mêle à un récit puissant et haletant des éléments fantastiques qui conduisent l'intrigue en un crescendo à couper le souffle. Parfaite connaisseuse des méandres de l'affectivité, elle construit des personnages inoubliables et troublants.







RESSENTIS




  Il est difficile de résumer ce roman sans trop en dire. Sombre et prenant, il se distingue surtout par sa construction originale qui manipule le lecteur. Rosa Montero nous dévoile très progressivement des pans de la vie de Zarza et, plus elle en dit, plus on comprend que la femme a connu l’enfer et que tout son être en est saccagé… saccagé pour toujours ? Telle est la grande question du roman. Oscillant entre fantastique, science-fiction et réalisme cru, ce texte étrange est un thriller original truffé de références aussi éclectiques que surprenantes : Chrétien de Troyes, Truman Capote, la sorcellerie… Zarza m’a fait penser à la Nikita de Luc Besson. J'ai  très envie de poursuivre mon chemin dans l’univers de cet auteur. 
L'écriture est fluide, prenante. Le personnage de Zarza que l'on suit du début à la fin est très riche, tourmenté et complexe mais attachant et courageux malgré les apparences. Victime, elle ne sait comment rebondir; d'ailleurs tous les personnages de ce roman sont des handicapés de la vie, portant leur lourd fardeau de souffrances toutes liées à l'enfance.
La fin est tout aussi surprenante car laisse une ouverture dans laquelle le lecteur pourra s'engouffrer.

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9916
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Rosa MONTERO    Dim 23 Avr - 19:43

Un commentaire qui incite à lire ce roman !  study    Merci, Sapho flower flower flower flower

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rosa MONTERO    

Revenir en haut Aller en bas
 
Rosa MONTERO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Harmut, Rosa] Accelération, une critique sociale du temps
» Don Rosa ou Carl Barks ?
» rosa en tous genre.....
» Mode Rosa
» Pates à la Rosa (*)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ...de langues latines-
Poster un nouveau sujet   Sauter vers: