La Clef des Champs


Forum d'amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Junichirô TANIZAKI ( Japon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8187
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Junichirô TANIZAKI ( Japon)   Jeu 1 Déc - 16:01

BIOGRAPHIE

      Jun'ichirō Tanizaki est un écrivain japonais.

Né dans une famille aisée de marchands, il fait de brillantes études à l'Université impériale de Tôkyô, mais en 1910 la ruine de son père le contraint à les interrompre. La même année, il publie son premier texte, une nouvelle cruelle et raffinée, "Le Tatouage", dans la revue qu'il a fondée avec quelques amis. L'histoire de la belle courtisane et de son tatouage en forme d'araignée fait scandale et lance sa carrière d'écrivain. 

En 1913, il rassemble toutes ses nouvelles dans un recueil intitulé "Le Diable" et subit les foudres de la censure qui les juge « immorales ». Il publie sans trêve drames, comédies et scénarios à une époque où le cinéma en est encore à ses balbutiements, il traduit également la pièce d'Oscar Wilde "L’Éventail de Lady Windermere". 

Installé à Yokohama, il fréquente les résidents étrangers et découvre l'image de la femme occidentale. Lorsqu'un terrible tremblement de terre détruit la ville en 1923, il s'installe définitivement dans le Kansai. Le séisme le bouleverse profondément : alors qu'il puisait son inspiration dans un Occident et une Chine exotiques, il revient vers le Japon à partir de 1924, date à laquelle paraît son premier roman, "Un amour insensé". 

Dans les années 30, il multiplie les publications : "Yoshino" (1931), "Le Récit de l’aveugle" (1931), "Histoire secrète du sire de Musashi" (1932), "Le Coupeur de roseaux" (1932), "Shunkin, esquisse d’un portrait" (1933), "Éloge de l'ombre" (1933).

Il se consacre ensuite à la traduction en japonais moderne de "Le Dit du Genji" de Murasaki Shikibu. En 1943, la publication en feuilleton de son chef-d'œuvre "Quatre sœurs" est interdite car jugée inconvenante en temps de guerre. Après la guerre, Tanizaki publie des romans audacieux comme "La Mère du général Shigemoto" (1950) et "La Clef : La Confession impudique" (1956). 

Son état de santé s’aggrave après 1960. Sa souffrance et son obsession de la mort apparaissent dans son "Journal d’un vieux fou" (1961).

En 1964, il fait partie des six derniers candidats retenus de la short list du comité Nobel. 









LIVRE LU : LA CLE




Un respectable professeur d'université, à l'âge du démon de midi, ne parvient plus à satisfaire sa jeune femme dotée d'un tempérament excessif. Après avoir essayé divers excitants, il s'aperçoit que la jalousie est un incomparable stimulant. 
Chacun des deux époux tient un journal, sachant très bien que l'autre le lit en cachette... 
Un roman audacieux sur un sujet délicat.







RESSENTIS




L’adresse narrative de Tanizaki, dont je n’avais rien lu jusqu’à présent, est tout à fait singulière. Le roman, assez bref, et non découpé en chapitres – seuls les journaux, avec leurs dates, divisent le texte –, est un modèle de construction. Il aborde les questions des fantasmes conjugaux et de l’adultère avec une délicatesse rare. Le propos, sous son apparence anodine, est passionnant, et le roman se dévore, dans un sens, comme un bon roman policier, dans lequel chaque témoignage est remis en question… et, parallèlement, des indices, vrais ou faux, sont savamment disséminés au fil des pages. Le lecteur se laisse lui aussi manipuler, et en retire une jubilation non dépourvue de perversité. La Clef tient bien du chef-d’œuvre, dans son genre et au-delà ; on est à vrai dire proche de la perfection : le propos est intelligent et subtil, la forme en parfaite adéquation, le style – double – est d’une efficacité rare, délicatement émoustillante, et d’une justesse qui, au terme de l’aventure, fait froid dans le dos.

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22756
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Junichirô TANIZAKI ( Japon)   Jeu 1 Déc - 21:25

émoustillant, fait froid dans le dos ............ arf ! on va attraper un chaud et froid ma Sapho !
A lire, sans aucun doute !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10286
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Junichirô TANIZAKI ( Japon)   Jeu 1 Déc - 23:10

J'ai lu, il y a longtemps, ce roman, sensuel et pudique à la fois, troublant, et terrible ! J'en ai retenu une analyse vertigineuse des arcanes de la sexualité et surtout des questions soulevées par la communication au sein d'un couple. J'avais trouvé la fin (que je ne révélerai pas Wink) un peu brutale par rapport au reste du roman. Un livre étonnant en tout cas qui mérite le détour !

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Florence 24



Féminin
Nombre de messages : 5415
Localisation : Gironde
Date d'inscription : 19/03/2014

MessageSujet: Re: Junichirô TANIZAKI ( Japon)   Jeu 1 Déc - 23:58

Merci Sapho pour toutes les informations concernant cet auteur et son livre !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f50-florence-s-creations
rebel

avatar

Masculin
Nombre de messages : 4278
Localisation : in the world
Date d'inscription : 14/11/2008

MessageSujet: Re: Junichirô TANIZAKI ( Japon)   Ven 2 Déc - 11:01

Merci Sapho pour ce résumé émoustillant du roman. Malgré ça je ne vais pas me précipiter chez mon libraire

_________________
















Of this be sure : you do not find a happy life, you make it !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Junichirô TANIZAKI ( Japon)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Junichirô TANIZAKI ( Japon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Junichirô TANIZAKI (Japon)
» Junichirô Tanizaki : Quatre Soeurs ...
» Junichirô Tanizaki : Quatre Soeurs et autres romans
» [Tanizaki, Junichirô] Le pont flottant des songes
» Exposition Japon à la foire de Lyon du 19 au 29 mars 2010

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs... asiatiques-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: