La Clef des Champs

La Clef des Champs

Forum d'amitié
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Joseph ANDRAS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8381
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Joseph ANDRAS   Dim 22 Jan - 19:11

BIOGRAPHIE


Joseph Andras naît en 1984. Il vit au Havre .
Initialement non retenu dans la liste du prix Goncourt du premier roman 2016, Joseph Andras en est finalement le lauréat, le 9 mai 2016, par cinq voix contre quatre à Catherine Poulain pour Le Grand Marin et une voix Loulou Robert pour Bianca, soit – fait exceptionnel – deux jours avant sa sortie en librairie. C'est le deuxième Goncourt du premier roman consécutif pour les éditions Actes Sud, qui plus est autour de la thématique de la guerre d'Algérie, après Meursault, contre-enquête de Kamel Daoud récompensé l'année précédente.
La semaine précédant l'annonce officielle des résultats, il fait savoir, par son éditeur et à la demande privée de l'Académie Goncourt, qu'il refuse de se rendre à Paris, afin de signifier son refus de participer à la sélection. Malgré cela, l'Académie lui décerne le prix – Joseph Andras envoie une lettre à l'Académie Goncourt pour décliner le prix et sa dotation, justifiant sa décision en déclarant que « la compétition, la concurrence et la rivalité sont à [s]es yeux des notions étrangères à l’écriture et à la création». Cette démarche, relativement inhabituelle, conduit certains médias à penser qu'il s'agirait d'un romancier déjà célèbre, sur le modèle Gary/Ajar. À la suite de ces interrogations, Joseph Andras accorde des entretiens à L'Humanité et au supplément littéraire du quotidien de Beyrouth L'Orient-Le Jour dans lesquels il explique ses motivations et son travail de romancier pour saluer la mémoire de Fernand Iveton ainsi que, à nouveau, les raisons de son refus du prix : « Je ne pouvais l’accepter, par simple souci de cohérence, et laisser s’"institutionnaliser" ce récit et les idéaux portés par les personnages. [...] Je vis en Normandie, au calme, je ne connais pas le milieu littéraire et parisien, ne souhaite pas en savoir plus et tiens plus que tout à me concentrer sur mes prochains textes ».
Une seule photo de lui est connue. Il indique qu'il se tient volontairement à l'écart des grands médias, préférant se consacrer à la littérature.








LIVRE LU : DE NOS FRERES BLESSES


Alger, 1956. Jeune ouvrier communiste anticolonialiste rallié au FLN, Fernand Iveton a déposé dans son usine une bombe qui n'a jamais explosée. Pour cet acte symbolique sans victime, il est exécuté le 11 février 1957, et restera dans l'Histoire comme le seul Européen guillotiné de la guerre d'Algérie. Ce roman brûlant d'admiration, tendu par la nécessité de la justice et cinglant comme une sentence, lui rend hommage.

Goncourt du Premier Roman 2016








 L’auteur a rédigé un très beau texte, aucun mélo ni pathos dans « De nos frères blessés », l’écriture est concise et précise, et sonne juste. Joseph Andras a su trouver l’équilibre entre raconter des faits réels – ce qui aurait pu donner un texte un peu froid – et donner un souffle romanesque au récit sans pour autant tomber dans le larmoiement sur le corps d’un martyr de la République Française. Tous les personnages – réels- que l’on croise dans le roman sont très bien incarnés, et l’auteur réussit à très bien recréer cette époque mouvementée, dix ans après la fin de la Seconde Guerre Mondiale entre lutte armée, attentats, peur panique et début de la décolonisation.
J’ai lu quasiment d’une traite « De nos frères blessés », portée par la belle écriture de Joseph Andras qui m’a tenue en haleine tout au long du roman. D’un sujet fort mais difficile, sur une période encore peu traitée dans la littérature française, il a réussi à faire un beau roman, percutant et marquant. 
study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23383
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Joseph ANDRAS   Dim 22 Jan - 21:37

Je vais le lire, ma Sapho ! ce normand est un oiseau rare : refuser le Goncourt et le chèque qui va avec, ne pas venir se salir dans les ragotages parisiens, se tenir à l'écart, seul comme un goéland dans le port du Havre ......

Je te livre ce que j'ai lu d'un journaliste de Médiapart. Ce n'est pas piqué des hannetons et tord le cou aux rumeurs des journalistes merdeux !


Qu’est-il arrivé d’allégorique la semaine passée ? Les inondations ? Certes. Mais aussi une petite polémique parisienne, si révélatrice, touchant à l’auteur de ce bref chef d’œuvre publié chez Actes Sud : De nos frères blessés.
C’est « l’affaire » Joseph Andras. Tintamarre affligeant. Piteux pétard mouillé. Os à ronger pour une presse tombée bien bas et pour des réseaux sociaux reflétant le voyeurisme qui infeste l’esprit public.
Rappel des faits. En mai, Joseph Andras publie un récit sur la condamnation à mort du communiste Fernand Iveton, complice du FLN, guillotiné en 1957 à Alger. Joseph Andras, allergique aux mômeries littéraires, refuse ensuite le Goncourt du premier roman.
Tout part alors du blog de Pierre Assouline, La République des livres. Écrivain, critique et membre de l’Académie Goncourt, M. Assouline, qui cloisonne en général assez bien les choses, s’adonne au conflit d’intérêts, le 13 mai – cette date tient du mauvais signe en République…
Le connaisseur de la vie littéraire, sournoisement, cède le pas au juré vexé. Joseph Andras a mordu dans la main qui le primait : il mérite une fessée. La correction de maître Assouline prend la forme d’une intrigue. Fondé sur des cancans, son billet de blog, allusif et vipérin, devient rampe de lancement de la rumeur. À partir d’une évidence sans importance – Joseph Andras est un pseudonyme, le domaine littéraire en regorge –, la calomnie s’insinue, comme dans Le Barbier de Séville.
Nous aurions affaire à une imposture ; « une nouvelle ajaritude » – Émile Ajar fut le prête-nom de Romain Gary, qui roula ainsi les jurés Goncourt en obtenant une seconde fois leur prix, en 1975, pour La Vie devant soi.
Misère de la critique littéraire, incapable de faire entendre une voix experte capable de tordre le cou à une telle ineptie. Profitons-en pour saluer ici le dernier géant de la critique encore en vie, Jean-Pierre Richard, né en 1922, auteur de Littérature et sensation – quel titre ! – (en 1954), de Poésie et profondeur (en 1955), mais également d’ouvrages plus récents chez Verdier, dans lesquels il se penche sur des auteurs contemporains comme Marie Desplechin.
Faute d’arbitres avertis pris au sérieux, la presse verse dans le petit sensationnel. Le Monde publie ainsi, le 1[size=12]er
 juin, une prétendue enquête, qui consiste à faire le tour de la rumeur pour constater, sans vraiment l’avouer, qu’il s’agit d’un tuyau crevé. Non, ce Joseph Andras ne cache pas un autre auteur tel Kamel Daoud, mais feignons d’y croire un peu, en notre société faisandée où il faut bien vendre du papier…
Et voici que Pierre Assouline en regazouille une couche sur Twitter, jeudi 2 juin : « Un coup de Tarnac derrière le mystère Joseph Andras ? Un collectif radical "écrivant" pourrait être derrière le roman De nos frères blessés.»
Et voilà comment ce "bon" journaliste tord le cou à la rumeur, et tente de rétablir la vérité toute simple : un homme qui écrit, qui n'accepte pas les compromissions et le factice du parisianisme !

[/size]


tu ne vas pas me tacler j'espère, pour avoir donné un avis sur ton fil .......
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10684
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Joseph ANDRAS   Dim 22 Jan - 21:51

Merci à vous deux, Sapho et Ysou, j'étais pour l'instant sur la défensive à l'égard de ce livre. Mais ce que vous en dites, l'une et l'autre, me décide : je le lirai ! et plutôt deux fois qu'une ! study study

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23383
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Joseph ANDRAS   Dim 22 Jan - 22:03

je suis aussi un peu sur la défensive, à cause du sujet... mais je trouve que l'auteur est un type bien, alors je veux savoir ce qu'il dit et ce qu'il pense. flower
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10684
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Joseph ANDRAS   Dim 22 Jan - 22:13

Moi, c'est la polémique qui m'avait mise sur la défensive...

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23383
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Joseph ANDRAS   Dim 22 Jan - 22:30

comme quoi on ne peut plus faire confiance à la presse ! Sad

"Misère de la critique littéraire, incapable de faire entendre une voix experte capable de tordre le cou à une telle ineptie  écrit Médiapart


hé oui, il n'y a jamais un courageux pour défendre l'opprimé ... 


     Wink .
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10684
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: ctes Sud   Lun 23 Jan - 13:14

Rappelons tout de même que pour qu'un prix soit décerné, le Goncourt et les autres, il faut d'abord qu'il y ait eu acte de candidature auprès du jury concerné, i.e. que l'éditeur qui l'a publié envoie un exemplaire à chaque membre du jury en temps et en heure. Dans le cas précis, cela signifie qu'Actes Sud a officiellement proposé le roman de Joseph Andras dans le cadre du Goncourt du premier roman. Je ne pense pas que cet éditeur, réputé pour son sérieux, l'ait fait sans au moins en informer son auteur qui aurait alors pu s'y opposer puisqu'il est "allergique aux mômeries littéraires".
Dans ces conditions, je comprends mal le refus du prix par Andras ; quelque chose de vraiment pas clair m'échappe !
Remarque annexe Wink : seules les grosses maisons d'édition peuvent se permettre d'envoyer ainsi (gratuitement) une quantité non négligeable d'exemplaires d'un ouvrage. Laughing

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23383
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Joseph ANDRAS   Lun 23 Jan - 14:42

Je suis vraiment naïve ! je croyait que c'était l'Académie Goncourt qui choisissait les livres, en avisait les auteurs, les sélectionnait donc et puis votait.
Alors, c'est la maison d'édition qui propose avec l'assentiment de l'auteur ....? scratch
Je m'étais laissé dire que la plupart des prix littéraires couvraient des choses pas claires ...
le jury est composé de combien de personnes ? ça fait combien de livres à offrir ?
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10684
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Joseph ANDRAS   Lun 23 Jan - 14:59

Je me suis égarée, j'ai eu tort ! Razz  Revenons à Joseph Andras, c'est son fil... Very Happy  Il faudrait en ouvrir un autre sur les prix littéraires mais ce n'est pas forcément intéressant pour les Clefs. Laughing 
Je lirai cet auteur, ce qu'en dit Sapho m'y incite et j'ai vu ailleurs que ce roman était vraiment intéressant. study study study

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8381
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Joseph ANDRAS   Lun 23 Jan - 15:33

Au départ, je n'étais pas du tout au courant de la polémique concernant ce livre.
  Ayant lu le résumé dans une revue littéraire, j'étais surtout attirée par la condamnation à mort de Fernand Yveton pendant la guerre d'Algérie.
C'est seulement en postant le livre et en lisant la biographie de Joseph Andras que je m'en suis rendu compte !

Je pense que c'est vraiment un livre à lire ! ( Peu importe le pourquoi de son refus du prix)

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10684
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Joseph ANDRAS   Lun 23 Jan - 16:37

Sapho a écrit:
Je pense que c'est vraiment un livre à lire ! ( Peu importe le pourquoi de son refus du prix)
Voilà qui va dans le sens de ma dernière remarque. study study study study study

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23383
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Joseph ANDRAS   Lun 23 Jan - 18:20

et... je pense qu'il n'y a rien de tel que refuser un prix pour que le livre se vende comme des petits pains ! scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10684
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Joseph ANDRAS   Lun 13 Mar - 19:53

De nos frères blessés

Je viens de terminer ce livre, court (140 pages) et dense. Le compte-rendu de Sapho m’a décidée à le lire et je me suis aussi souvenue qu’Albert Camus était intervenu en faveur de ce condamné à mort dont Joseph Andras nous raconte l’histoire tragique : Fernand Iveton fut exécuté injustement, véritable bouc émissaire d’un pouvoir politique aussi aveugle qu’indigne.
Ce premier roman m’a paru très maîtrisé, à la fois sur le plan de sa construction et sur celui de l’écriture. L’auteur reconstruit le personnage et son destin. J’ai trouvé très habile l’entrecroisement des jours heureux vécus par Fernand avec sa femme et l’emprisonnement, la torture, le procès et l’attente d’une grâce qui n’arrivera pas. C’est doublement habile car on voit ainsi Fernand réussir à affronter le pire grâce à un amour simple, pur et réciproque, et le lecteur se voit offrir des pauses douces sans mièvrerie dans un récit âpre, sans concessions mais sans voyeurisme non plus.
Joseph Andras cède à la mode du moment qui veut qu’on intègre dialogues et discours à l’intérieur même du récit, sans signes de ponctuation, et qui privilégie un style incisif avec des phrases courtes, souvent nominales. Cela m’agace souvent mais, pour une fois, j’ai trouvé les procédés bien mis en œuvre et parfaitement adaptés au sujet comme à sa relation. J’ajoute que quelques trouvailles littéraires m’ont bien plu, parmi elles :
Citation :
La lune baille et embrume l'obscurité de son haleine blanche. Maille étoilée - milliers de petites clés ouvrant la nuit.

Il n'y a pas à choisir, il l'aime rieuse et grave, deux couleurs d'un même avenir.

Et puis ces yeux d'un bleu d'ailleurs, voyage et méridiens pour le gosse d'Afrique du Nord qu'il était, deux petites dragées froides, pointues, un bleu chien-loup qui vous farfouille le cœur sans demander la moindre permission ni s'essuyer les pieds sur le paillasson qu'il ne manquera pas de faire de vous, si ce bleu-là venait à vous en vouloir ou vous aimer.

Tout le monde le trouve froid mais il ne faut pas s'arrêter à ça, Henri c'est un briquet dans un glaçon, suffit juste de trouver la molette !
J'attends avec curiosité le prochain livre de cet auteur, surtout si c'est une pure fiction. study study study study

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23383
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Joseph ANDRAS   Dim 19 Mar - 23:35

pas encore trouvé, ce livre !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joseph ANDRAS   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joseph ANDRAS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Joseph Gordon-Levitt
» Joseph Dawson [soutier]
» La saga de L'Epouvanteur de Joseph Delaney
» Joseph Dinant
» Joseph Conrad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... francophones-
Sauter vers: