La Clef des Champs


Forum d'amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bernard QUIRINY (Belgique)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10253
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Bernard QUIRINY (Belgique)   Lun 10 Mar - 23:36

Le village évanoui
Flammarion janvier 2014  - 218 pages
4e de couverture :

 Un beau matin de septembre, les habitants de Châtillon-en-Bierre se retrouvent confrontés à un curieux phénomène : il leur devient soudain impossible de quitter leur village. Les routes n'aboutissent plus nulle part, tout comme les coups de téléphone et les e-mails. Après la sidération du début, il faut très vite affronter des questions pratiques (comment manger, se soigner, etc), puis des questions métaphysiques. Les Châtillonnais sont-ils désormais seuls dans l'univers ? Est-ce un signe de Dieu ? Jouant de situations tantôt cocasses, tantôt tragiques, Bernard Quiriny signe une savoureuse fable sur la démondialisation doublée d'une interrogation sur le sens de l'existence.

 Drôle d’histoire ! Voilà les mille habitants de cette petite ville auvergnate coupés du monde ! Les voitures tombent en panne à quelques kilomètres. Les piétons ou les cyclistes avancent sur des routes qui n’en finissent jamais. Sur ce thème déjà exploité en littérature, l’auteur écrit une histoire pleine d’humour qui, en même temps, nous invite sans lourdeur aucune à réfléchir  sur l’importance de la technologie dans notre vie ou le grave problème de la mondialisation.

Les habitants ainsi isolés (sont-ils les derniers sur terre ou sont-ils coupés du monde, comment le savoir ?). Ils doivent apprendre à vivre entre eux, le quotidien s’avérant d’emblée prioritaire, apprendre à épargner ce dont on risque de manquer rapidement, apprendre aussi à cultiver des plantes utiles plutôt que des fleurs, retrouver le savoir ancestral de ceux qui savaient réparer ou coudre et ravauder !

Quid, dans ces conditions, de la démocratie ? de la solidarité ? de la dérive sectaire toujours possible, etc…

Les péripéties se multiplient, nous offrant parfois des passages franchement cocasses, par exemple quand il est question de collectiviser les bouteilles d’apéritif qui restent ! D’autres passages sont émouvants. L’ensemble est plein d’un humour bon enfant donnant l'impression que l'auteur lui-même s'est bien amusé. Le récit qui commence comme un article de Wikipédia  Laughing prend tantôt une allure de fable philosophique, tantôt celle d’une histoire fantastique, tantôt celle d’un roman à la Pagnol !

La fin du livre, que je ne dévoilerai évidemment pas, est originale et subtile.

Bref, un roman facile à lire, distrayant et… qui fait réfléchir !

 
Lien Grain de Sel (auteur)
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22752
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Bernard QUIRINY (Belgique)   Mar 11 Mar - 6:55

Tous les ingrédients qu'il faut pour que je me régale !
Je vais voir si je le trouve.
Je me sens un peu loin de tout quand même aux Mayons, j'espère que ma voiture ne va pas tomber en panne au bout de quelques kilomètres !

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22716
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: le village évanoui de bernard Quiriny   Mer 12 Mar - 14:36

je vais, de cette patte, consulter ma médiathèque et le prendre, s'il y est.
tu me mets l'eau à la bouche encore une fois Manic !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10253
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Bernard QUIRINY (Belgique)   Mer 12 Mar - 14:42

Suzanne, le lémurien, vous connaissant  Wink , je pense que vous allez aimer ce genre de livre ! J'ai hâte d'avoir votre opinion.  bounce

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22716
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Bernard QUIRINY (Belgique)   Lun 5 Mai - 7:19

zut alors ! j'ai lu "le village évanoui", j'avais cru que j'en avais parlé et je ne retrouve pas ! vélléitaire,le lémurien veut faire quelque chose, ne le fait pas et croit qu'il l'a fait ! vouloir n'est pas réaliser !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10253
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Bernard QUIRINY (Belgique)   Lun 18 Avr - 23:40

Le premier roman de Quiriny, donc paru avant Le village évanoui :




4e de couverture :

En 1970, la Belgique est le théâtre d’une révolution d’inspiration prétendument féministe, excluant les hommes de toute vie sociale et instituant une dictature d'un nouveau genre. En France cependant, des militants des causes extrêmes considèrent ce petit enfer totalitaire comme un modèle d'égalité. Quelques-uns, parmi les plus convaincus ? d’où se détache la figure drolatique de Pierre-Jean Gould, intellectuel germanopratin ?, seront conviés à un premier voyage officiel dans l'Empire des femmes, dirigé d'une main de fer par les "Bergères", Ingrid et sa fille Judith. Sur place, ils seront "promenés" dans des décors en carton-pâte dressés par les propagandistes du pouvoir. Une farce politico-touristique où le tableau ubuesque d’un régime délirant s’accompagne d’une description cocasse de mondains en liberté surveillée, persuadés de participer à un voyage historique.

On suit, en parallèle, sous la forme d’un journal, l’histoire d’Astrid, une sujette anonyme, qui découvre la réalité paranoïaque du pouvoir, les privilèges des apparatchitzas et leurs caprices insensés…

Dans ce récit burlesque, qui mêle le sarcasme à la gravité, Bernard Quiriny nous livre une réflexion mordante sur les excès du fanatisme et du pouvoir absolu.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10253
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Bernard QUIRINY (Belgique)   Mar 19 Avr - 0:25

Les assoiffées

Mon point de vue :
Disons-le d'emblée, j'ai moins apprécié ce roman-ci que le suivant, Le village évanoui.
La thématique est du même ordre : dans les deux cas, il s'agit d'une population qui vit en totale autarcie, coupée du monde extérieur.
Dans Les assoiffées, le Benelux se retrouve au pouvoir exclusif et dictatorial des femmes, les hommes étant éliminés de la société et ne servant plus, provisoirement, qu'à fournir de quoi assurer la perpétuation de l'espèce humaine. Deux points de vue sont présentés en contrepoint : celui d'intellectuels français admis en visite dans ce pays fermé et celui d'une autochtone qui se retrouve au cœur du système mis en place, à la suite d'un tirage au sort. La bêtise des premiers et leur aveuglement est dénoncé, ridiculisé et évoque évidemment écrivains et philosophes bien connus partis par exemple « explorer » la Russie ou la Chine ert revenus avec des idées toutes faites ! C'est parfois amusant. Le second point de vue est celui de l'infirmière belge ordinaire, brusquement confrontée à l'impensable et qui se fait broyer par la machine. Elle incarne la parfaite et terrifiante victime de la manipulation.
J'ai aimé certaines idées comme celle d'un cimetière avec des rondins marquant l'emplacement de fosses communes imaginaires où sont virtuellement enterrées cent femmes victimes des hommes, cimetière destiné à grandir tant que les hommes continueront à tuer des femmes dans le monde.
Je suis parfois restée perplexe devant d'autres idées restées sans suite me semble-t-il, comme l'obligation pour les visiteurs du pays d'abandonner leur montre. J'ai pensé que l'auteur allait nous montrer comment cette dictature féministe entendait aussi dominer le temps et… rien.
Il est clair que le roman est nourri de ce qu'on sait de dictatures comme celles de la Chine de Mao, de la Russie de Staline, de la Roumanie de Ceausescu ou de la Corée… mais cela finit par être lassant d'autant que la dénonciation n'est pas neuve. Je suis un peu déçue aussi de n'avoir pas vu (ou pas compris?) en quoi cette dictature était spécifiquement féminine.
J'aimerais vraiment savoir ce que d'autres Clefs pensent de ce roman car pour finir, je ne saurais dire s'il m'a plu ou non !

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22752
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Bernard QUIRINY (Belgique)   Mar 19 Avr - 8:28

Euh scratch  je crois que je lirais plutôt "le village évanoui" mais j'avais oublié d'acheter ce livre.

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8169
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Bernard QUIRINY (Belgique)   Mer 20 Avr - 14:57

Voilà un auteur qui m'est totalement inconnu. Suite au résumé de son livre et à tes ressentis, je me suis penchée sur internet pour en savoir un peu plus et j'ai trouvé des critiques qui vont toutes dans ton sens. Je pense que je préfèrerais lire LE VILLAGE EVANOUI.
Voici la critique du BOUQUINEUR :

"Le bouquin propose deux regards. Le premier nous donne une vision extérieure du régime, ce sont quelques  intellectuels partis en voyage organisé sous la houlette d’une officielle Belge, dans la grande tradition de ces expéditions (André Gide en Russie (1936) qui en reviendra déçu, Philippe Sollers en Chine (1974) qui s’en retourne enchanté, etc.) On ne montre aux visiteurs que ce qu’ils doivent voir, en le leur présentant sous son meilleur aspect ; on contourne leurs éventuelles questions dérangeantes, on flatte leur ego pour se les mettre dans la poche. Le pays visité n’est plus qu’un vaste décor de cinéma. Au retour les dissensions entre les participants au moment d’expliquer ce qu’ils ont vu sont assez croquignolettes mais pas assez développées.  
Le second regard est livré sous la forme d’un journal, tenu par une citoyenne Belge, qui va être introduite dans l’entourage d’Ingrid et sa fille Judith « La Bergère », la maîtresse absolue de tout l’Empire. Nous sommes alors au cœur de la machine, la nomenklatura a tous les droits, ses conditions de vie sont luxueuses quand la misère règne dans le reste du pays, chacune veille scrupuleusement à servir la paranoïa de Judith, lui passant tous ses caprices même sexuels, lui cachant tout ce qui pourrait lui déplaire.  
Le roman expose la gestion de la Belgique exactement comme on a pu apprendre depuis, la manière dont on vivait dans la Russie communiste de Staline, la Chine de Mao ou la Corée du Nord aujourd’hui encore. Le culte de la personnalité, le pouvoir absolu, le déni de la réalité etc. On connait tout cela, on l’a lu ou vu dans des reportages qui de nos jours ont ouvert les yeux des plus aveugles (je pense ?). C’est là que le roman commence à peiner, cette espèce de copier/coller entre le réel utilisé pour ce fictif finit par lasser. Je suis quasi certain que tout ce qui est repris dans ce roman – et qui peut sembler hallucinant à un jeune lecteur – n’a rien d’imaginaire mais sort des archives et documentaires réalisés sus les régimes totalitaires, rien ne m’a étonné, tout m’a paru déjà connu.  
Pour le dire franchement, j’ai refermé le roman un peu déçu pour plusieurs raisons. Contrairement aux apparences, j’ai trouvé qu’il manquait de fond, s’il s’agit d’une fable politique pour nous mettre en garde contre les totalitarismes, le bouquin est bien lourdingue ; mon sentiment profond c’est que cette toile de fond n’est qu’un prétexte pour amuser, sans plus. Par contre les jeunes écrivains en herbe en tireront profit, ce roman est la preuve parfaite qu’une idée de départ géniale ne donne pas forcément un résultat du même niveau, non pas parce qu’elle a mal été exploitée par l’auteur mais parce qu’une idée ne fait pas un bouquin a elle seule. Pour conclure, un roman sympathique et souriant mais néanmoins décevant et surtout beaucoup trop long. "

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22716
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Bernard QUIRINY (Belgique)   Mer 20 Avr - 20:02

oui ma Sapho, lis le, il est étonnant ! flower
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10253
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Bernard QUIRINY (Belgique)   Jeu 21 Avr - 0:05

La critique que tu cites, Sapho me paraît un peu sévère mais globalement, je suis plutôt d'accord. Laughing  Par contre, je ne l'ai pas trouvé trop long. Laughing

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8169
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Bernard QUIRINY (Belgique)   Jeu 21 Avr - 19:10

Ce n'est pas ma critique ma NIC, c'est celle du BOUQUINEUR.

Je voulais seulement voir si cela rejoignait tes ressentis. Tu y as répondu en y mettant des nuances.

J'ai tout de même bien envie de lire LE VILLAGE EVANOUI

Merci pour ton impression  Merci

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10253
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Bernard QUIRINY (Belgique)   Jeu 21 Avr - 23:00

Sapho a écrit:
Ce n'est pas ma critique ma NIC, c'est celle du BOUQUINEUR.

Je voulais seulement voir si cela rejoignait tes ressentis. Tu y as répondu en y mettant des nuances.

J'ai tout de même bien envie de lire LE VILLAGE EVANOUI

Merci pour ton impression  Merci
Je l'avais bien compris ainsi. Very Happy
Oui, lis plutôt Le village évanoui.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Bernard QUIRINY (Belgique)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Bernard QUIRINY (Belgique)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bernard QUIRINY(Belgique)
» [Quiriny Bernard] Les Assoiffées
» [Quiriny, Bernard] Contes carnivores
» Bernard TIRTIAUX (Belgique)
» Brasserie Bernard Ledieu

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... francophones-
Sauter vers: