La Clef des Champs

La Clef des Champs

Forum d'amitié
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Joyeux Anniversaire ! CHÈRE SAPHO

Partagez | 
 

 Karine GIÉBEL (France) P

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Karine GIÉBEL (France) P   Dim 13 Avr - 11:38

Juste une ombre

Biographie
Karine Giébel est née en 1971 dans le Var, où elle vit toujours. Depuis qu'elle sait tenir un stylo, elle écrit... Après une scolarité sans histoire où il lui arrive de s'ennuyer, elle poursuit des études de droit tout en s'essayant à divers boulots, pas toujours gratifiants mais souvent formateurs. Parallèlement, elle se lance dans l'écriture d'un polar et parvient à y mettre un point final. Son premier roman, Terminus Elicius (Editions la Vie du rail, 2004) reçoit le Prix Marseillais du Polar en 2005. Suivront Meurtres pour rédemption (Editions la Vie du rail, 2006, et réédité au Fleuve Noir en 2010) qui a été sélectionné pour le Prix Polar Cognac, Les Morsures de l'ombre (Editions Fleuve Noir, 2007) tour à tour lauréat du prix Intramuros, du prix SNCF 2009 et du prix Entre les murs, Chiens de sang (Editions Fleuve Noir, 2008) et Jusqu'à ce que la mort nous unisse (Fleuve Noir, 2009), Lauréat du Prix des Lecteurs au Festival Polar de Cognac. Juste une ombre est son dernier roman à paraître au Fleuve Noir.
 
Description de l'ouvrage
Date de publication: 7 mai 2013 | Série: Pocket thriller (Livre 15528)
Tu te croyais forte. Invincible. Installée sur ton piédestal, tu imaginais pouvoir régenter le monde. Tu manipules ? Tu deviendras une proie. Tu domines ? Tu deviendras une esclave. Tu mènes une vie normale, banale, plutôt enviable. Tu as su t'imposer dans ce monde, y trouver ta place. Et puis un jour... Un jour, tu te retournes et tu vois une ombre derrière toi. À partir de ce jour-là, elle te poursuit. Sans relâche. Juste une ombre. Sans visage, sans nom, sans mobile déclaré. On te suit dans la rue, on ouvre ton courrier, on ferme tes fenêtres. On t'observe jusque dans les moments les plus intimes. Les flics te conseillent d'aller consulter un psychiatre. Tes amis s'écartent de toi. Personne ne te comprend, personne ne peut t'aider. Tu es seule. Et l'ombre est toujours là. Dans ta vie, dans ton dos. Ou seulement dans ta tête ? Le temps que tu comprennes, il sera peut-être trop tard...
 
Mon avis
Un vrai polar, un vrai thriller qui laisse en haleine jusqu’à la dernière page. Un régal pour les amateurs de suspense.  J’ai beaucoup aimé .
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22850
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Dim 13 Avr - 12:02

Une Varoise !
Et un polar ! 
Mince je ne la connais pas !

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Dim 13 Avr - 12:06

elle en a écrit  d'autres  !!!!  bounce
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22850
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Dim 13 Avr - 12:21

Que des polars ?

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Dim 13 Avr - 12:47

disons plutôt des thrillers des suspenses mais  pas du tout  SF. Ses romans sont angoissants, un peu  stephen King en fait,  mais  il est vrai qu'elle est classée dans les  "polars"
Revenir en haut Aller en bas
Bathy

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2262
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/06/2010

MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Mar 22 Avr - 1:47

J'ai lu ce roman.
J'ai rencontré Karine Giebel  que je ne connaissais pas au festival du Polar à Villeneuve lez Avignon. Je lui ai acheté "les morsures de l'ombre" que j'ai trouvé  très dur mais très bien.  Il faut vraiment arriver à la fin du roman pour comprendre ...
Ensuite l'ai lu "Meutres pour rédemption". son chef d'oeuve (988 pages) . J'ai trouvé certaines scènes se passant dans le milieu carcéral un  peu exagérées. Quoi que...On sait qu'il s'en passe de belles en prison. Mais surtout elle brosse un portrait de femme écorchée  style Lisbeth de Stieg Larson" en pire.

Et puis j'ai lu " juste une ombre" que j'ai bien aimé aussi.
Mais ces romans finissent tous mal.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f36-bathy-s-creations
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Mar 22 Avr - 9:32

coucou !

Les morsures de l'ombre (Giebel)




Description de l'ouvrage


Date de publication: 10 septembre 2009 | Série: Policier / thriller (Livre 13622)
Ce matin de décembre, lorsque le commandant Benoît Lorand se réveille, il ne sait pas où il est. Une cave. Et surtout des barreaux. Il est prisonnier. Une femme lui rend visite. Rousse, plutôt charmante. Oui, il se souvient. Un peu... Il l'a suivie chez elle... Ils ont partagé un verre, il l'a prise dans ses bras... Ensuite, c'est le trou noir. Quand il se réveille, il comprend que sa vie vient de basculer dans l'horreur. Cette femme... Elle l'observe, le provoque, lui fait mal. Lui parle de sa sœur, violée et tuée des années plus tôt... par lui, dit-elle... Rituel barbare, vengeance, dessein meurtrier, pure folie ? Une seule certitude : un compte à rebours terrifiant s'est déclenché. Et au commissariat, les hommes de Lorand, tous mobilisés pour sa recherche, n'ont toujours aucune piste. Combien de temps Lorand résistera-t-il aux morsures de l'ombre ?


Descriptions du produit



Extrait du prologue : 

Impression étrange.
Comme une gueule de bois, un lendemain de cuite. Sauf qu'il peine à se souvenir de la veille... Neurones en vrac.
Enfin, ses yeux s'ouvrent complètement. Il réalise qu'il gît par terre, à même un béton sale. Un mélange d'effluves importune ses poumons; peinture, détergent, grésil, essence ? Désagréable, surtout de bon matin ! Mais est-ce seulement le matin ?
Ça sent pas comme ça chez moi, d'habitude...
Première certitude : je ne suis pas dans ma piaule.
Mais où, alors ?
Ses paupières aspirent à se refermer. Il lutte, de toutes ses forces.
Au plafond, une peinture blanche qui s'effrite.
À gauche, un mur en béton brut lui aussi; avec un renfoncement assez obscur au beau milieu où il croit distinguer une vasque en porcelaine blanche...

En face, un soupirail paré d'un quadrillage en fer rouillé; juste derrière, une impression de soleil timide. La seule et unique lumière vient de là.
Il tourne la tête sur la droite, déclenchant une douleur assassine dans ses cervicales. Et là, il aperçoit...
Les barreaux.
Il tente de se lever. Ça tangue, ça chavire. À quatre pattes d'abord, puis à genoux; et enfin, debout. Tour d'horizon rapide : il ne reconnaît rien.
Il s'essaie à quelques pas, se heurte aux tiges métalliques qui le cernent, essaie d'ouvrir la grille. Il s'acharne sur la poignée de la porte avec une énergie d'avorton et des gestes d'ivrogne. Peine perdue. Enfermé.

Son coeur s'extirpe lentement de la léthargie. Commence à battre fort. Très fort.
Dans un réflexe stupide, il cherche son arme. Pour se réconforter. Sauf que son holster est vide. Un vide effrayant. Deuxième certitude : je suis dans la merde... Au-delà de la cage qui le retient prisonnier, une inquiétante pénombre lui fait face. Il discerne malgré tout des étagères crasseuses, pleines de cartons, de bouteilles vides et de bocaux. Des outils entreposés contre les murs; encore des cartons, à même le sol; un escalier. C'est tout ce qu'il peut voir de là où il se trouve.
Un garage ou une cave. Un gourbi. Un trou à rats, de toute façon. Mais qu'est-ce que je fous là, putain ? Dans le renfoncement, une parodie de salle de bains; un lavabo, un bac à douche, des chiottes alignés.

Il préfère se rasseoir, équilibre encore précaire. Il y a une couverture jetée par terre, il se laisse tomber dessus, s'adosse au mur, en face de la grille qui continue en angle droit sur sa droite.
Il accomplit un effort énergique pour secouer ses méninges. Essaie de se souvenir comment il a atterri là. Mais n'y arrive pas. -

Mon avis 
Comme toujours avec cette auteure  j’ai adoré  et  frissonné…


Dernière édition par marie C le Sam 18 Oct - 9:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Mar 22 Avr - 9:35

Terminus Elicius" 

4ème de couverture

Toujours le même trajet. Istres-Marseille. Marseille-Istres. Sa 
mère, son travail. La vie de Jeanne est en transit. Elle la 
contemple en passager. Une lettre suffira à faire dérailler ce 
train-train morose : "Vous êtes si belle, Jeanne". Glissée entre 
deux banquettes, elle l'attendait. Une déclaration. D'amour. De 
guerre. Car l'homme de ses rêves est un monstre, un tueur sans 
pitié. Elle sera sa confidente, son épaule. Il sera son âme 
soeur, son dilemme. Le terminus de ses cauchemars...


Mon avis

il est formidable ce "polar" en fait c'est plutôt un livre " suspense" 
 

les lettres d' Elicius qui malgré ce qu'elles racontent, laissent la pauvre Jeanne prise entre deux feux: tout raconter, dénoncer ces lettres ou bien ne rien dire pour qu'elles continuent à remplir sa vie? 

parfait dans le bon roman j'ai vraiment apprécié 

 

Revenir en haut Aller en bas
Bathy

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2262
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/06/2010

MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Mer 23 Avr - 1:51

Je ne l'ai pas encore lu mais je le lirai certainement.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f36-bathy-s-creations
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Sam 24 Mai - 16:57

Meurtres pour rédemption





Description du roman




Marianne, vingt ans. Les barreaux comme seul horizon. Perpétuité pour cette meurtrière. 
Indomptable, incontrôlable, Marianne se dresse contre la haine, la brutalité et les humiliations quotidiennes. 
Aucun espoir de fuir cet enfer, ou seulement en rêve, grâce à la drogue, aux livres, au roulis des trains qui emporte l’esprit au-delà des grilles. Grâce à l’amitié et à la passion qui portent la lumière au coeur des ténèbres. 
Pourtant, un jour, une porte s’ouvre. Une chance de liberté. 
Mais le prix à payer est terrifiant pour Marianne qui n’aspire qu’ à la rédemption...



Mon avis :


Dans la tradition de l’auteure d’écrire  du « policier » ce roman nous livre dans ce roman une histoire affreuse d’une très jeune femme condamnée pour meurtres à perpétuité.
K.Giebel ne se contente pas de nous faire un tableau noir des exactions dans le milieu carcéral qui va de la torture physique au viol en passant par le suicide, mais elle nous montre aussi des personnages dignes, respectueux des détenus contrairement au grand nombre.
Mais Marianne est une femme  physiquement très forte, très dure, très très violente, sous cette carapace, elle peut  commettre les pires actes, même tuer à mains nues.
C’est quand cette carapace se craquèle qu’elle est touchante et sans défense.
Ce roman est certes très violent mais aussi très émouvant. Les personnes sensibles  peuvent s’abstenir mais elles rateront  le  personnage si attachant et fragile de  Marianne.
Ce roman ne  laisse pas indifférent et on n’en sort pas indemne mais il y avait longtemps que je n’avais lu une histoire aussi forte. Ajouter à cela que ce livre de poche fait 987 pages et  vous comprendrez  qu’il faut vraiment  être  « dedans »  pour tenir  jusqu’à la fin, ce que j’ai fait.
 
Revenir en haut Aller en bas
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 24097
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Sam 24 Mai - 18:47

il n'a pas du faire beau ..... pour que tu lises autant ! geek
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8677
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Sam 24 Mai - 19:30

Merci Marie pour ton post. C'est un auteur que je ne connais absolument pas. Comme tu as l'air de l'apprécier, tu me donnes envie de lire l'un de ses bouquins.

A mettre sur ma liste pour de futures lectures

Merci beaucoup


 Merci  Merci  Merci
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Sam 24 Mai - 21:01

le lémurien, j'ai lu au soleil sur ma terrasse  et  le soir vers 10 h jusqu’à minuit  et puis tu n'as pas à faire ces commentaires ici nom d'une pipe  tu plombes les fils sérieux  ! Coup sur tete  Coup sur tete  Coup sur tete
Revenir en haut Aller en bas
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 24097
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Sam 24 Mai - 22:09

 non pas la tête ! je le ferais plus, promis ma choupinette. Je retourne me disputer avec Suzanne sur bon Samedi, na !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Sam 24 Mai - 22:12

 ma bichette
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Dim 8 Juin - 11:39

Jusqu’à ce que la  mort nous unisse
Karine Giebel





Description de l’ouvrage

Vincent est guide de haute montagne dans le Mercantour. Il vit retranché dans la solitude depuis que sa femme l'a quitté, cinq ans plus tôt, sans aucune explication. Un souvenir toxique, à l'image de l'ancolie, fleur somptueuse dont la brûlure est intolérable. Le seul remède qu'il a trouvé pour dépasser cette trahison est d'entretenir une réputation de Don Juan. 

Mais lorsqu'une jeune femme plus fragile que les autres se suicide peu après leur rupture, Vincent est sous le choc, et se marginalise encore davantage. Seule Servane, une nouvelle recrue de la gendarmerie fraîchement mutée dans la région, ne lui tourne pas le dos et parvient à pénétrer son univers. 

Fascinée par la montagne, elle lui demande de l'initier à ce milieu rude mais passionnant. Peu à peu, dans ces grands espaces et cette nature grandiose, les deux êtres solitaires vont se lier d'une amitié profonde... Mais la montagne sait aussi se montrer cruelle : le meilleur ami de Vincent est retrouvé mort au fond d'un ravin. Aux yeux de tous, un accident tragique, banal. 

Pourtant, le guide refuse de croire qu'il s'agit d'une chute mortelle, d'autant plus qu'il commence à recevoir, au compte-gouttes, de mystérieux messages anonymes semblant vouloir le mettre sur la piste du ou des assassins. Secondé par Servane, Vincent se lance alors dans sa propre enquête, mais il est loin d'imaginer l'horreur de ce qu'ils vont mettre au jour : des secrets qui, peut-être, auraient dû rester enfouis au plus profond de cette vallée d'apparence si paisible...
 
Mon avis :
 
Toujours le même style direct, dur, sans fioritures, sans « faire de cadeau »

Dans ce roman encore les sentiments des hommes  mais surtout leurs faiblesses cachées, leurs peurs nous sont dévoilées tout au long de l’histoire. 

La haine, les non-dits, les mensonges, les souffrances sont décrites crescendo jusqu’à la dernière page et nous laisse un gout amer.

J’ai trouvé ce roman passionnant comme les autres œuvres de KG, mais avec peut-être un ton encore plus angoissant si cela est possible dans l’écriture de l’auteure. 

En tout cas, un vrai suspense et une étude  de mœurs captivants.
Revenir en haut Aller en bas
Bathy

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2262
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/06/2010

MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Dim 8 Juin - 13:42

Coucou. Il faut que je le lise absolument. Mais est-il sorti en livre de poche ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f36-bathy-s-creations
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Dim 8 Juin - 15:19

oui tous  en pocket juré   Very Happy ils sont assez gros et  en reliés ils seraient vraiment trop chers!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Dim 27 Juil - 17:01

     clic




Chiens de sang

4 ème de couverture

IIs sont là. Derrière. Ils approchent. 
Aboiements. Tonnerre de sabots au galop... 


La forêt est si profonde... Rien ne sert de crier. Courir. Mourir. C'est le plus dangereux des jeux. Le dernier tabou. Le gibier interdit... 
Le hasard les a désignés. Diane aurait dû rester à l'hôtel, ce jour-là. Au mauvais endroit, au mauvais moment... Maintenant, ils sont derrière, tout près. Courir. Mourir. 


Quant à Rémy le SDF, s'il a perdu tout espoir depuis longtemps, c'est la peur au ventre qu'il tente d'échapper à la traque. Ils sont impitoyables, le sang les grise. Courir. Mourir. 
C'est le plus dangereux des jeux. Qui en réchappera ?


Mon avis :
 
Une course poursuite : quatre hommes désignés au hasard par un riche  terrien en mal d’émotion forte et d’argent. Des « clients »  qui veulent eux aussi quelque chose qui les changent de  leur pauvre vie de riches et  les  voilà partis  à l’assaut d’hommes qui courent, qui se cachent qui ne comprennent pas  pourquoi  on veut les tuer. >Une véritable chasse à courre…
Ailleurs, une jeune femme, photographe qui a vu quelque chose qu’elle n’aurait  pas dû voir est elle aussi prise en chasse  par  quatre gars qui veulent  l’exterminer  pour qu’elles ne les dénoncent pas

Un véritable thriller, angoissant  et  révoltant  à la fois.  O na envie de tirer dans le tas et d’arrêter cette chasse à l’homme gratuite et sans motif.
Toutes  la cruauté et  l’ignominie et la  lâcheté  de certains  hommes  donnent  la chair de  poule .

J’ai adoré ce récit.

Ames sensibles s’abstenir, car il est vraiment très dur…
Revenir en haut Aller en bas
Bathy

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2262
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/06/2010

MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Dim 27 Juil - 22:11

Jusqu'a ce que la mort nous unisse et chiens de sang 2 polars de Karine Giebel qu'il faut que je lise absolument.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f36-bathy-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11033
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Mer 30 Juil - 0:10

Un auteur que je ne connais pas et que tu me donnes envie de découvrir. Merci, Marie, pour tes commentaires intéressants  menina

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11033
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Mar 12 Aoû - 19:26

Je viens d'emprunter à la bibliothèque Purgatoire des Innocents, le seul disponible, un pavé de 594 pages, paru en 2013 !

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Mar 12 Aoû - 20:45

le seul que je n'ai pas lu j'ai hâte de savoir  
oui elle fait des  pavés parfois  mais jusqu'à maintenant on reste  scotchés   alegre
Revenir en haut Aller en bas
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11033
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Mar 12 Aoû - 21:25

Faudra patiente, ma belle, j'ai d'autres lectures en cours à terminer avant !  Wink

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   Mar 12 Aoû - 22:00

pas de soucis  je lis  autre chose  en attendant  lol  bonne nuit NIc   
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Karine GIÉBEL (France) P   

Revenir en haut Aller en bas
 
Karine GIÉBEL (France) P
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» [Tuil, Karine] Six mois, six jours
» [Reysset,Karine] Comme une mère
» Karine Giebel - Jusqu'à ce que la mort nous unisse
» [Giebel, Karine] Meurtres pour rédemption
» MEURTRES POUR REDEMPTION de Karine Giebel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Polars, Thrillers et SF-
Sauter vers: