La Clef des Champs


Forum d'amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

  Carole ZALBERG (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
rotko



Masculin
Nombre de messages : 195
Localisation : nantes
Date d'inscription : 18/03/2014

MessageSujet: Carole ZALBERG (France)   Sam 19 Avr - 17:33

La mère horizontale, de Carole Zalberg chez Albin Michel;


Des mères déficientes.


Elles sont au premier plan, et sur trois générations au moins, comme les branches nouées et enchevêtrées d’un arbre généalogique qui s’auto-reproduit, à tel point qu’on s’y perdrait par moments, n’était la voix de la narratrice (je = Fleur) qui trame et déconstruit le réseau. 


Réseau, piège, où émergent surtout Emma et Sabine, vues par Fleur ; Chacune a ses rêves, ses envies, ses attentes, ses délires et ses jeux de rôles, que la narratrice perce à jour :


Citation :« Je voyais clair dans le jeu de ma grand mère »
- mais aussi des autres !

Quant aux « collatéraux », ils ne comprennent rien au cafouillage familial, à ses blessures et à ses abandons; Aveugles ou naïfs - suite à une bienveillance foncière, ils tombent des nues !

« Droguée. Sabine était une droguée. Il vivait avec une fille qui se shootait, lui, le prudent, l’adepte des randonnées dans les Cévennes, du boulgour et des légumes verts. Lui qui luttait pour préserver la planète, lui, le militant anti-nucléaire et pro-vie-saine jusqu’au tréfonds, il avait ouvert sa porte à un déchet. Mais non. Sabine n’en était pas là. Elle ne pouvait en être… »

Ironie devant la méconnaissance de types sociaux pourtant récurrents, voire ici hérités, où on accède à la valorisation de soi par la mythomanie, où la demande d’affection se traduit par des attentes - déçues évidemment, et des comportements qui vont de la résignation à la mollesse, avec lâchetés, fuites et déviances.





Sortir du bourbier.

- Par certains côtés, on pourrait parler de « radioscopie des couples », et de la volonté de Fleur de se tenir droite au milieu de ménages bancaux.

- Les femmes tombent dans les pièges de l’époque, sans que ce filon soit exploité, ou apporte explication/justification. Pur contexte, je crois.

- Carole Zalberg joue du double regard, simultané ou en alternance, sur le comportement de la mère, à tel point que parfois se crée un effet d’abyme : Sabine attendant des attentions d’Emma, renverrait aux propres attentes de Fleur sur Sabine.

- Les griefs sont présents, les déconvenues aussi, mais du passé parfois actualisé, surnagent les moments d’un bonheur instinctif : il tient dans le blottissement, ou une main serrée par une autre main, liens de détresse et de réconfort mêlés.

Ce qui dans l’enfance choquait douloureusement - une mère présente à une représentation théâtrale scolaire et qui s’échappe furtivement, est compris plus tard, dans une réflexion adulte :

« Je sais qu’elle ne pouvait pas tenir au milieu des mères « normales », impliquées jusqu’à la mœlle dans la scolarité de leurs enfants, dégoulinantes d’énergie et de frustrations frénétiquement compensées… ». 

Demeurent les épisodes revisités, les craintes de tomber à son tour, dans les pièges de mères sourdes aux demandes d’affection, et surtout, dans le récit - comme vraisemblablement dans la vie, les aspirations d’un cœur aimant.

Revenir en haut Aller en bas
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22716
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Carole ZALBERG (France)   Sam 19 Avr - 17:45

merci, hombre ! mais tu n'arranges pas mes affaires ... ce livre me tente également, et la liste s'allonge, s'allonge....

je suis entrain de monter les "186 marches vers les nuages", comme il est "dur" ce livre. Le début m'a crucifié !
ce n'était pas l'Océan, heing ? c'était une des ces mers......mauvaises !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22716
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Carole ZALBERG (France)   Sam 19 Avr - 17:49

-
citation de Rotko a écrit:
Les griefs sont présents, les déconvenues aussi, mais du passé parfois actualisé, surnagent les moments d’un bonheur instinctif : il tient dans le blottissement, ou une main serrée par une autre main, liens de détresse et de réconfort mêlés.

cette phrase est très belle.
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22752
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Carole ZALBERG (France)   Sam 19 Avr - 18:50

Encore un que je note dans mes tablettes !
Merci Rotko !

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
rotko



Masculin
Nombre de messages : 195
Localisation : nantes
Date d'inscription : 18/03/2014

MessageSujet: Re: Carole ZALBERG (France)   Dim 20 Avr - 19:09

Suzanne a écrit:
Encore un que je note dans mes tablettes !
Merci Rotko !

oui, Suzanne, un récit qui marque !

Carole Zalberg, feu pour feu, Actes Sud,  71 p.

Une confession dramatique.

Le lire d’une traite, sans doute,  mais le relire est plus indiqué pour ce monologue d’un père qui raconte sous la forme d’un chant, l’amour pour sa fille, qu’il a prise en charge et protégée, quinze ans auparavant.

Les circonstances étaient dramatiques, et recoupent certainement beaucoup de destins  de « contraints à l’exil ».

Leurs vies sont jalonnées de massacres où ils laissent des victimes, et parfois, cruelle indignité ressentie, des proches devenus bourreaux potentiels, pour échapper à la résignation commune.

Leurs vies sont faites de parcours hasardeux vers le « Continent Blanc », de  travaux clandestins, d’embrouilles diverses, d’attentes angoissées, de chances saisies au vol, de dangers évités on ne sait comment, de solidarités et de soutiens inattendus.

Au bout, il y avait pour le père l’espoir d’offrir tout ce qui a fait défaut, le toit, l’emploi,  un avenir ouvert, une position, dans  un « enchaînement heureux », legs des générations précédentes…

Ce monologue émeut car il est la parole d’un homme en détresse,  à un moment crucial, celui où il apprend que son enfant (plus de quinze ans maintenant) a pris un « mauvais envol ».

Le père se reproche de n’avoir pas été vigilant, d’avoir ignoré que le point d’ancrage stable,  le refuge  espéré, ne conviendrait pas à  l’envol, que la Bande et les Immeubles seraient obstacles  à l’éclosion.

Pire ! Que les dommages extérieurs subis renaîtraient à l’intérieur même des victimes, dans une chaîne  fatale où les Brûlés deviennent  à  leur tour Incendiaires.

Le récit de ces voyages  - et des cheminements de la pensée paternelle, laisse entendre une voix perturbée par la découverte de « l’indignité filiale », il devra remonter le courant, après le  naufrage…

Dit en public ce chant d’une âme affligée mais courageuse, avec des mots sortis du cœur,  sera une odyssée bien comprise par une assistance attentive.

Léger bémol, les paroles de la 2e génération, insérées dans le monologue paternel, se font dans une langue fruste, sabir d’un destin brutal - et calamiteux.
Revenir en haut Aller en bas
rotko



Masculin
Nombre de messages : 195
Localisation : nantes
Date d'inscription : 18/03/2014

MessageSujet: Re: Carole ZALBERG (France)   Lun 21 Avr - 18:43

rotko a écrit:



Léger bémol, les paroles de la 2e génération, insérées dans le monologue paternel, se font dans une langue fruste, sabir d’un destin brutal - et calamiteux.

A la suite de cette remarque, l'auteur Carole Zalberg me renvoie à des commentaires de musanostra : je cite


  "Les mots de ces enfants orphelins d’identité qui s’en inventent une, déformée, imparfaite, dangereuse pour eux et pour les autres. Ils créent leurs propres règles, les érigent en remparts d’une forteresse qui se soustrait à tout ce qui n’est pas eux, car là est leur survie et gare à qui la menace."
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22752
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Carole ZALBERG (France)   Lun 21 Avr - 19:47

Ah je trouve ça super qu'elle t'ait répondu !
Ca me donne d'autant plus envie de la lire.

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Carole ZALBERG (France)   Mer 23 Avr - 16:39

Carole Zalberg a été la  première auteure dont j'ai acheté  le roman chez Publibook, notre éditeur commun en 2002 je crois.    C'était les mémoires d'un arbre. 
je note ce dernier titre
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Carole ZALBERG (France)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Carole ZALBERG (France)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Zalberg, Carole] A défaut d'Amérique
» [Martinez, Carole] Le coeur cousu
» Superbe week end avec mon amie Carole
» Carole Rousseau ~ 05/04/2009
» Le lotus "de carole"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... francophones-
Sauter vers: