La Clef des Champs

La Clef des Champs

Forum d'amitié
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Poster un nouveau sujet   Partagez | 
 

 Erri De LUCA (Italie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22808
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Erri De LUCA (Italie)   Lun 21 Avr - 21:13

Erri De Luca est né à Naples en 1950 

D'origine bourgeoise, il est destiné à une carrière de diplomate. Il s'y refuse, rompt avec sa famille et en 1968, embrasse le mouvement de révolte ouvrière. Il intègre le mouvement d'extrême gauche : Lotta continua, dont il sera dirigeant de la fin des années soixante au début des années soixante-dix.

Il multiplie les métiers manuels : ouvrier spécialisé chez Fiat à Turin, manutentionnaire à l'aéroport de Catane, maçon en France et en Afrique, conducteurs de camions. 

Bien qu'il se dise athée, il lit quotidiennement la bible et a appris l'hébreu ancien pour pouvoir lire et traduire les textes sacrés.

C'est un passionné d'alpinisme, sujet sur lequel il a écrit de nombreux articles.

Pendant la guerre de Yougoslavie, il s'engage comme conducteur auprès d'une association humanitaire, et convoie des camions de ravitaillement en Bosnie.

Bien qu'il ait commencé à écrire à l'âge de vingt ans, son premier livre ne paraît qu'en 1989 et obtient le prix Femina en 2002 pour "Montedidio".

Il collabore au Matino, principal journal napolitain et à d'autres périodiques La republica, il manifesto).

Il vit actuellement près de Rome.


 Le Poids du Papillon chez Folio



Quelque part dans les Alpes italiennes, un chamois domine sa harde depuis des années. D’une taille et d’une puissance exceptionnelles, l’animal pressent pourtant que sa dernière saison en tant que roi est arrivée, sa suprématie est désormais menacée par les plus jeunes. En face de lui, un braconnier revenu vivre en haute montagne, ses espoirs en la Révolution déçus, sait lui aussi que le temps joue contre lui. À soixante ans passés, sa dernière ambition de chasseur sera d’abattre le seul animal qui lui ait toujours échappé malgré son extrême agilité d’alpiniste, ce chamois à l’allure majestueuse. Et puis, face à ces deux forces, il y a la délicatesse tragique d’une paire d’ailes, cette «plume ajoutée au poids des ans». Le poids du papillon, récit insolite d’un duel entre l’homme et l’animal, nous offre une épure poétique d’une très grande beauté. Erri De Luca condense ici sa vision de l’homme et de la nature, nous parle de la montagne, de la solitude et du désir pour affirmer plus que jamais son talent de conteur, hors du temps et indifférent à toutes les modes littéraires.


Vraiment un très chouette petit roman ! 
J'avais pris ce titre car c'était seul que j'ai trouvé de De Luca, auteur conseillé par Sapho je crois
L'auteur met en parallèle la vie et les pensées d'un chamois et celles du chasseur qui a tué sa mère quand il était tout jeune.

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22808
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Erri De LUCA (Italie)   Mar 22 Avr - 19:47

C'est un auteur conseillé par Mazel !

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22808
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Erri De LUCA (Italie)   Sam 19 Aoû - 12:04


"Comme tu peux le voir, il s'agit d'une oeuvre digne d'un maître de la Renaissance. Aujourd'hui, l'Eglise veut récupérer l'original. Il s'agit de retirer le drapé". J'examine la couverture en pierre différente, elle semble bien ancrée sur les hanches et sur la nudité. Je lui dis qu'en la retirant on abîmera forcément la nature. "Quelle nature ?". La nature, le sexe, c'est ainsi qu'on nomme la nudité des hommes et des femmes chez moi". Dans un petit village au pied de la montagne, un homme, grand connaisseur des routes qui permettent de franchir la frontière, ajoute une activité de passeur pour les clandestins à son métier de sculpteur. C'est ainsi qu'il attire l'attention des médias. Il décide alors de quitter le village. Désormais installé au bord de la mer, il se voit proposer une tâche bien particulière : restaurer une croix de marbre, un Christ vêtu d'un pagne. Réflexion sur le sacré et le profane, sur la place de la religion dans nos sociétés, La nature exposée est un roman dense et puissant, dans lequel Erri De Luca souligne plus que jamais le besoin universel de solidarité et de compassion.

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22808
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Erri De LUCA (Italie)   Sam 19 Aoû - 12:12

En parlant des livres qu'il emporte dans ses traversées en montagne le personnage dit :
" C'est une fenêtre dans ma poche, pour changer l'air"
J'ai bien aimé cette image, mais j'ai tout aimé dans ce livre son atmosphère la simplicité du personnage.
C'est un livre apaisant et très instructif.

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23363
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Erri De LUCA (Italie)   Sam 19 Aoû - 13:59

j'aime aussi beaucoup cette image (je me suis surprise à respirer plus profond !) alegre
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23363
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Erri De LUCA (Italie)   Sam 19 Aoû - 14:03

Le poids du papillon .... ça me fait dresser l'oreille. Il y a une histoire d'animaux (ou d'animal). Je le note. Merci Suzanne  flower
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10672
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Erri De LUCA (Italie)   Sam 9 Sep - 17:41


4e de couverture :
Nous sommes à Naples, dans l’immédiat après-guerre. Un jeune orphelin, qui deviendra plus tard le narrateur de ce livre, vit sous la protection du concierge, don Gaetano. Ce dernier est un homme généreux et très attaché au bien-être du petit garçon, puis de l’adolescent. Il passe du temps avec lui, pour parler des années de guerre et de la libération de la ville par les Napolitains ou pour lui apprendre à jouer aux cartes. Il lui montre comment se rendre utile en effectuant de menus travaux et d’une certaine façon, il l’initie même à la sexualité en l’envoyant un soir chez une veuve habitant dans leur immeuble. Mais don Gaetano possède un autre don : il lit dans les pensées des gens, et il sait par conséquent que son jeune protégé reste hanté par l’image d’une jeune fille entraperçue un jour derrière une vitre, par hasard, lors d’une partie de football dans la cour de l’immeuble. Quand la jeune fille revient des années plus tard, le narrateur aura plus que jamais besoin de l’aide de don Gaetano…
Dans la veine de Montedidio, ce nouveau livre du romancier italien s’impose comme un très grand roman de formation et d’initiation.
Livre paru en 2010

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10672
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Erri De LUCA (Italie)   Sam 9 Sep - 17:46

Le jour avant le bonheur
Mon point de vue :

Un livre très court (160 pages), facile à lire mais très dense et d’une écriture remarquable.Le personnage principal est d'abord la ville de Naples, belle, fougueuse, imprévisible, tendre ou cruelle, parfaitement définie dans ce commentaire du narrateur :

Citation :
[…] j'ai compris la ville : monarchie et anarchie. Elle voulait un roi, mais pas de gouvernement. C'était une ville espagnole. L'Espagne a toujours connu la monarchie, mais aussi le plus fort mouvement anarchiste. Naples est espagnole, elle se trouve en Italie par erreur.

Le jeune héros de 13 ans, orphelin, vit dans un minuscule réduit, il « puise la lumière dans les livres » prêtés par un libraire humaniste et généreux et il apprend beaucoup avec Don Gaetano, son merveilleux père de substitution, le concierge.
On comprend ou on devine que ce livre est nourri de la propre enfance de l’auteur. L’évocation de Naples est d’une infinie poésie, les trouvailles d’écriture sont multiples pour rendre compte des joies, des interrogations et des tourments de l’adolescence mais aussi de cette époque si particulière de l’après-guerre dans une ville trop longtemps confrontée au fascisme.
Une lecture que je recommande. study study study study study



Florilège :

Citation :
La nuit, la ville est une poche retournée. Même les chiens sortent, ceux qui n’ont pas de maison. Ils attendent la nuit pour chercher les restes, tant de chiens survivent sans personne. La nuit, la ville est un pays civilisé. 
Le passé était un escalier et je le remontais.
Le soleil tapait contre les vitres des derniers étages et faisait gicler des ricochets jusqu’à terre. Les vitres de Naples se passaient le soleil entre elles. Celles qui en avaient plus par leur position les renvoyaient vers le bas à celles qui en avaient moins. Elles étaient complices. Les maîtres verriers les montaient exprès un peu de travers, pour multiplier les surfaces réfléchissantes. En bas, dans la loge, arrivait un carambolage de lumière qui faisait dix rebonds avant de finir dans le trou où j’étais.
Don Raimondo est un libraire aventureux, il récupère des bibliothèques jusque dans les poubelles.[…] Les livres gardent l’empreinte d’une personne plus que les vêtements ou les chaussures. Les héritiers s’en défont par exorcisme, pour se libérer du fantôme. Le prétexte est qu’on a besoin de place, qu’on étouffe sous les livres. Mais que mettent-ils alors contre les murs où se dessinent leurs contours ?
Si tu te trouves un jour dans une révolte, tu la feras et elle ne ressemblera pas à celle que je raconte. Et pourtant, elle sera la même, parce que toutes les révoltes d’un peuple contre les forces armées sont sœurs.  

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10672
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Erri De LUCA (Italie)   Sam 9 Sep - 18:23

Le poids du papillon

Mon point de vue :
Un livre si beau que j’ai couru l’acheter après l’avoir emprunté à la bibliothèque pour le lire. C’est un véritable bijou, de la première à la dernière ligne, que je tiens à "posséder".
L’histoire mêlée d’un chasseur et d’un chamois, en fin de vie l’un et l’autre, est faite d’émotion pure et ne saurait se raconter. J’ai parfois pensé à Kipling ou à Giono. Mais en fait c’est du de Luca, une façon unique et poétique de dire la montagne, la nature, l’amour de la liberté, la pureté de l’harmonica préféré aux mots, la grandeur de l’homme et celle de l’animal quand ils sont tous deux hors du commun. La fin est sublime. L’ensemble prend l’allure d’une parabole. study study study study
Florilège :


Citation :
Dans les nuits où le vent arrache les arbres les plus exposés à leurs racines, la pierre et le bois de la cabane se frottent entre eux et lancent une plainte. Le feu fait craquer des baisers de réconfort. L'âpreté extérieur donne des coups d'épaule, mais la flamme allumée garde unis le bois et la pierre.
Les femmes font des gestes de coquillage, qui s’ouvre pour expulser comme pour attirer à l’intérieur.

Ce soir-là, il avait joué de l’harmonica pour l’assistance. C’était sa façon de rester avec les autres sans répondre aux questions.

Le soleil faisait son tour d'adieu sur les hauts pâturages, le troupeau de chamois était nerveux. Il avait flairé l'homme, puis l'avait perdu. Les mâles ne broutaient pas, ils bondissaient dans des courses saccadées pour voler une odeur à l'air immobile.

Le cerveau de l’homme est un ruminant, il remâche les informations des sens, les combine en probabilités. l’homme est ainsi capable de préméditer le temps, de le projeter. C’est aussi sa damnation, car il en retire la certitude de mourir.

Les arbres des montagnes écrivent dans l’air des histoires qui se lisent quand on est allongé dessous.

Il était en alliance avec le vent, son cœur battait, léger, se chargeant de l’énergie lancée par le ciel sur la terre.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23363
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Erri De LUCA (Italie)   Sam 9 Sep - 21:12

j'ai très envie de les lires tous les deux (le poids du papillon aussi). Je viens de voir qu'ils sont à ma bibliothèque près du Breuil. Je les prendrai dès que je serai là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10672
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Erri De LUCA (Italie)   Sam 9 Sep - 22:34

cheers  Tu vas aimer, j'en suis sûre. flower study flower study flower study

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8371
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Erri De LUCA (Italie)   Dim 10 Sep - 23:16

Très emballée ma Nic !

Ce florilège est d'une poésie infinie

Les arbres des montagnes écrivent dans l’air des histoires qui se lisent quand on est allongé dessous. J'aime particulièrement cette image  !


Je pense que ce genre d'auteur va me plaire.


Merci Nic pour ce partage et tes beaux ressentis  Merci Merci

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Erri De LUCA (Italie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Erri De LUCA (Italie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Erri de LUCA (Italie)
» TU, MIO de Erri De Luca
» Erri de Luca
» Erri de Luca, écrivain napolitain
» En italie, il n'y a que des vrais hommes de Luca de Santis & Sara Colaone.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ...de langues latines-
Poster un nouveau sujet   Sauter vers: