La Clef des Champs

La Clef des Champs

Forum d'amitié
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Annie ERNAUX (France)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8379
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Annie ERNAUX (France)   Jeu 8 Mai - 15:38

Son livre : REGARDE LES LUMIERES , MON AMOUR




Pendant un an, Annie Ernaux a tenu un journal de bord de ses visites hebdomadaires de l'hypermarché Auchan situé à Cergy (Val d'Oise). Du 8 novembre 2012 au 22 octobre 2013, elle relate chaque semaine ce qu'elle a vu, pensé, acheté. Des bribes d'un vécu commun à celui de tant de français qui n'avait jusque là pas sa place dans la littérature, comme elle le fait si justement remarquer. Au fil des mois, les décorations de l'hypermarché changent au rythme des saisons et des événements que le lieu impose aux consommateurs : la rentrée scolaire, Noël, le Nouvel An chinois, Pâques, les vacances d'été, etc. 
Ernaux analyse justement la disposition de l'espace, découvre avec stupéfaction les caisses automatiques et les tactiques commerciales qu'elle avait jusque là ignorées. Elle note également l'attitude des clients, les réflexes automatiques des consommateurs, toutes ces choses que l'on fait sans même s'en apercevoir tant cela semble "normal" ou "inscrit dans les codes". A titre d'exemple, on osera voler un grain de raisin juste avant de le peser, mais on n'osera pas croquer dans une pomme. On laissera forcément passer une femme enceinte en caisse, même si l'on est pressé par le temps. Ernaux pointe les torts, les travers, les exigences et les extravagances des consommateurs sans donner de jugement hâtif. Au contraire, elle tente d'apporter une vision littéraire et poétique à cet ensemble quotidien, à ces rayons en fer remplis de nourriture et de produits ménagers.
Elle donne aussi une vision de son travail d'écrivain et de personnalité publique, racontant notamment dans un chapitre la gêne que lui inspire un lecteur la reconnaissant en train de faire ses courses, observant le contenu de son caddy et donnant ainsi une vision de ses préférences alimentaires, et de son statut dans la société de par ses choix.




 I love you  I love you  I love you 
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
BRIe

avatar

Féminin
Nombre de messages : 26267
Localisation : Villeneuve lez Avignon
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Jeu 8 Mai - 17:10

Sapho, le sujet m'interess, ayant travaillé dans un hyper, et étant sensible, en tant qu'acheteuse et voyeuse !

Pour moi, c'est phénoménal, un hyper, on en ressort toujours avec une p'tite bêtise "pour se faire plaisir", et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23377
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Jeu 8 Mai - 17:30

merci ma Sapho, je l'avais noté quand Rotko en avait parlé, mais je ne l'ai pas trouvé dans ma médiathèque ici.
je finirai bien par le découvrir !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
rotko



Masculin
Nombre de messages : 195
Localisation : nantes
Date d'inscription : 18/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Jeu 8 Mai - 17:40

j'ai bien aimé l'autre fille, récit bref et intense qui m'a réconcilié avec Annie Ernaux  Smile
Revenir en haut Aller en bas
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23377
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Jeu 8 Mai - 18:35

quel livre t'avait fâché avec cet auteur, ton Excellence ?
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
rotko



Masculin
Nombre de messages : 195
Localisation : nantes
Date d'inscription : 18/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Jeu 8 Mai - 19:27

une passion, trop froid pour moi (rire).
Revenir en haut Aller en bas
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23377
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Jeu 8 Mai - 19:29

Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8379
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Jeu 8 Mai - 19:34

J'aime beaucoup faire les courses au supermarché, ça me permet d'observer le comportement des personnes qui font les courses en même temps que moi. J'imagine leur caractère, leurs envies, leur famille aux travers des achats qu'ils effectuent.
Comme j'habite une petite commune, je connais une grande partie du personnel et comme il y a " no stress ", nous bavardons quelques minutes de tout et de rien.
Parmi les rayons, il arrive fréquemment qu'on m'adresse la parole voire parfois une demande telle que : " Connaissez vous une recette dans laquelle je pourrais utiliser cet article en promo " ( ex : dorade royale - 30% aujourd'hui !)
A la caisse, il arrive de temps en temps d'aider une personne âgée et seule à emballer sa marchandise.
C'est la seule grande surface à 15 kms à la ronde!


 Very Happy  Razz  Very Happy  Razz  Very Happy  Razz

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23377
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Jeu 8 Mai - 21:46

coucou ma Sapho  menina 
il y a un Inter marché pas très loin de ma maison, et j'aime bien y faire mes courses parce que je connais un peu les vendeuses, et l'une d'elle est remarquablement gentille. Quand il n'y a pas grand monde, nous bavardons un peu. Un jour, je me suis mise à pleurer, mon petit chien était mort la veille et j'en avais gros sur le cœur, elle s'est penchée pour me faire un bisou et m'a dit des paroles de réconfort. Depuis, quand il y a peu de monde, elle me fait la bise et nous discutons un peu.
Ce métier n'est pas drôle parfois, avec les grincheux, le directeur très sévère, etc... elle est courageuse et souriante.
Quand elle n'a pas le moral, je la fais rire. Echange de bons procédés !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10680
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Ven 9 Mai - 0:32

J’ai, vis-à-vis d’Annie Ernaux, un avis contrasté, certains de ses livres m’ayant plu, d’autres beaucoup moins. Ainsi, j’avais apprécié Les Armoires vides et La Place.  J’ai nettement moins aimé L’événement et Les années parce que la recherche d’un style extrêmement dépouillé a, je trouve, conduit l’auteur à une sècheresse excessive ; en outre, j’avais la sensation de percevoir l’effort, le travail de l’écrivain. Or, pour moi, la fluidité du style reste essentielle. En ce qui concerne Lévénement qui m’avait attirée à cause du sujet abordé (un témoignage militant sur l’avortement qu’elle a été amenée à décider), sa manière d’écrire, très distanciée, très froide, m’a franchement déplu ; j’aurais préféré un autre choix d’écriture pour exprimer la solitude, le traumatisme des femmes confrontées à pareille épreuve.
En revanche, j’ai été enthousiasmée par la finesse d’analyse d’A. Ernaux dans L’écriture comme un couteau, un entretien avec Frédéric-Yves Jeannet dans lequel elle explique ses choix d’écriture, et ses motivations. Elle apporte un éclairage très instructif sur ses différents livres.

J’avoue ne pas être très attirée par la thématique de Regarde les lumières mon amour, même si, moi aussi, je m’amuse souvent à observer mes semblables quand je fais mes courses au supermarché !

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char


Dernière édition par Nicamic le Jeu 6 Oct - 9:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8379
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Ven 9 Mai - 15:15

Ce que j'ai aimé , c'est justement qu'il s'agit d'une thématique innovante. Personne ne s'est jamais penché sur ce sujet et même si parfois j'ai trouvé ses descriptions incomplètes, je me suis reconnue dans sa vision de cet endroit si particulier.
J'ai passé un bon moment sans vraiment saluer ses talents d'écrivain   study  study
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10680
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Ven 9 Mai - 15:48

Je vois ce que tu veux dire, Sapho. Je suppose que c'est un livre court ?

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8379
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Ven 9 Mai - 16:30

Oui ma NIC, c'est un livre de 71 pages. Il entre dans la catégorie " Récits de vie "   study  study
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10680
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Ven 9 Mai - 17:32

Merci, Sapho,   
Je te transmets les meilleures pensées de notre amie Amadak.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Arundathi



Féminin
Nombre de messages : 1867
Date d'inscription : 08/04/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Ven 9 Mai - 17:33

Concernant le dernier roman d'Annie Ernaux, j'ai eu l'occasion de le feuilleter lorsque je suis allée en ville mardi dernier. Je fais toujours une incursion dans ma librairie préférée et évidemment j'ai aperçu "Regarde les lumières mon amour", je l'ai feuilleté et reposé en me disant que je me le procurerai plus tard, sans doute à la médiathèque. En d'autres temps, je l'aurai acheté de suite !  J'ai aimé, admiré Annie Ernaux, sa manière d'aborder la vie, de se remémorer son passé, d'y mettre sa passion, sa hargne, ses regrets, ses mots justes et si, son regard semble parfois glacé, je le ressens comme une sorte de pudeur  ... certains cependant m'ont plus accrochés que d'autres. C'est vrai pour "l’événement", un récit à fleur de peau poignant, sincère, je n'ai pas trouvé, si mes souvenirs sont exacts,  cette froideur que tu décris nic. Il est vrai qu'elle a ce style bien particulier à elle seule,  un mélange de sobriété, d'analyse implacable sur la vie et l'être humain, de rapports à sa famille etc. J'avais aimé "Passion simple" , "se perdre" , "La honte" ainsi que "La place" et j'en oublie !
Revenir en haut Aller en bas
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8379
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Lun 26 Mai - 17:12

Je viens de terminer son livre intitulé : PASSION SIMPLE





RESUME


Ce n’est pas l’histoire d’un amour que nous conte ici Annie Ernaux mais celle d’une passion amoureuse qui n’est pas vraiment partagée. En effet, son amant est marié, il lui accorde peu de temps, pense beaucoup moins à elle qu’elle ne pense à lui et semble considérer leur relation comme purement sexuelle. Cela n’empêche pas la narratrice d’être obnubilée par cet homme et par leur prochaine rencontre :

« A partir du mois de septembre l’année dernière, je n’ai plus rien fait d’autre qu’attendre un homme : qu’il me téléphone et qu’il vienne chez moi. J’allais au supermarché, au cinéma, je portais des vêtements au pressing, je lisais, je corrigeais des copies, j’agissais exactement comme avant, mais sans une longue accoutumance de ces actes, cela m’aurait été impossible, sauf au prix d’un effort effrayant. »


Cette passion-là n’est donc pas si simple finalement puisqu’il s’agit d’un malentendu entre deux amants ne se situant pas sur le même plan et n’accordant pas la même importance à leur histoire. La narratrice a quelque chose d’une Emma Bovary du XXème siècle évoluant dans une société hédoniste où le sexe s’étale partout (à la télévision, dans les publicités dans la rue, les magazines, etc.). Comme Emma, son personnage attendrit en même temps qu’elle agace car il n’y a rien qui ne rend plus égoïste et fermé au monde qu’une passion. Le lecteur est mis en position de spectateur de la chute de cette femme que l’on sent inévitable. Une fois l’amant étranger reparti dans son pays, le manque y compris physique est terrible mais la narratrice ressort de cette histoire grandie .
M. DESROZIERS


Son style est épuré, son écriture répétitive. Elle expose aux lecteurs une passion qu'elle vit en alternance entre attentes et rencontres.
Elle expose cette passion avec sobriété et précision, sans mièvrerie. Pourtant ce livre, je l'ai trouvé glacial, trop décortiqué et je n'y ai pas trouvé de " vraie " passion.


 study  study  study 
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10680
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Mar 27 Mai - 16:29

En lisant ton compte-rendu, chère Sapho,  Merci  je me suis rendue compte que je connaissais ce livre, Passion simple. Je partage tout à fait ton point de vue. Je me rappelle que je l'avais trouvé très froid, comme certaines autres œuvres du même auteur. Sa production est finalement très inégale. Et  surtout, cette "passion"-là ne m'a pas parlé du tout. Je me souviens aussi que je l'avais trouvé très redondant alors que c'est un livre très court ! Bref, j'ai eu l'impression que l'auteur tournait en rond et se complaisait peut-être dans une certaine déprime que je n'ai pas envie de partager.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8379
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Jeu 12 Mai - 16:07

Je viens de terminer le dernier livre d'Annie Ernaux intitulé : MEMOIRE DE FILLE








RESUME




«J’ai voulu l’oublier cette fille. L’oublier vraiment, c’est-à-dire ne plus avoir envie d’écrire sur elle. Ne plus penser que je dois écrire sur elle, son désir, sa folie, son idiotie et son orgueil, sa faim et son sang tari. Je n’y suis jamais parvenue.»
Dans Mémoire de fille, Annie Ernaux replonge dans l’été 1958, celui de sa première nuit avec un homme, à la colonie de S dans l’Orne. Nuit dont l'onde de choc s’est propagée violemment dans son corps et sur son existence durant deux années.
S’appuyant sur des images indélébiles de sa mémoire, des photos et des lettres écrites à ses amies, elle interroge cette fille qu’elle a été dans un va-et-vient implacable entre hier et aujourd’hui.


RESSENTIS




Beaucoup de femmes se reconnaîtront encore en Annie Ernaux, toutes celles – ou presque – qui ont eu 18 ans en 1958.
Cette fois, Annie Ernaux prend le problème autrement que dans ses autres livres.Rien ne compte plus d’une époque, d’une génération sinon ce qu’elles peuvent encore expliquer de sa vie à elle, de son destin le plus personnel. À présent, elle s’interroge davantage sur sa posture d’écrivain . Peut-on ressusciter un temps qui mêle tant d’autres personnes – qui n’ont rien demandé – à sa propre vie ? A-t-elle le loisir de faire revivre à ses relations de l’époque une histoire qu’ils ont peut-être bannie, gommée même de leur mémoire ? Au-delà de la question des droits de l’écrivain, Annie Ernaux s’interroge sur le poids des mots, leur possibilité de recréer au plus juste un temps disparu, une fille morte à jamais. Elle se questionne sur la place du souvenir en littérature, sur la manière dont un individu peut chercher à survivre dans l’écrivain qu’il est devenu, comment il peut rendre la vie à ce qui n’est plus.
 
Elle raconte les différentes étapes de l’écriture de son livre, ses doutes, ses démarches. Elle livre même le billet d’intention qu’elle a rédigé avant l’écriture du livre. Elle se montre en 1958 et, là, quelques mois plus tôt en pleine phase d’écriture. Exercice de transparence face au lecteur. Tout dire, tout montrer puisque l’écriture ne vise qu’à cela : comprendre, se comprendre.
 
Un beau livre, captivant. Très belle autobiographie !




study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10680
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Jeu 12 Mai - 19:37

Tu vas me réconcilier avec A. Ernaux, Sapho. alegre  Je vais lire ce nouveau livre, je pense q'il va m'intéresser. Merci   fleurs

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23377
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Ven 13 Mai - 10:30

Rotko, sur GDS* nous avait fait lire Annie Ernaux. Je ne me souviens plus du titre de ce que j'avais lu, mais il me semble que je n'avais guère aimé ! scratch
Par contre, celui dont tu fais un bon commentaire, ma Sapho, me tente. flower
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10680
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Dim 9 Oct - 11:44

Mémoire de fille, un livre à la fois semblable à ceux qu’A. Ernaux a écrit précédemment et différent.

Semblable, parce qu’il s’agit d’un « récit de vie » comme elle le dit elle-même, relatant un épisode autobiographique précis. On y retrouve les thématiques habituelles de son œuvre, la honte de ses origines sociales, sa volonté de rupture avec son environnement familial et social, et paradoxalement son sentiment de trahison à l’égard de ce milieu. C’est ce qui m’a toujours gênée en lisant cet auteur chez qui je trouve une certaine insistance pour ne pas dire complaisance à dire de façon réaliste et pointue ce qu’elle a vécu, revenant sans cesse sur l’injustice sociale dont elle a toujours souffert. J’y vois une forme d’impudeur obsessionnelle qui me met mal à l’aise. À cela s’ajoute que je n’éprouve aucune attirance pour cette « fille de 58 », n’arrivant même pas à la plaindre, ni surtout à comprendre qu’elle ait pu avoir pareil comportement, indigne et presque difficile à croire de la part de la fille intelligente qu’elle était.

Différent parce que son vécu durant l’année 58 est présenté comme fondateur de ce qu’elle est devenue ensuite, d’abord comme femme (le contexte social de l’époque est omniprésent, avec sa rigidité, sa toute puissance sur les filles maintenues dans une dépendance qui se fissurera en 68) et surtout comme écrivain. J’ai retrouvé là ce qu’A. Ernaux a écrit dans différents textes, en particulier dans L’Écriture comme un couteau. Cet aspect-là de Mémoire de fille m’a intéressée. Elle explique très bien comment et pourquoi elle est devenue écrivain :
Citation :
Ce récit serait donc celui d'une traversée périlleuse, jusqu'au port de l'écriture. Et, en définitive, la démonstration édifiante que, ce qui compte, ce n'est pas ce qui arrive, c'est ce qu'on fait de ce qui arrive.
Soit, c’est donc la relation de l’itinéraire personnel d’un écrivain et, à ce titre, c’est respectable et intéressant pour la lectrice-auteur que je suis.
Ce qui m’a beaucoup plu par ailleurs, c’est l’habile procédé d’écriture utilisé pour mettre constamment en relation « la fille de 58 » et ce qu’elle est devenue 50 ans plus tard. A. Ernaux exploite admirablement l’alternance du « je » d’aujourd’hui et du « elle » de ses 18 ans. Cela lui permet de mettre à distance celle qu’elle fut, de rendre compte de ses doutes et de ses hésitations pour cerner cette fille qui n’est plus elle, mais est en elle, de la « déconstruire » et sans doute de s’en libérer. Elle dit qu’elle a mis longtemps à écrire ce livre :
Citation :
Depuis vingt ans, je note "58" dans mes projets de livres. C'est le texte toujours manquant. Toujours remis. Le trou inqualifiable.
Grâce à ce choix d’écriture, A. Ernaux parvient également à mener une réflexion sur le temps, ce qui change, ce qui reste immuable, ce qui fait qu’on s’inscrit dans une époque.

Pour finir, je dirai que l’objectif souvent affiché d’A. Ernaux, d’écrire « une autobiographie qui se confonde avec la vie du lecteur » n’est pas atteint avec moi. Je ne me reconnais pas du tout, ni dans le « je » ni dans le « elle » de ce livre qui me restent étrangères alors que nous appartenons, à deux années près, à la même génération. (en 58, j’avais 16 ans).

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10680
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Dim 9 Oct - 11:47

Mémoire de fille, on trouve à la fin du livre plusieurs réflexions révélatrices, surtout dans les dernières pages :
Citation :
J'ai commencé à faire de moi-même un être littéraire, quelqu'un qui vit les choses comme si elles devaient être écrites un jour.

J’ai avancé dans l’écriture de ce texte sans me retourner.

C'est l'absence de sens de ce que l'on vit au moment où on le vit qui multiplie les possibilités d'écriture.

Explorer le gouffre entre l’effarante réalité de ce qui arrive, au moment où ça arrive, et l’étrange irréalité que revêt, des années après, ce qui est arrivé.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8379
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Dim 9 Oct - 14:59

Merci ma Nic pour tes ressentis très nuancés par rapport à ce livre.

Je m'étais surtout focalisée sur son itinéraire d'écrivain et les questions qu'elle se pose sur le pourquoi elle est devenue écrivain.

Quant à son autobiographie, je la trouve assez courageuse pour exprimer son mal-être de jeunesse qui a fait d'elle la femme qu'elle est devenue.

Merci pour ton très bon partage   Merci Merci

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10680
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Dim 9 Oct - 15:28

Merci Sapho. flower
J'ai lu tout à l'heure ICI  une analyse très intéressante de l'œuvre et surtout de la démarche d'Annie Ernaux.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23377
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   Lun 10 Oct - 8:38

Explorer le gouffre entre l’effarante réalité de ce qui arrive, au moment où ça arrive, et l’étrange irréalité que revêt, des années après, ce qui est arrivé.


Cette phrase résonne très fort en moi.... je n'ai lu qu'un livre d'elle, il faudrait peut être que j'aille plus loin ? scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Annie ERNAUX (France)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Annie ERNAUX (France)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Annie Ernaux
» [Ernaux, Annie] L'événement
» ERNAUX, Annie
» Annie Ernaux
» Les librairies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... francophones-
Sauter vers: