La Clef des Champs


Forum d'amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Yann QUEFFELEC

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8169
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Yann QUEFFELEC   Ven 25 Juil - 15:20

Biographie


Il est le fils de l'écrivain breton Henri Queffélec et le frère de la pianiste Anne Queffélec et du mathématicien Hervé Queffélec ; il a été marié à la pianiste Brigitte Engerer, avec qui il a eu une fille.
Tout en résidant à Paris, il a gardé de fortes attaches en Bretagne notamment à l’Aber-Ildut.
Amoureux de la mer et de sa Bretagne il fut stagiaire dès 1962 puis moniteur à la célèbre école de voile Jeunesse et Marine et il a pu naviguer avec Éric Tabarly. 
Il n'entame véritablement sa carrière d'écrivain, qu'en publiant à 32 ans une biographie de Béla Bartók. Quatre ans plus tard, il reçoit le prix Goncourt pour son roman Les Noces barbares. Il est l'auteur de nombreux romans et d'un recueil de poèmes. Il y décrit des personnages passionnés en mal d'amour. Il écrit aussi des paroles de chansons, notamment Né pour vivre et La ville ainsi soit-il et toutes les chansons de l'album éponyme pour Pierre Bachelet.


Les Affamés : livre lu


RESUME




" Les Affamés sont tous ceux que je fus ou m'imaginais devenir autrefois - gosses rêveurs, menteurs, casse-cou, voyeurs, adolescents violents, trouillards, généreux - trop seuls pour avoir quelque chose à donner ou trop avides pour être attirants. Ils n'obéissent qu'aux lois du désir, ne cherchent que l'amour, la proie, tour à tour innocents, pervers, dépravés. Héros enfantins ils ne seront jamais tout à fait grands ni satisfaits. Avec les Affamés je revis bien des erreurs que j'ai faites pour ne plus être un insatiable paumé.Mais la jeunesse -le bel âge à vif- est un climat dont on ne réchappe pas toujours, et dans ce cas une fatalité. "




Yann Queffélec dessine des portraits, des avenirs, des douleurs, des désastres avec de sombres nouvelles issues d'une pénible réalité. L'auteur ne nous transporte pas dans les étoiles. Il peint l'Homme avec ses espoirs, ses mensonges, sa violence. Queffélec se glisse dans la peau de pauvres gosses, de jeunes personnes cherchant un avenir, oubliant leur passé, se précipitant sur leur lune pour se protéger de relations conflictuelles incompréhensibles. 'Les Affamés' est un recueil froid, une succession de pages où l'auteur a imprimé ses vieux démons, les a combattus, évités, subis. Le contexte des nouvelles varie comme la situation des personnages.


CE QUE J'EN PENSE

Malgré la grande admiration que je voue à QUEFFELEC ( après avoir lu : LES NOCES BARBARES, LE MAITRE DES CHIMERES, NOIR ANIMAL, OSMOSE, L'AMANTE, MINEURE, LES SABLES DU JUBALAND et bien d'autres encore....), ce livre-ci m'a dérouté. Hermétique, ( ex : Je donnerais cher, alors, pour avoir la place du potache de bristol dans la cagette à fruits, capable de brûler sans douleur sur le rebord d'une fenêtre quand il est puni ), traitant de relations conflictuelles incompréhensibles où l'auteur développe les vieux démons qu'il a combattus, vaincus mais qui ont laissé des séquelles non cicatrisées.




CRITIQUE DU FIGARO :


Ses treize nouvelles, comme un archipel serré, vibrent toutes de cette belle scansion sèche, giflée d'embruns. Ses métaphores rapides glissent sur la page, comme un canot à moteur filant sur l'océan. Et avec lui, le lecteur arrive à bon port, étourdi par les secousses éprouvées lors de la traversée.
 study  study  study 
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8169
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Yann QUEFFELEC   Sam 6 Fév - 18:40

LIVRE LU : DESIRABLE


Après avoir lu : LES NOCES BARBARES, BORIS APRES L'AMOUR, NOIR ANIMAL, OSMOSE, LES AFFAMES, MINEURE, L'AMANTE, LA PUISSANCE DES CORPS, LES SABLES DE JUBALAND.........je me suis lancée dans son livre intitulé DESIRABLE.

Pour moi, il reste l'un de mes chouchous de la littérature française !  


RESUME













Quelle haine ou quels remords hantent Nividic Vern ? Fraîchement quadra, cet ancien playboy aux cheveux longs obsédé par le corps féminin, dessinateur de BD raté ? père artistique de Chob's, le poisson à pieds humains ? dresse un bilan bien noir de son parcours. 

Pas d'enfant, pas d'argent, une existence minable au fond d'un village désertifié d'Ille-et-Vilaine, une épouse caractérielle, une jeune maîtresse qui se prend déjà pour Madame Vern, un ami qui court après sa femme, rien ne va plus, non, plus du tout... Pas d'enfant ?... C'est vite dit. 

Un après-midi qu'il traverse en voiture le bois d'Ar Fol, absorbé dans ses pensées douloureuses, une jeune fille en chemise de nuit se jette sous ses roues. Il ralentit, prend la fuite, revient. Personne. Il sort de son véhicule et s'enfonce dans les bois à la recherche de la fille... 


CE QUE J'EN PENSE


Comme il est étrange ce nouveau roman de Yann Queffélec !

La construction en alternance de personnages mais aussi d'époques nous permet peu à peu de comprendre comment Yolanda et Nividic en sont arrivés à une telle haine et à un tel dégoût de l'un pour l'autre mais également d'eux-mêmes.
Les différents points de vue donnent ainsi une reconstitution de la destruction d'un couple qui ne peut survivre à la pire des catastrophes : la perte de leur enfant.
Quelques chapitres raconté par la voix à cet enfant disparu 13 ans plus tôt donnent ainsi toute la morale à cette histoire : bien que disparus, les êtres aimés nous entourent toujours d'une présence palpable.

Mais, au-delà, de la perte d'un être cher, Yann Queffélec aborde aussi la difficulté de vivre avec cette culpabilité profondément destructrice, cette question qui tourne en boucle : "Est-ce que je suis responsable de ce drame ?"

C'est parce que Nividic arrête d'accuser Yolanda et cède à ses démons que sa vie dérape et part dans tous les sens.... Parce qu'au fond de lui, il n'a jamais osé le dire, que, oui, peut-être, sa Yolanda n'est pas la seule responsable de la perte de leur fils.
Mais, il lui faudra peut être atteindre ce degré de destruction pour pouvoir se guérir et démarrer une nouvelle vie... sans ce fils, mais une vie quand même.

Un livre complètement déstabilisant par sa construction, entre onirisme et brutale réalité...

A lire si vous aimez être bousculé comme lorsqu'une vague vous frappe par surprise, vous fait boire la tasse, vous chahute, puis vous aider à remonter à la surface lorsqu'elle se retire... Vous laissant éreinté, pantelant, essoufflé mais comme lavé de tout.




study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
 
Yann QUEFFELEC
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Yann Queffélec
» Yann Queffelec
» [Queffelec, Yann] Moi et toi
» [Queffelec, Yann] Les noces barbares
» OSMOSE de Yann Queffélec

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... francophones-
Sauter vers: