La Clef des Champs


Forum d'amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Andreï MAKINE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10241
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Andreï MAKINE   Mer 24 Sep - 17:51

Présentation de l’auteur :
Né en Sibérie en 1957, Andréï Makine vécut d’abord dans un orphelinat, ses parents ayant été déportés. À partir de l’âge de trois ans, il est élevé en Sibérie par sa grand-mère d’origine française (Charlotte Lemonnier, née à Paris) et bénéficie donc des deux cultures. Il se dit marqué en particulier par Hugo, Nerval, Baudelaire et Proust. Élève boursier brillant, il présente en 1980 une thèse de doctorat sur la littérature française contemporaine à l’université de Moscou.
En 1987, il obtient l’asile politique en France, où il mène une vie très précaire. À trente ans, il s'installe à Paris. Il est assistant de russe dans un lycée et dépose une thèse de doctorat sur Ivan Bouvine à la Sorbonne. Son premier roman, La Fille d’un héros de l’Union soviétique, paru en 1990, est le point de départ d'une grande carrière littéraire avec l choix du français comme langue d'écriture. Il obtient en 1995 les prix Goncourt, Goncourt des lycéens et Médicis pour  son roman autobiographique, Le Testament français. En 1996, grâce à ces prix, il obtient la nationalité française qui lui avait été refusée auparavant.
Andreï Makine vit actuellement à Paris, mais se tient le plus possible à l’écart de la vie littéraire. Il a publié d’autres romans dont La musique d’une vie (2001) La femme qui attendait (2004), que j’ai lu et Une femme aimée (2013).
À noter que cet écrivain publie aussi des romans sous un autre nom (Gabriel Osmonde) dont Alternaissance, que j’ai très envie de lire.
Il a été question de cet écrivain sur Grain de sel* ICI


La musique d’une vie



4e de couverture :
Le premier concert du jeune pianiste Alexeï Berg est annoncé pour le 24 mai 1941. Fin du long purgatoire que sa famille a vécu durant les années de terreur. Promesse d'oubli, de célébrité future, de nouvelles rencontres parmi la jeunesse dorée de la capitale... Or, ce concert n'aura pas lieu. La vie d'Alexeï se jouera sur une partition différente, marquée par l'amour sans nom, par la familiarité avec la mort, par la découverte de la dignité des vaincus. Car ce " roman-destin " est d'abord un éloge de l'indomptable force de l'esprit, de la résistance intérieure. Et c'est aussi une histoire pleine d'un charme profond, qu'on lira et qu'on relira, un vrai joyau.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10241
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Mer 24 Sep - 17:56

La musique d’une vie
Mon point de vue :
Un livre dense, poétique, limpide et d’une grande profondeur.
Il s’ouvre sur une scène magistrale : le narrateur (le frère ou le double de l’auteur ?) se trouve dans le hall glacial d’une gare enfouie sous la neige, perdue au fin fond de l’Oural ; des voyageurs attendent depuis des heures un train qui n’arrive pas ; épuisés, engourdis par le froid, ils dorment ou sommeillent, tassés les uns contre les autres ; il y a là une prostituée en mal de clients, des militaires, une mère et son enfant, un vieil homme allongé sur un journal déplié… Ils sont l’image de « l’homo sovieticus » à la fois résigné et stoïque sous le joug du stalinisme.
À l’étage, jaillissent soudain dans la nuit les notes de musique d’un piano incongru en ce lieu. Le musicien est un vieillard aux doigts rudes, bosselés, qui joue en pleurant. Le narrateur et lui se retrouvent plus tard dans un wagon du train enfin arrivé. Le pianiste raconte sa vie brisée de jeune virtuose promis à une brillante carrière. À la veille de son premier concert, le 23 mai 1941, ses parents ont été arrêtés, il a fui en Ukraine chez une tante. À l’arrivée de l’armée allemande, il a pris l’identité d’un soldat russe mort, s’est battu avec ses compatriotes, fuyant les honneurs et cachant qu’il est un artiste. Il deviendra chauffeur d’un général. Je vous laisse découvrir la suite, très belle…

La solitude, l’exil, la guerre, le mensonge forcé, la condamnation au silence d’un artiste sont les thèmes de ce récit et l’on comprend en tournant la dernière page, que l’homo sovieticus n’est réduit au silence qu’en apparence ; jamais il ne perd sa dignité d’homme meurtri et une musique continue à vivre en lui.
L’écriture de ce roman est fluide et musicale. L’harmonie avec le sujet traité n’en est que plus évidente.
Citation :
Réaction du narrateur dans la gare :
Soudain, cette musique ! Le sommeil se retire comme le rouleau d’une vague dans laquelle un enfant tente d’attraper un coquillage entrevu et moi, ces quelques notes que je viens de rêver.
 
Bravant tous les risques, le pianiste, silencieux depuis si longtemps, laisse un jour s’exprimer son art :
Il n'avait pas l'impression de jouer. Il avançait à travers une nuit, respirait sa transparence fragile faite d'infinies facettes de glace, de feuilles, de vent. Il ne portait plus aucun mal en lui. Pas de crainte de ce qui allait arriver. Pas d'angoisse ou de remords. La nuit à travers laquelle il avançait disait et ce mal, et cette peur, et l'irrémédiable brisure du passé mais tout cela était déjà devenu musique et n'existait que par sa beauté.


_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8161
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Mer 24 Sep - 19:45

Merci ma NIC pour ce beau compte-rendu d'un auteur que je ne connais pas encore.

Je suis allée sur internet pour faire plus ample connaissance avec cet écrivain dont comme toi on ne tarit pas d'éloges.

J'ai trouvé un avis que j'aime beaucoup :


" Quel bonheur de lire Makine, cette exigence dans l'écriture, ce sens raffiné pour nous faire ressentir l'âme russe. La Musique d'une vie n'est pas seulement dans le titre mais elle transpire dans chaque page et Makine manipule les mots comme un pianiste effleure les touches de son piano,avec sensibilité et facilité. Grand livre d'un grand écrivain."


Merci NIC pour ce beau partage ! Cela m'incite à lire une oeuvre de lui


Merci Merci Merci
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10241
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Mer 24 Sep - 19:49

Chère Sapho, tu ne le regretteras pas. alegre

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Jeu 4 Déc - 16:41

Une femme aimée



 4 ème de couverture
 
Défendre cette femme... Effacer les clichés qui la défigurent. Briser le masque que le mépris a scellé sur son visage. Aimer cette femme dont tant d'hommes n'ont su que convoiter le corps et envier le pouvoir. C'est cette passion qui anime le cinéaste russe Oleg Erdmann, désireux de sonder le mystère de la Grande Catherine. Qui était-elle ? Une cruelle Messaline russo-allemande aux penchants nymphomanes ? Une tsarine clamant son "âme républicaine" ? La séductrice des philosophes, familière de Voltaire et Diderot, Cagliostro et Casanova ? Derrière ce portrait, Erdmann découvre le drame intime de Catherine - depuis son premier amour brisé par les intérêts dynastiques jusqu'au voyage secret qui devait la mener au-delà de la comédie atroce de l'Histoire. L'art de ce grand roman transcende la biographie. L'effervescence du XVIIIe siècle européen se trouve confrontée à la violente vitalité de la Russie moderne. La quête d'Erdmann révèle ainsi la véritable liberté d'être et d'aimer.


Mon avis
 
je ne reviens pas sur l'histoire de  la grande Catherine car  ce n'est pas ce que j'ai vraiment retenu de ce roman.
j'ai surtout été intéressée par  les  observations de Makine sous le couvert d "Oleg"  sur  la Russie avant  et  après.
je trouve qu'il a  bien décrit ce que j'avais, moi, ressenti quand  le mur de Berlin était tombé
je m'étais dit: le  peuple russe ne va pas en bénéficier. Seuls les riches seront  plus riches.
Je sais  il n'y a  pas que cela  dans ce roman, mais  il y a référence souvent  justement  à
"ce que l'on pouvait dire maintenant"  "ce que l'on ne pouvait pas dire avec la censure totalitariste du régime"  etc.. 
et puis, personnellement  la grande Catherine  a bien pu faire de ses fantasmes ce qu'elle a voulu, il n’empêche qu'elle était une tortionnaire  et un monstre à sa manière.
Maintenant, en lisant ce roman, on a presque l'impression que cette  pauvre gamine, puis  une femme sensible, qui a aimé... etc.
Bref  j'ai aimé lire ce roman mais avec des restrictions  qui me sont  propres. Je ne peux pas vraiment  m'intéresser à une tortionnaire  qu'elle  soit  la tsarine ou pas!
Revenir en haut Aller en bas
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8161
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Jeu 4 Déc - 18:43

Merci MARIE pour tes impressions !

Je n'ai toujours lu aucun livre de MAKINE mais les thèmes qu'il aborde m'intéressent vraiment !

A retenir pour de prochaines lectures

Merci Marie

Merci Merci
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10241
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Jeu 4 Déc - 18:49

Un point de vue intéressant, Marie. Je n'ai pas lu ce livre qui ne m'attire pas vraiment.
En lisant tes restrictions concernant la tortionnaire que fut Catherine, je me dis que malheureusement dans d'autres pays, dont le nôtre, on avait des pratiques tout aussi horribles, ce qui bien sûr n'excuse personne !

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Jeu 4 Déc - 20:30

voilà : donc  lire ce roman mais  en gardant ses distances  (si l'on peut)) je n'ai pas de sympathie pour cette dame   Very Happy mais ce livre vaut d'être lu ne serait ce que pour l'écriture de cet auteur
Revenir en haut Aller en bas
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8161
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Mer 31 Aoû - 19:17

Des amis revenus de Paris m'ont rapporté de la FNAC le dernier livre de Makine intitulé : L'ARCHIPEL D'UNE AUTRE VIE ( rentrée littéraire 2016). Je l'ai lu d'une traite en deux jours !









  LIVRE LU : L'ARCHIPEL D'UNE AUTRE VIE


RESUME

Une chasse à l’homme à travers l’infini de la taïga, au crépuscule de l’ère stalinienne. Qui est donc ce criminel aux multiples visages que Pavel Gartsev et ses compagnons doivent capturer ? 

Insaisissable, le fugitif paraît se jouer de ses poursuivants, qui, de leur côté, s’emploient à faire durer cette traque, peu pressés de retourner au cantonnement. Dans cette longue parenthèse rythmée par les feux des bivouacs et la lutte quotidienne contre les éléments se révélera le vrai caractère de chacun, avec ses lâchetés et ses faiblesses. 

Un à un les hommes renoncent, découragés ou brisés par les ruses déroutantes de leur adversaire, jusqu’au moment où Pavel se retrouve seul à la poursuite de cette proie mystérieuse. Une étrange communion à distance semble alors s’instaurer entre ces deux êtres que tout sépare. Lorsqu’il connaîtra l’identité véritable de l’évadé, sa vie en sera bouleversée. La chasse prend une dimension exaltante, tandis qu’à l’horizon émerge l’archipel des Chantars : là où une « autre vie » devient possible, dans la fragile éternité de l’amour.









RESSENTIS


Makine nous montre des chemins de lumière. Il a trouvé l'Archipel d'une autre vie aux confins de la Sibérie, dans la taïga proche de la mer d'Okhotsk. On va suivre son héros solitaire, Pavel Gartzev, qui fut mêlé à une chasse à l'homme à la fin de l'ère stalinienne. Pavel était avec d'autres soldats lancé aux trousses d'un fugitif. Pourtant, au fil de la poursuite, il a réalisé qu'il était dans le camp sordide de la violence. Il a cru en la possibilité d'une île, au coeur de la nature immense et majestueuse... C'est tout le propos de ce grand roman d'aventures. Mais c'est aussi et surtout un conte philosophique et moral pour nos temps difficiles. L'humanité violente, avec ses fanatismes. La possibilité d'un archipel où vivre autrement existe pourtant, où l'homme délivré de ses jeux terribles de vainqueurs et de vaincus inventerait l'ère nouvelle d'un monde réconcilié.
Makine métamorphose sa traque en quête libératrice , d’un monde épuré , libre de tout asservissement , de l’ère stalinienne à nos jours .Il nous fait côtoyer les extrêmes , la terreur et l’amour , avec tout son talent de conteur russe amoureux de sa Sibérie natale .


J'ai reçu ce livre d'amis venus passer une journée chez nous la semaine dernière. Ils arrivaient de France et cet ouvrage venait de sortir à la FNAC ( rentrée littéraire 2016 ) Je l'ai lu d'une traite en 2 jours. C'est un livre d'une très grande qualité littéraire digne des grands comme Dostoïevski ou Berberova !


  

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22700
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Mer 31 Aoû - 21:04

je vais le lire, c'est sûr ! ton commentaire me donne envie ! et puis .... "la possibilité d'une ile", ça m'interpelle .....

 Ma vie, ma vie, ma très ancienne,
Mon premier vœu mal refermé
Mon premier amour infirmé
Il a fallu que tu reviennes.


Il a fallu que je connaisse
Ce que la vie a de meilleur,
Quand deux corps jouent de leur bonheur
Et sans fin s'unissent et renaissent.


Entré en dépendance entière
Je sais le tremblement de l'être
L'hésitation à disparaître
Le soleil qui frappe en lisière


Et l'amour, où tout est facile,
Où tout est donné dans l'instant.
Il existe, au milieu du temps,
La possibilité d'une île.
"



Michel Houellebecq 

flower
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22700
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Mer 31 Aoû - 21:07

je n'ai lu que "le testament français" de lui.
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8161
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Mer 31 Aoû - 23:04

J'aime beaucoup le poème de Michel Houellebecq   I love you I love you I love you
et j'ai beaucoup apprécié son roman : La Possibilité D'une Ile  I love you I love you I love you

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10241
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Mer 31 Aoû - 23:52

Très tentant, ce livre, merci Sapho flower flower flower

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8161
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Sam 28 Jan - 15:24

LIVRE LU : L'AMOUR HUMAIN

RESUME


Du fond de la case où ils sont retenus prisonniers, deux instructeurs russes assistent au viol d'une femme qui cache une poignée de diamants dans sa bouche. Derrière eux, à demi-mort, gît un révolutionnaire angolais. Il scande le nom d'un village sibérien. Et dans cette forêt, à la lisière du Zaïre et de l'Angola, au milieu d'une Afrique exsangue, surgit le souvenir du visage tant aimé d'Anna...








Désabusé, mais jamais cynique, déçu, mais jamais battu, il débusque  l’absurdité totale de ces agitations et soubresauts de peuples à l’agonie qui n’ont pour issue que l’asservissement et la destruction.
Des sociétés entières passant à côté d’elles-mêmes, politiquement dévastées par une corruption sordide à la solde des multiples ingérences, économiquement ravagées par des profits sans nom dont le bénéfice leur échappe. Commerce indécent de diamants, exploitation éhontée du pétrole, trafics des corps, esclavagisme moderne que gangrène une bureaucratie pervertie où les petits chefs jouent à mimer la frime de l’occident libéral. Cohabitent pauvreté et faux semblants,  richesses et immondices, à l’index de ce paradoxe stérile de tout pouvoir acheter et de ne rien avoir !
La honte d’un pays où les agissements, pour n’avoir plus de limites, ont bafoué les frontières de la dignité... où les idéaux ne sont plus de mise, noyés  dans la démence de l’Histoire.
Ecrivain visionnaire, il connaît le malheur de vivre et ose le face à face avec la  misère de notre condition qui, si elle nous trahit, fait de nous des hommes.

Il donne sa force à un héros qui avance au nom de ses rêves et continue de croire à l’amour humain, au sein du drame d’une humanité qui s’effondre.




study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8161
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Sam 28 Jan - 15:26


_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10241
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Sam 28 Jan - 15:40

Je n'ai toujours pas lu L'Archipel d'une autre vie qui, pourtant, m'attire énormément. Il faut que je trouve le temps...

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22700
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Sam 28 Jan - 16:42

moi aussi ..... !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8161
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Sam 28 Jan - 18:57

Vous allez apprécier j'en suis sûre !   study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22700
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Sam 28 Jan - 22:01

oh là là ! je ne suis pas sortie de l'auberge ! je vais aller chercher à la bibliothéque le bouquin de Youcenar qu'ils prennent à l'immense médiathèque de Niort et m'ont réservé, j'en ai un autre aussi qui arrive par le même chemin. Je ne lis pas assez à mon goût, je manque parfois de concentration, je me disperse .... je suis horrible !!! affraid
ça ne m'étonne pas si j'ai parfois du mal à respirer ....lire était, est, ma respiration.

"
Il existe, au milieu du temps, 
La possibilité d'une île.
"  


Houellebecq 
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8161
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Sam 29 Juil - 15:22

LU : LA MUSIQUE D'UNE VIE


RESUME : VOIR EN DEBUT DE FIL ( POSTE PAR NIC)


RESSENTIS:




Une petite merveille de poésie et de charme. Une histoire qui se lit dans la quiétude de son foyer, roulé en boule sur son canapé. Je parle de la quiétude en premier lieu, je pourrais aussi vous parler du désarroi de ce jeune homme, dont ce roman est le récit, du vide de sa vie, plus de ce qui la remplit, le corps tiède d'une femme d'abord, l'amour ensuite, le souvenir des siens, et la musique.
Tout commence une nuit d'hiver, dans une gare bondée, le train pour Moscou a six heures de retard. Un homme réfléchit à l'«homo sovieticus»... il observe les gens autour de lui puis soudain il entend la musique... quelques notes indistinctes au loin, il découvre que cette musique est celle d'un vieil homme... Cet homme lui fera le récit de sa vie, dans le train qui les mènes tous deux vers Moscou. Une vie destinée de grand pianiste, une vie de fuite, fuite dans la guerre...
Tout au long du roman se dessine cette vieille nostalgie du peuple russe, les froides campagnes, la guerre sanglante et atroce que fut la guerre 39-45, le spectre de l'Union Soviétique et surtout de Staline... et toujours, toujours cette vieille et noble Russie, celle qui a survécut aux siècles.
C'est écrit avec des mots qu'on caresse, qu'on relit, qu'on médite. C'est vraiment un roman magnifique. Un auteur à lire et que j'apprécie totalement.






study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8161
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Sam 29 Juil - 15:29

CITATIONS


“Ces espaces qui rendent absurde toute tentative d'agir. La surabondance d'espace qui engloutit le temps, qui égalise tous les délais, toutes les durées, tous les projets.”


Si je les réveillais et les interrogeais sur leur vie, ils déclareraient sans broncher que le pays est un paradis, à quelques retards de train près. Et si soudain le haut-parleur annonçait d'une voix d'acier le début d'une guerre, toute cette masse s'ébranlerait, prête à vivre cette guerre comme allant de soi, prête à souffrir, à se sacrifier, avec une acceptation toute naturelle de la faim, de la mort ou de la vie dans la boue de cette gare, dans le froid des plaines qui s'étendent derrière les rails.
Je me dis qu'une telle mentalité a un nom. un terme que j'ai entendu récemment dans la bouche d'un ami, auditeur clandestin des radios occidentales. une appellation que j'ai sur le bout de la langue et que seule la fatigue m'empêche de reproduire. Je me secoue et le mot, lumineux et définitif, éclate : « Homo sovieticus !  ».

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10241
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   Sam 29 Juil - 17:48

Sapho, j'étais sûre que tu aimerais ! study flower study flower study flower 
Et dire que je n'ai toujours pas lu L'Archipel d'une autre vie. Crying or Very sad

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Andreï MAKINE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Andreï MAKINE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Andreï Makine
» Andreï Makine
» Andreï Makine
» Andreï MAKINE
» [Makine, Andreï] Le testament français

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... francophones-
Sauter vers: