La Clef des Champs

La Clef des Champs

Forum d'amitié
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hélène GAUDY

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8381
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Hélène GAUDY   Ven 21 Nov - 15:58



Hélène Gaudy est née à Paris en 1979. Plasticienne de formation, elle explore le rapport texte/image et la manière dont les lieux influencent un récit. 
Après son premier roman, Vues sur la mer, qui figure dans la deuxième sélection du prix Médicis en 2006, elle s’investit dans plusieurs projets éditoriaux et entre dans le comité de rédaction de la revue Inculte.
En 2009, elle est invitée en résidence à Tunis où elle suit, parallèlement à l’écriture d’une nouvelle, un programme de rencontres en milieu scolaire. Par la suite, elle effectue de nombreuses interventions auprès de divers publics. En septembre 2009, elle publie Si rien ne bouge aux éditions du Rouergue. Elle écrit également pour la jeunesse, et publie des livres d’art aux éditions Palette. Son dernier livre, En plein dans la nuit, avec le photographe Bertrand Desprez, est sorti en septembre 2011 chez Thierry Magnier.
Dans ses romans, elle met en place des lieux incertains, faits de souvenirs et de clichés détournés, qui nourrissent et influencent les personnages. Elle s’intéresse aux moments de basculement, aux infimes décalages, quand l’environnement et ceux qui l’habitent prennent une inquiétante étrangeté.


LIVRE LU : SI RIEN NE BOUGE


Nina voudrait dire un mot sur le village où elle a enfin mis les pieds, un mot de la chaleur, un mot qu'on dit à sa mère en rentrant le soir, mais une chose en entraîne une autre, si elle dit le village il faut dire l'escalier sombre, la maison haute, tout un écheveau qui se déroule comme les serpents sortent de la bouche des vilaines filles dans les contes. Alors Nina se tait. " Ils viennent ici depuis des années. Une maison de vacances, cachée dans une pinède méditerranéenne. Des étés identiques, comme si le temps ne passait pas. Comme si l'enfant unique de la famille, Nina, était vouée à ne jamais grandir. Mais cette fois, ils ont une invitée. Sabine, une adolescente mutique et sans charme, peut-être menteuse, qui entraîne vite Nina dans son orbite. De virées nocturnes en échappées sur les plages, de plus en plus indifférentes au monde, les filles s'exercent à des jeux féroces. Jusqu'à rompre l'équilibre de l'île.

EXTRAIT


« Nina se lève. Au-dessus de Sabine, se penche. Accroupie sur le carrelage, elle regarde cette bouche ouverte qu’elle aurait crue plus grande et plus noire. Les dents sont larges et blanches et la lèvre, gonflée. Sabine dans son sommeil a l’immobilité calme et pesante d’un cétacé ou d’une pierre. Sa peau est lisse, tendue et humide comme celle d’un cachalot, pense Nina, parce que cachalot lui semble moins insultant que baleine. Les cheveux de Sabine sur l’oreiller blanc semblent plus longs, plus frisés et plus denses que le jour.
Du drap dépasse son épaule ronde, la bretelle de sa chemise de nuit. Son corps enfle à chaque respiration et s’élève en douceur, presque jusqu’à la joue de Nina qui de plus en plus se penche. Son regard s’attache au corps de Sabine comme à celui d’une morte, captivé par ce que son immobilité permet et révèle. Entourée d’êtres familiers comme des objets, elle ne se souvient pas d’avoir jamais approché de si près quelqu’un d’autre. Elle peut même flairer son parfum, elle qui n’est coutumière que de l’odeur de ceux de sa famille, même sang même peau, celle de sa mère surtout, ce parfum âpre de feuille qu’on froisse. Sabine sent l’eau de toilette de fille, le fruit rouge bon marché et la crème solaire. De sa peau de baleine malléable comme du beurre, Nina approche un doigt tendu curieux. »



L’écriture d’Hélène Gaudy, que l’on pourrait d’abord qualifier de simple, se révèle très travaillée, capable par exemple d’introduire avec peu de moyens des nuances fines dans les ambiances, les sensations ou les sentiments .
Mais la force de ce récit vient de ce qu’il se tient à la frontière de plusieurs genres (roman social, thriller, roman d’apprentissage, fantastique) sans jamais trancher tout à fait.
Si rien ne bouge semble jouer avec ce que l’adolescence comporte de sombre, de vertigineux. Une sorte de « trou noir » de la vie qui échappe aux représentations des adultes, déjoue leurs interprétations et les renvoie à leurs propres peurs.
Cette amitié fabriquée, cruelle, intense, H. Gaudy la dissèque avec une précision subtile et redoutable ; ses phrases sèches, répétitives, comme tracées au scalpel, sonnent juste. Elles disent le désœuvrement propre à cet âge, les nouveaux rapports de force testés par les adolescentes. La tension monte, le réalisme bascule dans l’onirisme inquiétant des contes : cet été-là, c’est sûr, le bonheur tranquille, aveugle, a volé en éclats.


study  study  study
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23383
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Hélène GAUDY   Ven 21 Nov - 16:14

je note ma Sapho ! ce roman m'intrigue, il va falloir que je le trouve !
merci flower
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Arundathi



Féminin
Nombre de messages : 1867
Date d'inscription : 08/04/2014

MessageSujet: Re: Hélène GAUDY   Ven 21 Nov - 19:33

Oui, encore un ouvrage qui me semble intéressant ! Merci chère Sapho, je note.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hélène GAUDY   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hélène GAUDY
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Kerillis, Hélène] La magissorcière et le tamafumoir
» OCEANIA de Hélène Montardre
» Confiture de Poires Belle Hélène
» TU L'AIMAIS QUAND TU M'AS FAIT ? de Hélène Couturier
» Colomb, Hélène

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... francophones-
Sauter vers: