La Clef des Champs


Forum d'amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ahmadou KOUROUMA ( Ivoirien )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8169
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Ahmadou KOUROUMA ( Ivoirien )   Sam 6 Déc - 15:25


BIOGRAPHIE ( 1927-2003 )


Né au nord de la Côte d'Ivoire, Ahmadou Kourouma est un écrivain d’origine malinké, une ethnie présente dans différents pays d’Afrique de l’ouest. Son nom signifie « guerrier » en langue malinké. Élevé par un oncle il suit des études à Bamako au Mali. De 1950 à 1954 (pendant la colonisation française), il est « tirailleur sénégalais » en Indochine avant de rejoindre la métropole pour suivre des études de mathématiques à Lyon en France.

En 1960, lors de l’indépendance de la Côte d’Ivoire, il revient vivre dans son pays natal mais est très vite inquiété par le régime du président Félix Houphouët-Boigny. Il connaît la prison avant de partir en exil dans différents pays, en Algérie (1964-1969), Cameroun (1974-1984) et Togo (1984-1994) avant de revenir vivre en Côte d’Ivoire.

Ahmadou Kourouma fait partie des premiers écrivains qui se sont révoltés contre les dictateurs. En 1970, il publie son premier roman Les soleils des indépendances qui porte un regard très critique sur les gouvernants de l’après-décolonisation. Pour ce roman, il a reçu trois prix

Vingt ans plus tard, il publie son deuxième livre Monnè, outrages et défis, où il retrace un siècle d’histoire coloniale. En 1994, il publie En attendant le vote des bêtes sauvages qui raconte l’histoire d’un chasseur de la « tribu des hommes nus » qui devient dictateur. À travers ce roman, qui obtiendra le Prix du Livre Inter, on reconnaît facilement le parcours du chef d'État togolais Gnassingbé Eyadéma. En 2000, il publie Allah n’est pas obligé qui raconte l’histoire d’un enfant orphelin qui parti rejoindre sa tante au Libéria devient un enfant soldat. Ce livre obtiendra le Prix Renaudot et le Prix Goncourt des lycéens.

Lorsqu’en septembre 2002, la guerre civile éclate en Côte d’Ivoire, il prend position contre l’ivoirité, « une absurdité qui nous a menés au désordre » et pour le retour de la paix dans son pays. Il sera accusé par les journaux partisans du président Laurent Gbagbo de soutenir les rebelles du nord.

Au moment de sa mort, il travaillait à la rédaction d’un nouveau livre Quand on refuse on dit non, une suite d’Allah n'est pas obligé : le jeune héros, enfant soldat démobilisé retourne en Côte d’Ivoire à Daloa et vit le conflit ivoirien. Ce roman sera publié après sa mort.


LIVRE LU: LES SOLEILS DES INDEPENDANCES



Quel sera le sort de Fama, authentique prince malinké, aux temps de l'indépendance et du parti unique ? L'ancien et le nouveau s'affrontent en un duel tout à la fois tragique et dérisoire tandis que passe l'histoire, avec son cortège de joies et de souffrances. Au-delà de la fable politique, Ahmadou Kourouma restitue comme nul autre toute la profondeur de la vie africaine, mêlant le quotidien et le mythe dans une langue réinventée au plus près de la condition humaine. Dès sa parution en 1970, ce livre s'est imposé comme un des grands classiques de la littérature africaine.
Ce fait résume bien la fin d'une époque : celle où l'Afrique ignorait les frontières arbitraires. Mieux encore que le décès de Fama, c'est la stérilité de son épouse Salimata qui l'exprime symboliquement. Ce que décrit l'auteur ici, ce n'est pas tant la désillusion engendrée par les indépendances, que ce que j'appellerai l'Afrique grise. D'un côté, une Afrique romantique, qui se complaît dans sa grandeur coloniale ; de l'autre, une Afrique stérile, incarnée par la classe politique issue des indépendances. Se complaire dans une Afrique coloniale glorieuse, nous dit Kourouma est une folie ; croire en une Afrique indépendante prospère est une chimère. Toute cette Afrique grise, Ahmadou Kourouma nous la donne à lire dans une langue originale, qui consiste à introduire le phrasé malinké dans la syntaxe française, avec en prime une ironie épicée de proverbes. En un mot, Ahmadou Kourouma récrit l'aventure ambiguë de l'Afrique. Cette pertinente et impertinente méditation sur l'impasse africaine associée à l'originalité du ton fait des Soleils des indépendances un livre fondateur.



Finalement, dans ce premier roman, ce ne sont pas seulement les hommes et les idées qui ont la parole. Ce sont tous les fantasmes autour du mysticisme africain qui s'animent: animaux, éléments naturels et esprits surnaturels. Aux descriptions minutieuses menées par une langue fluide, se mélangent le réalisme le plus épuré, le sarcasme et la fantaisie; témoignage d'une langue parfaitement maitrisée. Pour autant, jamais le narrateur ne condamne ses personnages ou ne prend parti mais il s'amuse à tourner en dérision les mythes de grandeurs de chacun en exposant la violence qui sévit dans les deux camps. La situation n’en reste pas moins préoccupante et c'est donc avec finesse et gravité qu'Amadou Kourouma nous invite à se questionner sur cette phase charnière dans l'histoire de nombreux pays Africains.






study  study  study
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22716
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Ahmadou KOUROUMA ( Ivoirien )   Sam 6 Déc - 17:40

je me demande souvent : "que serait l'Afrique si elle n'avait pas été colonisée, si l'on ne lui avait pas imposé la présence des occidentaux, si d'eux, elle n'avait appris et copié leur mode de vie en oubliant qu'elle avait eu des coutumes et sa fierté.....
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
 
Ahmadou KOUROUMA ( Ivoirien )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mai 2003: Allah n'est pas obligé d'Ahmadou Kourouma
» Ahmadou Kourouma
» Ahmadou KOUROUMA (Côte d'Ivoire)
» Liste de nos lecture - Afrique noire
» Présentation des prétendants pour l'auteur du mois de septembre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... francophones-
Sauter vers: