La Clef des Champs

La Clef des Champs

Forum d'amitié
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 James Salters et rien d'autre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: James Salters et rien d'autre    Mar 30 Déc - 9:45

"et rien d'autre" de James Salter  I love you I love you
pas trop apprécié , le début oui  vers le milieu moins et la fin disons  que oui.
Je mélangeais les personnages .

C'est peut-être moi qui n'a pas  bien compris le sens du récit.
Revenir en haut Aller en bas
rotko



Masculin
Nombre de messages : 195
Localisation : nantes
Date d'inscription : 18/03/2014

MessageSujet: Re: James Salters et rien d'autre    Mar 30 Déc - 10:53

L'oeuvre peut surprendre, notamment par l'absence de chronologie apparente dans le récit, et le contraste entre l'épisode militaire du début et la suite.  Ce qui compte dans la vie du personnage, ses relations avec les femmes, les moments de bonheur, les surprises aussi, voire les déconvenues.

Peut-être la vie ne compte-elle que par les moments d'amour, les instants pleinement vécus dans une relation. Salter qui serait mieux au rayon des  ecrivains américains ;-), ne surjoue pas son texte. Il reste sobre, même pendant une baignade périlleuse qu'un écrivain à sensation eût rendue plus dramatique.

Le livre se prête mal à un compte rendu, mais j'ai bien apprécié sa lecture. Ses amours sont faites de moments inattendus, parfois éphémères, sans tonalité morale ou immorale. Tel est le plaisir de vivre et d'aimer, et "rien d'autre", rappelle le titre Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: James Salters et rien d'autre    Mar 30 Déc - 11:08

je suis d'accord avec toi,pas  évident d'en faire un contre rendu.


c'est vrai , je n’ai retenu que le sexe, amour, manger ,travail.
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22808
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: James Salters et rien d'autre    Mar 30 Déc - 11:54

Je ne l'ai pas lu.
Mais d'après Wiki en français il serait né à Tulane le 10 juin 1925
Et d'après Wiki en anglais il serait né le 10 novembre 1925 à New York !!!!!

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23348
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: James Salters et rien d'autre    Mar 30 Déc - 16:14

j'ai bien aimé le compte rendu élogieux qu'en fait l'Express !

Voici donc la vie amoureuse d'un homme, pendant plus d'un demi-siècle. Philip Bowman est un jeune idéaliste issu d'un milieu modeste. Il n'a pas 20 ans lorsqu'il est pris dans les rets de la Seconde Guerre mondiale. Vétéran à l'âge où d'autres commencent leurs études, il cherche une place dans le monde. S'installe à New York. Veut devenir journaliste. Sera rédacteur pour une maison d'édition. Pas si mal, somme toute... Il s'en contentera. Toute sa vie, il cherchera une maison, un foyer, l'amour. Rien de tout cela ne lui sera accordé, même s'il frôlera chacun de ses rêves avec Vivian, Enid, Christine... A qui la faute ? Aux souvenirs qu'il transporte avec lui ?  
James Salter raconte la quête d'un homme pour devenir lui-même et réussit l'exploit de dire tout ce qui est - All That Is : tout ce qu'il y a dans une vie, tout ce qu'il y a en ce bas monde et peut-être même tout ce qu'il y a à savoir.  
Le roman suit le mouvement général de la vie : les personnages entrent et sortent sans prévenir, les détails les plus infimes donnent lieu à une épopée descriptive qui marquera durablement le lecteur, abasourdi par la profondeur qui se dégage de cette histoire simple. 
Et rien d'autre est une bouleversante méditation sur la façon dont on ressent le choc du temps qui passe. C'est aussi un hommage poétique au New York d'après guerre, aujourd'hui disparu. James Salter porte à un point incandescent une forme de nostalgie qui ne le cède en rien à la promenade sentimentale dans le passé. Sans souvenirs, nous sommes incomplets, nous murmure-t- il à travers ces pages admirables. Il se peut, en effet, que l'on ne vive vraiment que lorsque nous mourons et que quelqu'un se souvient de nous. 
Et rien d'autre, par James Salter, trad. de l'anglais (Etats-Unis) par Marc Amfreville
"
 Il se peut, en effet, que l'on ne vive vraiment que lorsque nous mourons et que quelqu'un se souvient de nous. "
j'aime beaucoup cette phrase. Je me souviens très fort de quelqu'un qui vient de mourir pour ne pas qu'il disparaisse tout à fait. Et je ne dois pas être la seule !
Peut être que d'autres finiront pas l'oublier. Pas moi.

Je vais le lire, ton Excellence. Merci. flower
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: James Salters et rien d'autre    

Revenir en haut Aller en bas
 
James Salters et rien d'autre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jack LONDON - L'amour et rien d'autre
» Plus rien d'autre ne m'interesse
» La méthode maïeutique
» [Tuto Photoshop] Kurosaki Style ~
» Une censure... et rien d'autre!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... anglophones-
Sauter vers: