La Clef des Champs

La Clef des Champs

Forum d'amitié
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Michel SERRES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10999
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Michel SERRES   Lun 12 Jan - 20:28

L'auteur :
Né en 1930, Michel Serres est un philosophe et un historien des Sciences. Il a enseigné en France à la Sorbonne et depuis trente ans environ il est professeur aux Etats-Unis à l'Université Stanford dans la Silicon Valley. C'est aussi un écrivain et un homme de radio et de télévision. Il est membre de l'Académie Française. Personnellement, j'aime bien l'écouter dans l'émission de France Info « Le sens de l'info » avec Michel Polacco.

Petite Poucette :
Ce fut d'abord une conférence, prononcée en 2011 à l'Académie sur le thème : « Les nouveaux défis de l'éducation ».
Ensuite, fut publié aux Editions Le Pommier un texte portant le même titre, court essai de 68 pages.

4e de couverture :
Le monde a tellement changé que les jeunes se doivent de tout réinventer ! Pour Michel Serres, un nouvel humain est né, il le baptise « Petite Poucette », notamment pour sa capacité à envoyer des messages avec son pouce. Nos sociétés occidentales ont déjà vécu deux révolutions : le passage de l’oral à l’écrit, puis de l’écrit à l’imprimé. Comme chacune des précédentes, la troisième, - le passage aux nouvelles technologies - tout aussi majeure, s’accompagne de mutations politiques, sociales et cognitives. Ce sont des périodes de crises. Devant ces métamorphoses, suspendons notre jugement. Ni progrès, ni catastrophe, ni bien ni mal, c’est la réalité et il faut faire avec. Petite Poucette va devoir réinventer une manière de vivre ensemble, des institutions, une manière d’être et de connaître… mais il faut lui faire confiance ! L’AUTEUR Professeur à Stanford University, membre de l’Académie française, Michel Serres est l’auteur de nombreux essais philosophiques et d’histoire des sciences, dont les derniers, Temps des crises et Musique ont été largement salués par la presse. Il est l’un des rares philosophes contemporains à proposer une vision du monde qui associe les sciences et la culture. Ses chroniques sur « France info » sont très écoutées et lui ouvrent un plus large public.


Mon point de vue  1 :

On pourrait croire que ce livre est vite lu car il est très court. Mais il est aussi très dense et je dirai même que parfois, il faut s'accrocher pour être certain de suivre tant l'écriture fourmille de métaphores et la pensée d'idées !
Le style est éblouissant, la démonstration paraît magistrale.
J'ai beaucoup aimé le passage qui explique qu'avec internet et les nouvelles technologies, notre société connaît une révolution culturelle analogue à celles qui ont accompagné l'écriture puis l'imprimerie.
Il souligne aussi avec justesse que les jeunes d'aujourd'hui « par téléphone cellulaire, accèdent à toutes personnes ; par GPS, en tous lieux ; par la Toile, à tout le savoir : ils hantent donc un espace topologique de voisinages, alors que nous vivions dans un espace métrique, référé par des distances.
Ils n’habitent plus le même espace. » 
M. Serre distingue les « sciences dures » (outils, avancées industrielles…) des « sciences douces » dont l'écriture et l'imprimerie qui, selon lui, ont rapproché les hommes et permis, mieux que les sciences dures, la création d’un monde diversifié et organisé : « Le doux organise et fédère ceux qui utilisent le dur. »

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22846
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Michel SERRES   Mar 13 Jan - 10:03

Merci Nicole,
Quand on entend Michel Serres à la radio ou qu'on le voit à la télé il est fascinant !
On est pendu à ses lèvres mais j'ai essayé de le lire une fois ... (comme tu dis ça fourmille) il faudra que je réessaie !

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10999
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Michel SERRES   Dim 18 Jan - 12:45

Petite Poucette, 2 :
Je ne me lancerai pas dans une longue contestation argumentée mais je voudrais tout de même revenir sur deux ou trois aspects :

- J'ai eu le sentiment que parfois l'auteur se lançait emporter par le vent de l'utopie ou la griserie des mots. Je pense aussi que son activité d'enseignant privilégié dans une université prestigieuse de la Silicon Valley et très sélective (d'abord par l'argent car elle coûte très cher), activité qui dure depuis trente ans je crois, l'empêche peut-être de voir la diversité des étudiants dans le monde, sans parler des élèves plus jeunes mais hautement concernés et intéressés par la haute technologie.
Quand il dit que l'informatique et le numérique en général facilitent l'accès au savoir et modifient les liens sociaux, je suis d'accord. Mais il a l'air d'affirmer aussi que la masse d'infos et le désordre qui l'accompagne inévitablement sont source de créativité ; pour ma part, je suis beaucoup plus réservée, voire pessimiste. Il faut disposer d'une faculté d'analyse critique et donc d'un savoir antérieur qui, à mon sens, ne s'apprend pas directement sur la toile, au contraire.
M. Serres a d'ailleurs tendance à présenter les enseignants comme des gens qui déversent des connaissances dans les cervelles et comme ce savoir n'est plus l'apanage des professeurs, ces derniers, selon lui, doivent modifier de fond en comble leur pédagogie et s'adapter à un nouveau public qui bavarde sans cesse et trouve inutile de les écouter. C'est bien réducteur que de cantonner l'enseignant passé et actuel à cette tâche de déverser ce qu'il sait dans les têtes des élèves comme dans un entonnoir ! Depuis longtemps maintenant, les profs ont conscience qu'ils doivent aussi et surtout apprendre à réfléchir à leurs élèves, leur donner des outils pour acquérir de nouveaux savoirs, surtout à notre époque où précisément on ne cesse de devoir mettre à jour ses connaissances. Mission essentielle, même si en effet, l'ordinateur en particulier ouvre des horizons intéressants ; à supposer que chaque jeune ou moins jeune puisse disposer d'un ordinateur, encore faut-il le maîtriser, ne pas en être l'esclave passif et sans discernement.
Je ne parle même pas les multiples dangers du net, les manipulations possibles de tout cerveau non averti justement, les dérives, la captation pure et simple des données personnelles de chacun si on n'y prend pas garde.

- À la fin de son petit livre, M. Serres se lance dans un discours enflammé, sincère, je n'en doute pas, poétique même, mais pas toujours limpide ; j'ai relu certains passages plusieurs fois sans être certaine de tout comprendre ! Et surtout, il fait preuve d'un optimisme sans limites, certes sympathique, mais franchement utopique à mon avis. Selon lui, il faut faire confiance aux jeunes : n'ayant plus besoin d'encombrer leurcervelle de connaissances qu'il peuvent trouver d'un simple coup de pouce sur leurs machines numériques, ils vont inventer un nouveau monde ! À mon sens, la plupart ne sont guère armés pour faire preuve de cette créativité née ex nihilo.


- Enfin, une ultime idée de l'auteur m'a glacée : M. Serres prône avec conviction la naissance d'un passeport numérique baptisé « Petite Poucette » contenant toutes les données individuelles de chacun, avec la garantie de l'anonymat, de la liberté et de la protection des dites données ; pour moi, c'est une chimère.

Si quelqu'un sur la Clef lit ce petit livre ou l'a déjà lu, son point de vue m'intéresse vivement. En fin de compte, il m'a déçue, j'attendais autre chose d'un tel penseur.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8648
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Michel SERRES   Dim 18 Jan - 14:51

NIC A ECRIT :

"Quand il dit que l'informatique et le numérique en général facilitent l'accès au savoir et modifient les liens sociaux, je suis d'accord. Mais il a l'air d'affirmer aussi que la masse d'infos et le désordre qui l'accompagne inévitablement sont source de créativité ; pour ma part, je suis beaucoup plus réservée, voire pessimiste. Il faut disposer d'une faculté d'analyse critique et donc d'un savoir antérieur qui, à mon sens, ne s'apprend pas directement sur la toile, au contraire."

Je suis d'accord avec toi ma NIC, c'est cette faculté d'analyse critique dont beaucoup de jeunes sont dépourvus.

Je n'ai malheureusement pas lu ce livre mais je constate que les jeunes autour de moi prennent toutes les informations sur le net pour argent comptant et ne font preuve d'aucun esprit critique. Ca aussi s'enseigne et tout petit déjà .

En tout cas, merci pour l'info study study study
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10999
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Michel SERRES   Dim 18 Jan - 15:24

Je pense que ce petit livre t'intéresserait, Sapho, avec ses qualités, indéniables, et, en tout cas pour moi Wink , ses défauts ou ses lacunes.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Michel SERRES   

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel SERRES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite Poucette par Michel Serres
» Après les schtroumpfs et tintin c'est au tour d'astérix d'être "politisé"
» Michel Serres veut que les Français fassent «la grève contre l'invasion de l'anglais»
» Surplus St michel
» Michel OKONGO en route pour les presidentielles 2011

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... francophones-
Sauter vers: