La Clef des Champs

La Clef des Champs

Forum d'amitié
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Sorj CHALANDON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11011
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Sorj CHALANDON   Jeu 22 Jan - 15:29

L'auteur :
Sorj Chalandon est né en 1952 à Tunis. Il a débuté comme journaliste à Libération en 1973 puis il y est devenu grand reporter entre 1980 et 2007. Il est au Canard enchaîné depuis 2009. Tous ses romans ont reçu des prix. Le second, La promesse lui a valu le Prix Médicis en 2006, le troisième, Mon traître, a été couronné par le Prix Joseph Kessel et le quatrième, Retour à Killybegs, par le Grand Prix de l'Académie Française.



Le quatrième mur est son 6e roman, paru aux Editions Grasset en 2013, il a reçu le Prix Goncourt des lycéens, ce qui, à mon avis, dénote de la part desdits lycéens une grande maturité car ce livre très particulier mérite une attention soutenue et un certain recul.


4e de couverture :
L’idée de Sam était folle. Georges l’a suivie.
Réfugié grec, metteur en scène, juif en secret, Sam rêvait de monter l’Antigone d’Anouilh sur un champ de bataille au Liban.
1976. Dans ce pays, des hommes en massacraient d’autres. Georges a décidé que le pays du cèdre serait son théâtre. Il a fait le voyage. Contacté les milices, les combattants, tous ceux qui s’affrontaient. Son idée ? Jouer Anouilh sur la ligne de front. Créon serait chrétien. Antigone serait palestinienne.
Hémon serait Druze. Les Chiites seraient là aussi, et les Chaldéens, et les Arméniens. Il ne demandait à tous qu’une heure de répit, une seule. Ce ne serait pas la paix, juste un instant de grâce. Un accroc dans la guerre. Un éclat de poésie et de fusils baissés. Tous ont accepté. C’était impensable. Et puis Sam est tombé malade. Sur son lit d’agonie, il a fait jurer à Georges de prendre sa suite, d’aller à Beyrouth, de rassembler les acteurs un à un, de les arracher au front et de jouer cette unique représentation.
Georges a juré à Sam, son ami, son frère.
Il avait fait du théâtre de rue, il allait faire du théâtre de ruines. C’était bouleversant, exaltant, immense, mortel, la guerre. La guerre lui a sauté à la gorge.
L’idée de Sam était folle. Et Georges l’a suivie.


Mon point de vue :

Un livre magnifique, de la première à la dernière ligne (336 pages), un livre à lire et même à relire, ce que je ferai, c'est certain. Il m'a été offert en cadeau par un club de lecture en remerciement de ma visite pour présenter un de mes romans et je le considère comme un cadeau précieux.

Dans le Paris des années 1970, Georges, militant gauchiste passionné de théâtre de rue, est un idéaliste qui n'hésite pas à affronter dans la violence des groupuscules fascistes du côté de la Mutualité ou de la fac d'Assas. Il devient l'ami de Sam, fils de déportés, réfugié grec qui a lutté contre le régime des colonnels, juif en secret, et metteur en scène ispiré ; Georges commence à apprendre avec lui que la violence n'est pas forcément la solution et que lutter pour la Paix demande souvent tout autre chose.

Georges est le narrateur. Il raconte comment Sam, malade d'un cancer incurable en 82 lui a fait promettre de réaliser son rêve : faire représenter Antigone d'Anouilh au Liban, une fois, en pleine guerre, par des comédiens, adversaires sur le terrain.
Antigone, depuis l'antiquité, c'est celle qui dit « non » jusqu'à la mort. Un choix qui ne doit donc rien au hasard.
Le théâtre est érigé ici en acte de résistance au milieu du chaos de la guerre, c'est un pari fou, naïf, dérisoire de Sam que Georges va accepter. Il est pourtant marié à Aurore, jeune et belle comédienne attachante et idéaliste, ils ont une petite fille, Louise, fragile et innocente.

Georges part pour Beyrouth et plonge dans l'enfer. Ses illusions tombent une à une, peu à peu il est inexorablement dépassé par une complexité et une violence inouies. Il fait tout ce qu'il peut dans ce pays ravagé par la haine entre les différentes communautés, il passe inlassablement d'un camp à l'autre, il rencontre un à un les comédiens, Druze, Chiite, Arménien, Chaldéen... et, contre toute attente, le projet prend forme.
L'aventure est exaltante mais la fatalité inhérente à la tragédie, celle de la guerre comme celle de la pièce d'Antigone, se fait de plus en plus présente au fil des pages.
Celles dans lesquelles Georges, de retour chez lui, n'arrive plus à renouer avec le quotidien tranquille, l'amour de sa femme, la présence de sa fille, sont poignantes et criantes de vérité. On sent bien que l'auteur, reporter de guerre, sait de quoi il parle. Son héros tente de « faire avec », de donner l'image de celui qui veut renouer avec sa vie d'époux et de père, mais il n'y arrive pas. Il reste hanté par ce qu'il a vu.

Il retourne au Liban. Et là, c'est encore pire : 1982, Sabra et Chatila. C'est si bien raconté que le lecteur devient Georges, l'accompagne dans sa découverte de l'horreur la pus inimaginable. Pas de complaisance dans des visions atoces, une écriture sobre, précise, avec une charge émotionnelle extraordinaire qui rend compte de l'état de stupeur de quiconque a vu cela.
La fin du livre est saisissante et, à mes yeux, atteint des sommets sur le plan littéraire, elle mérite à elle seule plusieurs lectures.

Un mot sur le titre : le quatrième mur est celui qui sépare symboliquement la scène du public. Au Liban, il est prévu que la représentation aura pour décor des ruines avec des bouts de murs.


Pour moi, un très grand livre que je n'oublierai pas.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11011
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Jeu 22 Jan - 15:32

En complément, cet extrait d'une interview de Sorj Chalandon :

Citation :
Entré comme journaliste dans les camps palestiniens de Sabra et de Chatila au dernier jour des massacres, en septembre 1982, j’ai gardé pour moi ce qu’abandonne un homme qui marche dans du sang humain. Un journaliste doit rapporter les guerres sans les pleurer. Je ne les ai pas pleurées. Alors j’emmène Georges (jeune metteur en scène français et personnage principal du roman) d’où je viens. Je lui offre mes larmes, ma colère, mes doutes. Et surtout, je l’envoie là où je ne suis pas allé, au plus loin de ce que la guerre arrache aux hommes. Le Quatrième mur est l’histoire d’un enfer. Je me suis arrêté à sa porte et je regarde Georges s’y jeter.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11011
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Jeu 22 Jan - 15:54

J'ai oublié ! Rolling Eyes 
Je l'ai lu dans cette édition :


_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Jeu 22 Jan - 17:03

merci Nic  envie vraiment de  le lire. je le note  très beau résumé en tout cas.  Bravo
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Sam 21 Fév - 17:23

j'ai terminé Le quatrième mur et j'ai lu attentivement l'avis de NIc.

je suis sortie de cette lecture encore plus amère. Je sais bien que l'on ne peut pas construire du beau pendant des périodes de guerre. Mais j'avais pensé que cela pourrait se faire. Qu'enfin une petite trêve ... et Antigone pourrait être jouée par des hommes tellement différents.

en réalité personne ne sort indemne de cette aventure certains n'en sortiront même pas.

j'aime beaucoup la fin , je ne voyais pas d'autre solution en alternative pour "George"
merci Nic de m'avoir fait découvrir ce titre.

comme toi je le relirai. il le faut car à la première lecture, on suit les événements et on ne peut pas les analyser ça va trop vite. une seconde lecture me permettrait d'être moins investie moralement et de comprendre (si l'on peut comprendre!!) .
Revenir en haut Aller en bas
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11011
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Dim 22 Fév - 0:10

Oui, Marie, je pense que c'est le genre de livre qui ne peut que marquer ses lecteurs.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8653
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Sam 18 Avr - 15:09

]size=18]LIVRE LU : RETOUR A KILLYBEGS[/size]

Ce roman a été récompensé par le Grand prix du roman de l'Académie française le 27 octobre 2011.
Il a également remporté le 5 novembre 2011 le prix Liste Goncourt : le choix polonais décerné à Cracovie sous les auspices de l'Institut français.
Il a obtenu en 2012 à Rennes le Prix des lecteurs du Festival Rue des Livres.




]size=18]RESUME[/size]


Le Retour à Killybegs pour Tyrone Meehan, c'est le retour aux sources, dans la modeste maison sans confort du père, Patraig Meehan. Là où il a reçu en héritage l'amour de l'Irlande, la violence, l'engagement pour l'indépendance de l'Irlande , coûte que coûte. Mais aussi les coups du père. C'est dans cette maison que la mort va le délivrer de la honte.
Le 24 décembre 2006, au cours d'une conférence de presse, il s'est libéré d'un secret, il a trahi son camp depuis vingt-cinq ans en donnant des renseignements aux anglais, lui l'homme respecté et admiré de tous, l'un des leaders de l'IRA.
Pourquoi? A vous de le lire !


 L'histoire de Tyrone est indissociable de celle de son pays: il n'a vécu que par lui et pour lui, jusqu'au moment de sa trahison qu'il fait encore pour tenter de le sauver, lui et ses habitants. Les interrogations sont poussées, parfaitement posées. Cet homme est pétri d'humanité bien qu'il ait mené un combat particulièrement violent. Il est rongé par le remords, par les regrets. Un vrai personnage humain, plein de contradictions, de colères, de violences et de tendresses. Un personnage travaillé en profondeur, intense, dense.
 Sorj Chalandon a une écriture simple et forte. Son roman est très dialogué, très documenté.
 C'est un livre qui vous prend aux tripes, qui vous remue et duquel vous ressortez à la fois avec la sensation d'avoir lu un très grand livre, mais aussi avec une sorte de gêne, de révolte, un sentiment d'injustice envers Tyrone. Un roman qui permet de se remettre en mémoire un conflit pas si vieux que cela puisque le processus de paix datant des années 90 se passait à nos portes.


study study study
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11011
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Sam 18 Avr - 23:28

Un grand merci, Sapho, pour ce commentaire très intéressant... qui donne envie de lire le roman ,évidemment !

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 24049
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Dim 19 Avr - 7:53

je n'ai pas beaucoup lu sur l'IRA, je vais essayer de le trouver ce livre ! merci ma Sapho.

Nic, j'ai cherché "le quatrième mur" mais il n'est pas à la bibliothèque ....
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11011
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Dim 19 Avr - 10:22

le lémurien a écrit:
je n'ai pas beaucoup lu sur l'IRA, je vais essayer de le trouver ce livre ! merci ma Sapho.

Nic, j'ai cherché "le quatrième mur" mais il n'est pas à la bibliothèque ....
Tu ne peux pas en suggérer l'achat ?

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
BRIe

avatar

Féminin
Nombre de messages : 26540
Localisation : Villeneuve lez Avignon
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Dim 19 Avr - 12:04

Un sujet toujours sulfureux, bouleversant.  Smile
Revenir en haut Aller en bas
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8653
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Lun 13 Juil - 19:36

Je viens de terminer le livre intitulé : LA LEGENDE DE NOS PERES




 RESUME


Après avoir été journaliste à la Voix du Nord, Marcel Frémaux est devenu biographe familial. "Toute vie mérite d'être racontée", disent ses publicités, et c'est pour cela que ses clients se confient à lui. Il les écoute, met en forme leurs souvenirs, les rédige puis fait imprimer un livre destiné aux amis ou au cercle familial.

Un matin, Lupuline Beuzaboc se présente au biographe.
Tescelin, le père de Lupuline, ancien cheminot du Nord de la France, était un Résistant, un partisan de l'Armée des ombres. 

Dédaigneux des hommages, il n'a raconté sa bravoure qu'à sa fille. Alors, pour ses 85 ans, Lupuline veut offrir à son père les mémoires de son combat. Elle veut ramener son passé glorieux en pleine lumière. Le vieil homme est réticent. Embarrassé. En colère même de tout ce tapage. Et puis il accepte.

Marcel Frémaux va s'atteler à cet ouvrage avec passion. Pierre Frémaux, son père, fut un Résistant. Comme le vieux Beuzaboc, un partisan de l'Armée des ombres, silencieux et dédaigneux des hommages. Mais son père n'a jamais rien raconté. Et il est mort, laissant son fils sans empreinte de lui.

En écoutant Beuzaboc, c'est son père que le biographe veut entendre. En retraçant sa route, il espère enfin croiser son chemin. Mais rien ne se passe comme il le pensait. Et plus Beuzaboc raconte, plus le doute s'installe. 

C'est par une poignée de mains, que le biographe et le vieil homme avaient scellé leur pacte de mémoire. Ensemble, ils franchiront les portes de l'enfer.




MON AVIS


Voici une histoire d'amour et d'admiration d'une fille pour son père, très belle et émouvante. Le récit m'a semblé de plus en plus fort, de plus en plus brillant au fil de la lecture, à mesure que l'on découvre le parcours de Beuzaboc. Il interpelle sur la place du biographe (ou du journaliste), sur son objectivité - parfois difficile lorsqu'il est lui-même trop impliqué. Ce roman interroge également sur les "légendes" familiales, l'image que l'on veut donner de soi, celle que l'on veut avoir (et garder à tout prix) de ceux que l'on aime. Il évoque de ce fait en creux l'acceptation du silence parental, lorsque le passé est déjà trop lourd à porter pour être dit .
Une très belle écriture, imagée et dynamique. Une belle histoire de trahison et de pardon.
Un magnifique roman !


  
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11011
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Lun 13 Juil - 23:40

Merci Sapho, j'ai très envie de le lire. study study study

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8653
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mar 14 Juil - 15:23

Je pense qu'il te plairait beaucoup ma NIC   I love you I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11011
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Lun 4 Jan - 17:52

J'ai sous le coude Mon traître et Retour à Killybegs. alegre  Et je viens de terminer Profession du père, paru en aôut dernier, un livre bouleversant et aussi magistral, à mon avis, que Le quatrième mur.



4e de couverture :
« Mon père a été chanteur, footballeur, professeur de judo, parachutiste, espion, pasteur d’une Eglise pentecôtiste américaine et conseiller personnel du général de Gaulle jusqu’en 1958. Un jour, il m’a dit que le Général l’avait trahi. Son meilleur ami était devenu son pire ennemi. Alors mon père m’a annoncé qu’il allait tuer de Gaulle. Et il m’a demandé de l’aider. 
Je n’avais pas le choix. 
C’était un ordre. 
J’étais fier. 
Mais j’avais peur aussi…
À 13 ans, c’est drôlement lourd un pistolet. »
Je posterai mon commentaire dès que possible. study   I love you I love you I love you I love you I love you I love you

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11011
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mar 5 Jan - 23:21

Profession du père

Mon point de vue :
Un livre d'une grande puissance et, en même temps, d'une très grande sobriété, grâce à une écriture simple et juste, parfois percutante. Un livre qui aurait pu devenir insoutenable et qui ne l'est pas, l'auteur réussissant le tour de force d'éviter tout pathos et même, surtout à la fin mais pas seulement, de nous faire ressentir la force de l'amour.
L'essentiel du roman se déroule à Lyon dans les années 60 et le narrateur se glisse dans la pensée et les émotions du jeune Emile Choulans âgé de 12 ans. Il déroule son enfance solitaire dans un monde entièrement construit, comme sur une scène de théâtre, par André, père violent, mythomane, tyrannique et fascinant ou persuasif au point qu'il parvient à tromper tous ceux qui côtoient cette triste famille, y compris Helguers, le médecin qui le « soigne » à la fin de sa vie. Il y a aussi Denise, la mère, fragile, passive, incapable de résister, dominée par un mari qui la méprise, elle ne sait que répéter à son enfant martyrisé et manipulé : « Tu connais ton père », mots terribles qui excusent et justifient le pire comme les sévices infligés ou les inventions les plus invraisemblables.

Emile croit tout ce que lui dit son père et obéit sans sourciller à cet homme qui a été conseiller du président de la république, agent secret de la CIA, pasteur, aviateur etc... Il devient militant OAS quand son père l'exige et pousse très loin l'obéissance à la dure discipline imposée par le mythomane fou. Sans dévoiler la suite de l'intrigue, je voudrais dire combien j'ai trouvé remarquable la mise en scène d'une sorte d'effet miroir entre le père et le fils… je vous laisse découvrir les détails.

Le plus frappant pour moi et le plus accompli par l'auteur ce sont les passages où apparaît l'amour réciproque entre père et fils, aussi incroyable que cela puisse paraître et c'est à la fois émouvant, troublant et réaliste.

J'ai soupçonné assez vite un roman autobiographique tant le récit sonne juste et ce que j'ai lu ensuite à travers des interviews de Chalandon me l'a confirmé. Je suppose que l'écriture a été une forme de libération. On le perçoit en partie dans les passages qui encadrent le récit et mettent en scène Emile adulte et père de famille. Lui qui aimait le dessin, que son père appelait par dérision Picasso est devenu restaurateur d'œuvres d'art, « réparateur de tableaux » comme dit son propre fils, le petit Clément. Peut-être aussi, a-t-il ainsi réparé son enfance brisée.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 24049
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mar 5 Jan - 23:25

ça a l'air très intéressant ce livre, ma Nic !
je vais regarder à la bibliothèque si ils l'ont ! Merci ma gentille. menina
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11011
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mar 5 Jan - 23:27

Pour moi, c'est un chef-d'œuvre. study   I love you  I love you I love you I love you I love you I love you

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 24049
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mar 5 Jan - 23:29

ils ne l'ont pas ! Sad
bah oui, c'est paru en août dernier ...... Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 24049
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mar 5 Jan - 23:30

alors je vais l'acheter. bonne nuit tite pomme ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11011
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mar 5 Jan - 23:45

le lémurien a écrit:
alors je vais l'acheter. bonne nuit tite pomme ! Razz
Moi aussi, pour le posséder dans ma bibliothèque. Razz

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8653
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mer 6 Jan - 15:47

Je viens de commander ce livre ma NIC car j'aime beaucoup Chalandon et ton dernier ressenti me plait beaucoup! Comme tu dis, je suis sûre que c'est un chef d'oeuvre !

Merci pour ton post très intéressant !   Merci Merci

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11011
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mer 6 Jan - 16:48

D'avance, je me réjouis de nos échanges. Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11011
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Sam 9 Jan - 23:46

Je viens de terminer Mon traître qui, du point de vue de la chronologie de l'histoire, précède Retour à Killybegs si bien présenté et commenté plus haut par Sapho.


4e de couverture :
Mon Traître est l’histoire d’Antoine, luthier parisien qui découvre l’Irlande des violons. Il ne sait rien du Nord. Peu lui importe. Ses héros sont archetiers, grands luthiers de légende. La guerre n’est pas encore passée par lui puis, un jour, elle s’impose. Antoine va devenir Tony, pour les gens de Belfast, parce qu’il les verra vivre et souffrir et se battre. Et qu’ils l’aimeront en retour comme un fils. Et puis il y a Tyrone Meehan. L’Irlande est sa bataille. Il boit, il chante, il vous enlace, il vous prend le bras pour parler en secret. Il est engagé à jamais, sans que jamais rien ne le trahisse. Il est l’insoupçonnable. Tyrone donc, l’ami d’Antoine, son frère, son traître à lui. Tyrone n’est pas Denis (le personnage réel qui a inspiré Tyrone). Leurs regards se ressemblent pourtant. Sorj Chalandon n’est pas Antoine, leur douleur est pourtant la même. Denis Donaldson a été exécuté le 4 avril 2006, alors que Sorj Chalandon écrivait l’histoire de Tyrone Meehan. Il a été tué par une arme de chasse, dans le petit cottage familial qui le cachait. Nous ne savons pas qui tenait le fusil. Personne n’a été accusé ce jour.
Un roman bouleversant que je dois "digérer" avant d'en parler.  study   I love you   study   I love you

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8653
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Dim 10 Jan - 11:32

.....et dont nous attendons avec impatience tes ressentis !

Digère ma belle, nous serons patients !  alegre alegre

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sorj CHALANDON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sorj Chalandon
» RETOUR A KILLYBEGS de Sorj Chalandon
» [Chalandon, Sorj] La légende de nos pères
» [Chalandon, Sorj] Mon traître
» Sorj Chalandon, journaliste et écrivain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... francophones-
Sauter vers: