La Clef des Champs


Forum d'amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sorj CHALANDON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Dim 10 Jan - 11:33

Nic, tu veux une pastille de menthe ? c'est bon pour la digestion ! menina
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9926
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mer 13 Jan - 0:22

Mon traître : mon point de vue
Un roman magistral et prenant qui, comme les précédents est directement lié au vécu personnel de son auteur. Antoine, le narrateur, qui d'ailleurs s'exprime à la première personne, ressemble comme un frère à Sorj. Quant à Tyrone Meehan, le charismatique leader de l'IRA, c'est l'incarnation romanesque de Denis Donaldson, militant du Sinn Féin, le mouvement républicain des catholiques irlandais et l'ami intime de Sorj Chalandon.

Antoine n'est pas un journaliste, c'est un luthier parisien qui va fêter son 30e anniversaire en Irlande du Nord en 1975, découvre un pays qui n'a rien à voir avec les cartes postales habituelles ; il la découvre d'abord par sa musique puis par ses paysages mouillés, ses habitants et leur combat contre l'oppresseur anglais ; de la galerie de personnages tous plus attachants les uns que les autres se détachent deux couples, celui de Jim et Cathy O'Leary, qui ouvrent la porte de leur modeste maison à Antoine et le logent dans la chambre de leur fils unique tué à 12 ans par un soldat britannique, et celui de Tyrone et sa femme Sheila ; tous font partie d'un peuple rude, solidaire et fraternel, amoureux de sa terre, incarnée par une vieille Irlandaise à cheveux blancs qui hante les fantasmes du jeune luthier.
La vie d'Antoine est monotone et vide, sa femme l'a quitté. En Irlande où il va de plus en plus souvent, il trouve une famille, une vraie ; Tyrone l'appelle « fils », il est pour lui un père ou un grand frère, il lui apprend l'Irlande, l'engagement, l'amitié sans grands mots ni grandes démonstrations, il lui apprend aussi à se méfier de ses propres emportements qui le pousseraient à trop s'impliquer dans un combat qui n'est pas le sien, d'autant que toute guerre est « sale ». À bien des égards, ce roman est un roman d'apprentissage dont le héros, Antoine, sortira grandi et douloureux.

Car Tyrone, cet ami hors du commun, en qui Antoine a une confiance sans limites, en qui il voit un modèle, est en réalité une taupe payée par les Britanniques depuis plus de 20 ans, nous le savons dès le début, dès le titre même. Le livre entraîne alors le lecteur à la suite du narrateur à se poser la terrible question de savoir si Tyrone l'a trahi lui aussi en se disant son ami. Je vous laisse découvrir s'il trouve ou non la réponse. Ce thème du roman m'a énormément plu parce qu'on est très loin de tout manichéisme : qu'est-ce que la loyauté ? a-t-on toujours en mains ce qui permet de porter un jugement ? peut-on avoir des certitudes quand les situations sont complexes ? qu'en est-il de la fragilité inhérente à tout être humain ?  Des questions fondamentales se trouvent posées sans que l'auteur tranche à notre place, sans non plus utiliser le biais trop facile d'un pathos qui pourtant pourrait surgir à tout instant.

D'autres passages de ce roman sont remarquables, par exemple l'évocation terrible de ces prisonniers qui meurent l'un après l'autre d'une grève de la faim.
J'ai retrouvé avec plaisir l'écriture si particulière de Sorj Chalandon, ses phrases courtes, souvent sèches, ses métaphores originales et justes, une écriture que je qualifierais d'élégante.

Je terminerai en disant à Sapho qu'à mon avis, si elle lit ce roman, elle aura envie ensuite de relire Retour à Killybegs, que je lis en ce moment et qui raconte la même histoire mais du point de vue du traître alors que dans Mon traître, c'est le trahi qui parle.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mer 13 Jan - 7:10

intéressante cette démarche qui consiste à confronter les deux points de vue !
J'aimerais bien les lire, ces livres !
Je suis étonnée que la médiathèque de Niort ne possède aucun des ouvrages de cet auteur ....?
J'ai fait une suggestion d'achat quand tu m'en a parlé, ma Nic, aucune nouvelle depuis......
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9926
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mer 13 Jan - 9:46

Tu as raison, Ysou, d'insister auprès de la médiathèque de Niort car Sorj Chalandon est un auteur majeur de notre époque, à juste titre couronné de nombreux prix littéraires.
La démarche littéraire avec les deux points de vue est en effet intéressante. Je termine en ce moment Retour à Killysberg qui m'a plu évidemment mais un peu moins que Mon traître. Je reviendrai sur cette lecture.
Je recommande aussi l'écoute d'une interview de l'auteur ICI sur Mon traître mais à mon sens, il faut lire d'abord le livre.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 7935
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mer 13 Jan - 15:17

Voilà ma NIC, ce livre est inscrit au-dessus de ma liste de commande !

J'ai adoré RETOUR A KILLYSBERG et d'après tes ressentis, je sens que je vais adorer celui-ci !

Merci pour ce partage très engageant et si bien écrit  Merci Merci

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mer 13 Jan - 18:02

grrrrr grrrrr gniouf ! je sens que je vais l'acheter, ça ira plus vite !
Et quand il faudra pousser les livres pour entrer dans la maison aux yeux bleus, ce sera à qui la faute, hein ?
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9926
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mer 13 Jan - 18:44

Je ne voudrais pas pousser à la dépense  Embarassed   , on les trouve tous les deux en poche pour pas très cher.   Very Happy   study study study

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mer 13 Jan - 19:22

mais non, mais non ! ma Nic, c'est la place qui va manquer ........ l'est pitite ma maison ! raton
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 7935
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mer 13 Jan - 19:46

J'ai trouvé une bibliothèque pour toi YSOU!




Very Happy Very Happy Very Happy

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9926
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Lun 18 Jan - 19:42

Retour à Killybegs :
mon point de vue :
Encore un excellent roman de Sorj Chalandon, empli de gravité et d'émotion.
Après avoir présenté le point de vue du trahi dans Mon traître, et laissé une interrogation essentielle en suspens, Sorj Chalandon nous raconte la même histoire du point de vue du traître, Tyrone Meehan.

C'était risqué mais pour finir, c'est une très belle réussite. Ce second opus apporte la réponse à la question posée (la ou plutôt les raisons de la trahison). Je pense que l'auteur qui a connu cette situation terrible de découvrir qu'un ami et militant de longue date, qu'il mettait au-dessus de tout, a trahi son pays, avait besoin de trouver une explication. Il invente donc (car dans la réalité, comme nous il ne saura jamais qui a tué Denis Donaldson, ni pourquoi ce dernier a trahi).
Il met tout son art à expliquer comment un homme peut être pris dans un engrenage qui le dépasse. Si ce second roman m'a un tout petit peu moins plu que le premier, c'est peut-être justement à cause de ces explications dont, en fin de compte, je n'avais pas besoin, comme lectrice, pour apprécier la profondeur d'une indéfectible amitié entre deux hommes très différents ni pour comprendre que dans une guerre, il y a des zones d'ombre, des faiblesses, une certaine fatalité et comment un homme, même a priori d'une grande force morale et physique, peut être littéralement broyé par l'Histoire.
La peinture d'un pays dur mais attachant est merveilleusement faite à travers le vécu du personnage principal, avec son enfance imprégnée de misère et de violence, son adolescence marquée par l'engagement auprès de combattants solidaires qui vont jusqu'au bout de leurs convictions, sa vie d'homme aimé d'une femme qui lui restera attachée jusqu'à la fin, sa maturité et sa vieillesse à jamais entachées par sa trahison qui le condamne à mort. Le vieillard qu'il est devenu retourne dans sa maison natale, point de départ vers le néant.

J'ai bien aimé l'idée qui court dans le texte selon laquelle il est impossible de juger un homme en pleine connaissance de cause, car lui seul sait comment il en est arrivé là. La solitude de Tyrone, malgré l'amour de sa femme et l'amitié du petit Français, est poignante.

L'écriture toujours aussi sobre et percutante de l'auteur est d'une efficacité comparable à celle de ses autres romans.
En voici un exemple dans un passage que j'aime beaucoup :

Citation :
Lorsque le petit Français me regardait, je m'aimais. Je m'aimais dans ce qu'il croyait de moi, dans ce qu'il disait de moi, dans ce qu'il espérait. Je m'aimais, lorsqu'il marchait à mes côtés comme l'aide de camp d'un général. Lorsqu'il prenait soin de moi. Qu'il me protégeait de son innocence. Je m'aimais, dans ses attentions, dans la fierté qu'il me portait. Je m'aimais, dans cette dignité qu'il me prêtait, dans ce courage, dans cet honneur. J'aimais de lui tout ce que son cœur disait de moi. Lorsque Antoine me regardait, il voyait le Fianna triomphant, le compagnon de Tom Williams, le rebelle de Crumlin, l'insoumis de Long Kesh. Lorsqu'il me regardait, Danny Finley était vivant.


_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Lun 18 Jan - 21:00

J'ai trouvé une bibliothèque pour toi YSOU!

très joli ma Sapho ! mais en Vendée, les toits sont plus bas, moins pentus .... scratch  je me déplacerai donc à quatre pattes (comme d'hab, dit le lémurien en haussant les épaules !)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Lun 18 Jan - 21:05

ma Nic, si je comprends bien, on ne peut pas lire le dernier sans avoir lu les précédents ?!
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9926
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Lun 18 Jan - 23:00

le lémurien a écrit:
ma Nic, si je comprends bien, on ne peut pas lire le dernier sans avoir lu les précédents ?!
A mon avis, il vaut mieux lire dans l'ordre Mon traître puis Retour à Killybegs ; mais Sapho a d'abord lu le second. Pour les autres, l'ordre est indifférent, ils n'ont rien à voir les uns avec les autres. Very Happy

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 7935
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Lun 18 Jan - 23:10

Merci ma NIC pour ton ressenti vraiment complet et si bien rédigé.

Pour ma part, je vais être obligée de lire le premier roman après le deuxième. J'espère que cela ne va pas me perturber.

Je l'ai mis sur la liste de ma prochaine commande !

Merci Merci

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9926
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Lun 18 Jan - 23:45

Sapho a écrit:
Merci ma NIC pour ton ressenti vraiment complet et si bien rédigé.

Pour ma part, je vais être obligée de lire le premier roman après le deuxième. J'espère que cela ne va pas me perturber.

Je l'ai mis sur la liste de ma prochaine commande !

Merci Merci
A mon avis, cela va te donner un regard intéressant ! J'attends avec impatience tes impressions. Smile

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mar 19 Jan - 7:57

Nic a écrit:
A mon avis, il vaut mieux lire dans l'ordre Mon traître puis Retour à Killybegs

ok ma Nic, merci menina
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9926
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Dim 31 Jan - 23:35

La légende de nos pères
Mon point de vue
Sapho a présenté ce livre à la page précédente et nous a livré son ressenti plein de finesse.

À mon tour, j'ai été séduite par ce beau roman, plutôt court, mais qu'on a envie de lire avec une certaine lenteur. D'emblée il m'a interpellée, d'abord parce que le narrateur écrit ce qu'on appelle des récits de vie à la place de ceux qui les ont vécus mais ne se sentent pas capables de les coucher sur le papier. « [Il remet] en ordre les mots de simples gens. » lit-on sous la plume de Chalandon. La démarche m'a touchée parce qu'à plusieurs reprises, des femmes, des hommes, sont venus me demander de faire ce travail pour eux, parfois en insistant beaucoup et en proposant de me rétribuer. En règle générale, je refuse. Il m'est arrivé cependant de le faire en partie pour deux personnes parce qu'elles ont su m'émouvoir et que j'arrivais à entrer dans leur histoire, naturellement sans accepter d'argent. À une troisième que je sentais capable de faire elle-même le travail, j'ai seulement donné des conseils et je l'accompagne de loin en loin dans sa création.
Du coup, la démarche du personnage-narrateur-scribe m'a parlé. Car il y a toute une réflexion passionnante sur l'écriture, ce qu'elle représente, ses difficultés et ses limites dans ce cas particulier. J'aime beaucoup le procédé de mise en abyme et je le retrouve ici utilisé avec bonheur puisqu'en somme on assiste à l'écriture du livre destiné au « client ».

Ce qui m'a interpellée aussi, c'est toute la réflexion sous-jacente sur le devoir de mémoire, l'importance de la transmission du passé, ses limites là encore à cause de la difficile frontière entre vérité et fabulation, voire mensonge. Ce sont des thèmes qui courent dans tous les romans de Chalandon, semble-t-il, de même que celui de la trahison, présent ici également. Je le comprends car ils me taraudent parfois, même si je n'ai pas son talent pour les mettre en œuvre !
Enfin, j'ai retrouvé dans ce livre le regret douloureux de beaucoup de gens qui n'ont pas pris le temps de faire parler leurs parents (pas forcément des résistants d'ailleurs) ou n'ont pas su le faire au bon moment et, après leur mort, se sentent « les mains vides » et pleurent d'avoir « laissé partir une page de [leur] histoire commune. » Ayant eu personnellement le privilège de saisir cette chance au passage, j'ai trouvé dans ce livre un écho troublant.

La fin du livre m'a paru très réussie, d'autant que je l'attendais avec une certaine curiosité ! Je ne la dévoilerai évidemment pas, ce serait dommage...

Un mot sur le style de Chalandon qui reste très original d'un livre à l'autre. Je pense qu'il a fait sienne cette réflexion de son narrateur : « Depuis toujours, je recherche les mots. Je les veux au plus près, au plus pur, au plus nu. »
À lire, sans aucun doute !    study   I love you   study   I love you

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Lun 1 Fév - 8:23

magnifique commentaire, ma Nic ! flower
je vais avoir du nouveau sur Chalandon à la bibliothèque, je te dirai.
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 7935
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Lun 1 Fév - 11:49

J'apprécie beaucoup ton commentaire ma NIC; tu es tellement complète dans tes appréciations!

Je te reconnais pleinement dans cette phrase qui aurait pu être la tienne : " Depuis toujours je recherche les mots. Je les veux au plus près, au plus pur, au plus nu "

Quand je lis tes ouvrages, c'est le ressenti que j'éprouve à chaque fois !

Merci ma belle pour pour tes beaux commentaires   Merci Merci

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9926
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Lun 1 Fév - 18:34

Merci Sapho   Je ne suis pas sûre de mériter ce que tu dis de moi. Embarassed

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Lun 1 Fév - 18:47

si si ! elle a raison Sapho !  quand c'est vrai ! c'est vrai, et il faut le dire ! rien à voir avec les flatteries et autres léchages de bottes, d'abord, on n'attend rien en retour, pas vrai ?! et ce qui est dit est dit ! même si notre petite pomme d'api est toute rouge !
(lémurien tout content de sa plaidoirie pleine de lieux communs ! ah ! mais hautain ) Appelez moi Maître, please !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Lun 1 Fév - 21:27

j'ai eu un mail de la bibliothèque ! le seul disponible de Chalandon est à ma dispositon : "Mon traitre"
Je vous explique : j'avais interrogé le listing de la médiathèque de Niort : il n'y  avait pas de Sorj Chalandon.
J'ai donc rempli un questionnaire sur internet pour commander cet auteur (enfin, ses livres !)
Ma bib qui dépend de Niort m'a répondu qu'ils avaient plusieurs livres de lui et qu'elle allait m'en réserver un ! Et voilà ! flower
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9926
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Lun 1 Fév - 23:46

Super Ysou ! Very Happy   On t'attend de pied ferme, n'est-ce pas Sapho ? Laughing

Sous peu, enfin j'espère, je vous parlerai de :


que je viens de terminer.  study 
4e de couverture :
Nous sommes en Mayenne, une maison à l'orée d'un village. Dans cette maison, voici Etienne et Fauvette, un vieux couple qui n'a jamais cessé de s'aimer. La maison est silencieuse. Les volets fermés et la porte close. Nuit et jour pourtant, ils sont sept qui en franchissent le seuil. Sept amis, les uns après les autres, du dimanche au lundi, chacun son tour et chacun sa tâche. Il y a le bosco, ancien marin qui tient le bar du village, il y a Madeleine qui, chaque semaine, fleurit la maison, il y a Berthevin qui allume et éteint toutes ses lumières, il y a le professeur qui dit des poèmes à voix haute, il y a Ivan, l'ancien cheminot, ui ouvre les fenêtres, il y a Léo qui traverse le village à vélo, puis Paradis enfin, qui remonte la petite horloge. Au grenier, comme une sentinelle, une lampe ancienne veille au cérémonial. Voici l'histoire d'une promesse. La promesse faite à Etienne et Fauvette. Une promesse d'enfance, tenue par sept amis, pour déjouer le plus grand des périls. Ces hommes ont juré de tromper la mort. Et voici qu'un jour, ils renoncent. Ils cessent leurs visites à la vieille maison. Parce que le temps passe. Parce que la lassitude. Parce qu'au grenier, la veilleuse attend que deux âmes lui cèdent. Voici l'histoire d'une fraternité.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Mar 2 Fév - 7:51

Nic a écrit:
On t'attend de pied ferme, n'est-ce pas Sapho ?

ça va être le pied ! siffle
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9926
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   Ven 5 Fév - 0:14

Une promesse
Mon point de vue :

Ce roman est différent des autres mais porte la marque « Chalandon ».
Il n'a pas la puissance de Le quatrième mur ou Mon traître à cause de la nature même du sujet, car c'est un roman de la tendresse, tout en nuances et délicatesse.
Au centre de l'histoire, l'amour infini d'un vieux couple, Fauvette et Étienne. Elle était institutrice et lui bibliothécaire. Et puis gravitant autour d'eux, il y a Lucien dit Bosco, le frère d'Étienne, qui tient le café du village, Paradis qui collectionne les clés, Ivan qui prend des airs à la Lénine, l'Andouille anéanti par le silence de sa femme, Léo veuf inconsolable de la belle Angèle et qui marche à côté de son vélo, Blancheterre, le jeune professeur, et la douce Madeleine.
Tous ont appris à lire avec Fauvette et à aimer la magie des livres avec Etienne. Tous obéissent à un rituel, se rendant chaque jour à tour de rôle dans la maison du vieux couple, Ker Ael, pour ouvrir fenêtres et portes, changer les draps, mettre un bouquet de fleurs fraîches… puis ils vont au café où Bosco leur offre le « verre promesse ». Ce ballet de petites gens dure depuis des mois, le lecteur les accompagne, intrigué, séduit, ému, devinant très vite la vérité et prenant son temps pour arriver à la fin.
Un délicieux roman entre réalisme et fantastique, prose nue et poésie. On retrouve des thèmes familiers, l'importance de la mémoire, l'amitié, la fraternité solidaire, la générosité des gens simples. On est ému, charmé.
L'écriture aussi m'est devenue fammilière. J'ai remarqué, entre autres, ce portrait sobre et expressif :

Citation :
Il a son front de peine, ses rides profondes, ses paupières lourdes et la bouche en soucis.

ou encore la  séance de lecture à voix haute du bibliothécaire pour les enfants assis par terre :

Citation :
Il lisait. Il lisait doucement pour capturer leur attention, puis leurs yeux, puis leur silence. Il lisait dix pages, jamais plus. Il lisait en mettant le ton. Il chaloupait l'océan, il soufflait le vent, il ricanait le chacal, il croassait le corbeau. […] Étienne marchait. Il lisait en parcourant la pièce. Il tournait le dos, il revenait, il appuyait sur certains mots et tremblait certains autres. Il regardait un à un ces enfants de la terre, il les aimait, il en était.


_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char


Dernière édition par Nicamic le Ven 5 Fév - 10:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sorj CHALANDON   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sorj CHALANDON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Sorj Chalandon
» RETOUR A KILLYBEGS de Sorj Chalandon
» [Chalandon, Sorj] La légende de nos pères
» [Chalandon, Sorj] Mon traître
» Sorj Chalandon, journaliste et écrivain

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... francophones-
Sauter vers: