La Clef des Champs

La Clef des Champs

Forum d'amitié
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Nina BOURAOUI

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8381
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Nina BOURAOUI   Lun 26 Jan - 15:13



BIOGRAPHIE


Nina Bouraoui est une écrivaine française née le 31 juillet 1967 à Rennes, d'un père algérien – originaire de Jijel le pays des Kotama – et d'une mère bretonne. Le déracinement, la nostalgie de l'enfance, le désir, l'homosexualité, l'écriture et l'identité sont les thèmes majeurs de son travail. Elle est officier de l'ordre des Arts et des Lettres et ses romans sont traduits dans une quinzaine de langues.
Ses romans abordent l'amour, le désir, l'exil, l'identité et ses troubles, avec en toile de fond une palette de paysages, de couleurs et de sensations issus d'une enfance algérienne dont elle conserve la nostalgie. Dès son premier roman en 1991 s’affirme l'influence de Marguerite Duras dans son œuvre. La vie et les œuvres de Hervé Guibert, Annie Ernaux, Violette Leduc et David Lynch, parmi d'autres, se retrouvent aussi dans ses romans .
L'écriture de Nina Bouraoui ne cesse d'évoluer au fil de ses romans. Les premiers (La Voyeuse interdite, Poing Mort, Le Bal des Murènes et L'âge Blessé) sont faits d'une écriture poétique, très travaillée, qui contraste avec la violence des thèmes abordés (la condition de la femme, la mort, la guerre, la mémoire transgénérationnelle et collective,...). Puis Le jour du séisme, Garçon Manqué, La Vie Heureuse et Poupée Bella s'inscrivent dans un cycle que certains rapprocheront de l'autofiction (Nina Bouraoui elle-même dit ne pas se reconnaître dans ce qualificatif), la structure des phrases se modifie (virgule, juxtaposition d'images et de mots, phrases courtes) et les thèmes abordés s'ouvrent plus concrètement sur le désir et la quête amoureuse, les problématiques du métissage ou de l'identité, les premiers sentiments et sensations de l'enfance et de l'adolescence, l'impuissance face à la violence du monde extérieur. Ce cycle se clôt par Mes mauvaises pensées (2005) qui reprend les thèmes, lieux (Alger, Paris, Zurich,...) et personnages (l'Amie, Diane, Marion,...) abordés dans les romans précédents, mais qui surtout amorce un nouveau cycle où la structure du roman et l'écriture se densifient.
Avec Appelez-moi par mon prénom, elle raconte la passion naissante entre une femme écrivain parisienne et l'un de ses admirateurs suisse, un jeune homme de près de 16 ans son cadet qui, lors d'une dédicace dans sa ville de résidence à Lausanne, lui apporte un DVD inspiré de son dernier roman et l'adresse de son site internet ; malgré les obstacles à leur relation (écart d'âge, rompre ou pas la barrière entre l'artiste et son admirateur, distances géographique et culturelle entre ces deux villes de pays différents : Paris et Lausanne), il naît un désir progressif et envahissant de cette femme pour ce jeune homme ; désir attisé par le renvoi à sa propre jeunesse lors de ses études passées justement en Suisse, par l'imaginaire, le fantasme de l'autre via son identité numérique (site internet), l'attente, les non-dits, et qui a pour support l'instantanéité des nouveaux modes de communication (sms, mails. La séduction par l'écriture, l'ajustement mystérieux des mots donnés ou non à l'autre, deviennent le support premier à la construction d'une possible relation amoureuse. Un écho en forme d'hommage à la relation qu'ont entretenu Marguerite Duras et Yann Andréa, que Nina Bouraoui avait d'ailleurs rencontrés à l'âge de 25 ans : « J'ai eu la chance de rencontrer Marguerite Duras et Yann Andréa il y a très longtemps dans le cadre d'une émission suisse, j'étais le fil conducteur, c'était le parcours d'un jeune auteur illustré par des auteurs plus que confirmés .


LIVRE LU : STANDARD



RESUME


Bruno Kerjen avait la certitude que "le monde réel était fait d’hommes et de femmes à son image, qui pouvaient être remplacés sans que personne remarque la différence de l’un, l’absence de l’autre". Employé d’une entreprise de composants électroniques, cet homme de 35 ans n’attendait rien de la vie. À l’occasion d’un week-end passé chez sa mère près de Saint-Malo,il recroise Marlène. La toxique Marlène de ses années de lycée. Bruno Kerjen, qui s’était comme protégé jusque-là d’éprouver tout sentiment, a désormais un rêve : Marlène.

Portrait d’un antihéros de notre temps, d’un homme sans qualités replié sur lui-même, mû uniquement par la peur, Standard est aussi un roman tragique : un homme va chuter, inéluctablement et sous nos yeux, parce qu’il s’est décidé à aimer.

RESSENTIS

Nina Bouraoui trace les contours de cette vie terne et de ce type morne avec beaucoup de tact et de brio, ajoutant à chaque chapitre un coup de marteau au clou qu’elle enfonce ligne après ligne. C'est noir et suffocant, à l'image de notre société actuelle.

Et puis aux 2/3 de l’histoire, alors que ces coups de marteaux pourraient peut être devenir lassants, l'auteure fait apparaître Marlène et le dernier tiers de l’histoire virevolte en écho à  Bruno Kerjen qui  redevient vivant en se rapprochant du poison qui se transforme en antidote...

Et puis, souvent je suis déçue par la fin des histoires d’amour mais là, je dois dire que je me suis fait balader par Nina Bouraoui qui réussit à faire une pirouette sur la dernière phrase du livre . La fin est ouverte d'une certaine manière.

Le style m’a plu, c’est sobre, fluide, simple, carré…l’auteur sait exactement où elle va et où elle veut emmener son lecteur et elle réussit son coup. Ses mots sont libres et son propos m’a vraiment touché. L’univers de ce roman est à la fois noir et humain, banal et triste mais vraiment fort.
Cette histoire peut paraître glauque. Elle l’est, d’une certaine façon. Mais à travers ce portrait psychologique d’un « loser » attachant, l'auteure passe au scalpel une époque faite de laisser-allers individuels et collectifs, et nous met face à la question essentielle du sens de nos destins. Qu’est-ce que réussir sa vie ? Jusqu’où peut-on se résigner ? Doit-on oublier nos rêves de jeunesse pour cadenasser nos existences dans le précaire confort de chemins qui semblent « rassurants »?


study study study
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Nina BOURAOUI   Mar 27 Jan - 13:46

je note Sapho j'aime beaucoup tes  posts tellement complets et bien expliqués.
Revenir en haut Aller en bas
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23383
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Nina BOURAOUI   Mar 27 Jan - 14:04

très beau commentaire, ma Sapho !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10684
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Nina BOURAOUI   Mar 27 Jan - 14:42

Merci, Sapho, pour ce commentaire aussi précis et nuancé que d'habitude. alegre  Il faudra qu'un jour j'ouvre un livre de cet auteur.  Laughing

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Arundathi



Féminin
Nombre de messages : 1867
Date d'inscription : 08/04/2014

MessageSujet: Re: Nina BOURAOUI   Lun 9 Fév - 16:05

Je note cette auteure (j'aime cette prononciation canadienne), j'avais zappé ce fil. Je découvre et cela pourrait me plaire ! Merci chère Sapho ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
BRIe

avatar

Féminin
Nombre de messages : 26269
Localisation : Villeneuve lez Avignon
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Nina BOURAOUI   Lun 9 Fév - 17:26

Les bonnes questions sont posées, Sapho, à la fin de ton resenti, bien sûr, sur le livre, mais nous sommes aussi interpellés sur notre propre existence !
Revenir en haut Aller en bas
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23383
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Nina BOURAOUI   Lun 9 Fév - 21:55

je n'ai lu aucun livre de cet auteur et il va falloir que je palie cette lacune !
je suis allée voir sa biographie sur Google et je suis tombée sur des critiques de la presse pour ce roman.
L'une d'elles dit :"elle a des accents Houllebecquiens.....". Tiens tiens ! Sapho, on le retrouve !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8381
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Nina BOURAOUI   Lun 9 Fév - 23:08


Maintenant que tu en parles, c'est vrai....au point de vue du fond mais pas de la forme !

study study
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23383
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Nina BOURAOUI   Lun 9 Fév - 23:09

je ne pourrai en parler que lorsque je l'aurai lue
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8381
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Nina BOURAOUI   Lun 2 Jan - 19:30

LIVRE LU : BEAUX RIVAGES







   RESUME


   Une radiographie de la séparation d'Adrien et A., qui se quittent après huit ans d'amour.

C'est une histoire simple, universelle. Après huit ans d'amour, Adrian quitte A. pour une autre femme ; Beaux rivages est la radiographie de cette séparation.
Quels que soient notre âge, notre sexe, notre origine sociale, nous sommes tous égaux devant un grand chagrin d'amour.
Les larmes rassemblent davantage que les baisers.
J'ai écrit Beaux rivages pour tous les quittés du monde.
Pour ceux qui ont perdu la foi en perdant leur bonheur.
Pour ceux qui pensent qu'ils ne sauront plus vivre sans l'autre et qu'ils ne sauront plus aimer. Pour comprendre pourquoi une rupture nous laisse si désarmés. Et pour rappeler que l'amour triomphera toujours. En cela, c'est un roman de résistance. N.B.
Nina Bouraoui est notamment l'auteur de La Voyeuse interdite (prix du Livre Inter 1991), Garçon manqué, La Vie heureuse, mes mauvaises pensées (prix Renaudot 2005), Appelez-moi par mon prénom et Standard. Ses livres sont traduits dans le monde entier. 





   RESSENTIS


Un beau roman universel sur l'amour qui se consume, sur le déséquilibre des relations, sur la fragilité du lendemain à l'ère des réseaux sociaux. 
Et si après une longue histoire d'amour, la raison serait de rompre les liens pour éviter de mélanger nos vies ? Le passé fait ce que nous sommes mais l'avenir se construit dans le présent.L'auteur a ce don de faire irradier la compassion chez ceux qui souffrent d'être quitté comme si par la pensée nous étions plus fort, qu'il faut avancer avec ses souvenirs et accepter le destin. Et comme le dit si bien Nina Bouraoui dans ce roman " Rien ne vient par hasard, tout est lié,se répond, s'encastre jour après jour comme dans un jeu de dominos." Le talent de Nina Bouraoui continue de m' émouvoir .




study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10684
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Nina BOURAOUI   Mar 3 Jan - 9:37

Merci Sapho. flower flower flower flower Pour l'instant, je n'ai trouvé aucun livre de cet auteur à la bibliothèque que je fréquente, je vais réclamer ! study

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nina BOURAOUI   

Revenir en haut Aller en bas
 
Nina BOURAOUI
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Nina Bouraoui - (Algérie)
» Nina BOURAOUI - Poupée Bella
» [Bouraoui, Nina] Appelez-moi par mon prénom
» [Bouraoui, Nina] Sauvage
» BOURAOUI, Nina

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... francophones-
Sauter vers: