La Clef des Champs

La Clef des Champs

Forum d'amitié
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

  Aki SHIMAZAKI (Japon)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8667
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Aki SHIMAZAKI (Japon)   Jeu 17 Sep - 15:25

TOME N° 2 : ZAKURO




Résumé :

La dernière fois que Tsuyoshi Toda a vu son père, c’était en 1942, quand ce dernier partait travailler en Mandchourie, d’où il a été déporté en Sibérie après la fin de la guerre. Vingt-cinq ans plus tard, alors que sa mère sombre peu à peu dans les errances de l’alzheimer tout en conservant l’espoir de revoir un jour son mari, Tsuyoshi apprend que son père, porté disparu, est vivant au Japon. Lorsque le père accepte de rencontrer son fils, seul, il lui remet une lettre dans laquelle il explique les raisons de sa disparition : ce qui s’est passé sur le bateau qui le ramenait au Japon a brisé net le cours de sa vie.

D’une logique dramatique imparable, ce roman explore le destin d’êtres que l’Histoire a broyé dans les replis de ses silences honteux.










RESSENTIS


Aki Shimazaki, avec son art habituel, explore à nouveau le douloureux passé japonais, ce passé que l'Histoire japonaise tente d'effacer de la mémoire collective, comme si cela était un poids trop lourd, trop honteux, à porter. Subtilement, joliment, poétiquement, sans avoir l'air d'y toucher, Shimazaki retrace le désarroi de l'absence inexpliquée, la douleur de l'attente d'un corps qui ne revient pas, la souffrance provoquée par les demi-mensonges et semi-vérités que les diverses administrations peuvent avancer pour tenter de répondre à ceux qui sont restés au Japon. 

Le fil conducteur est le zakuro, le grenadier qui parcourt le texte tel un ikebana de mots et d'images plus poétiques les unes que les autres. Entre les feuilles du grenadier, ses fleurs et ses fruits, se déroulent les conditions de retour des prisonniers japonais vers leur patrie après les multiples tractations entre le Japon et l'URSS: le bateau qui les éloigne à jamais de l'enfer peut se révéler être un passage vers un autre enfer, celui de la culpabilité du sang versé... dans les camps.
  
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8667
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Aki SHIMAZAKI (Japon)   Jeu 17 Sep - 15:26

Le zakuro est aussi le symbole de l'amour (le grenadier du jardin est honoré par la mère de Tsuyoshi toujours unie à son mari disparu par un amour indéfectible), de la fécondité et de la sottise (dans le langage des fleurs, celle du grenadier est l'image de la fatuité, de la suffisance)... sottise de l'absurde culpabilité du père qui ne peut reprendre le cours normal de son histoire intime, sottise de l'esprit rationnel qui refuse de croire aux espoirs de la mère qui se perd dans les méandres de la sénilité, sottise d'un passé qui refuse de se dire et de s'assumer.







bounce bounce bounce
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8667
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Aki SHIMAZAKI (Japon)   Jeu 17 Sep - 15:29

TOME N° 3 : TONBO




RESUME


Nobu a fondé en 1981 un juku, établissement de cours privés spécialisé dans la préparation des examens. Six ans plus tard, avec la visite inattendue d’un homme qui réveille le souvenir du suicide de son père, il apprend une tout autre histoire que celle qui a assombri sa jeunesse. Professeur respecté, injustement accusé d’avoir provoqué la mort d’un élève rebelle, le père de Nobu avait vu son destin littéralement pris dans les mailles inextricables d’une rivalité d’étudiants. Mais le drame d’alors prend aujourd’hui une tournure imprévue. Après le remarquable succès public de son cycle Le Poids des secrets, récompensé au Canada par plusieurs prix littéraires, Aki Shimazaki construit un nouveau projet romanesque à multiples facettes : chaque titre de la série composée pour l’instant de Mitsuba, Zakuro et Tonbo peut se lire indépendamment, mais ensemble ils éclairent dans toute leur complexité des secrets familiaux imbriqués dans la cruelle réalité du monde professionnel et de l’Histoire japonaise. Dépouillée, aussi précise qu’économe, la plume d’Aki Shimazaki n’en est pas froide pour autant : son art de la litote suscite une empathie remarquable et crée un suspense psychologique tout à fait fascinant.










RESSENTIS


Tonbo met en scène un genre d’établissement qui n’existe pas dans nos contrées (ou pas sous cette forme en tout cas) : un juku, c’est-à-dire un endroit où l’on donne des cours privés aux lycéens pour les préparer aux examens d’entrée des université japonaise. Le fondateur de ce juku est un homme dont le père s’est suicidé il y a longtemps. Il va enfin pouvoir comprendre un peu mieux les circonstances de ce suicide grâce à une ancienne connaissance venue lui en parler.


J’ai trouvé ce roman délicat, finement ciselé et surtout, très humain. Shimazaki nous parle d’une situation difficile sans jamais jouer à outrance avec nos sentiments. Elle sait toucher sans exagérer. Mais, surtout, elle sait nous emporter dans sa sphère intimiste. 

Tonbo se lit en un rien de temps, et pourtant, une fois sortie de ce roman, j’ai eu l’impression d’être partie loin et longtemps. C’est que ce récit tout discret possède un pouvoir évocateur incroyable. Shimazaki esquisse en peu de mot des situations complexes et des sentiments profonds. J’ai beaucoup d’admiration et pour son écriture, et pour son traducteur qui a su rendre ce récit fluide. Sans oublier que le tout vient dans un écrin qui participe au plaisir, un petit livre tout fin, à la couverture qui révèle sa beauté quand on l’observe un peu et aux pages possédant une texture épaisse me plaisant particulièrement. Un vrai plaisir de bout en bout.

  
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11018
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Aki SHIMAZAKI (Japon)   Jeu 17 Sep - 16:47

Je vois que ton ressenti sur Zakuro rejoint tout à fait le mien, chère Sapho, posté à la page précédente. Il faut que je lise d'autres livres de cet auteur. Tu en proposes qui sont tous plus attirants les uns que les autres ! flower flower flower merci à toi. 

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8667
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Aki SHIMAZAKI (Japon)   Mer 13 Jan - 15:42

Tsukushi ( 4ème livre de la deuxième pentalogie de l'auteur )

On pourrait se contenter de lire Tsukushi et en rester à cette histoire pour ce qu'elle révèle à elle seule de douceur, d'émotion et d'impact aussi. Avec la fiévreuse délicatesse qui lui est propre, Aki Shimazaki se penche ici de manière plus sensible que dans ses autres romans sur la notion de couple et sur la dichotomie qu'elle suppose avec le sentiment amoureux lui-même : jalousie, non-dits, doubles vies, secrets qui sont autant d'entrave au bonheur, un bonheur bien plus fragile quand il s'est construit presque malgré soi.

Chaque roman composant ce cycle est plus qu'une variation autour d'une même histoire. Bien que pouvant se lire indépendamment les uns des autres, ils revêtent un caractère tout à fait singulier dans leur interconnexion. Ils se prolongent, se complètent, se répondent à travers plusieurs voix. En écouter une, son histoire, c'est déjà dénicher une pépite. Les entendre toutes, c'est découvrir la mine qui va avec.







study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8667
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Aki SHIMAZAKI (Japon)   Mer 13 Jan - 15:44

Le dernier livre de la seconde pentalogie de l'auteure : YAMABUKI

RESUME

Cela fait maintenant cinquante-six ans que Aïko Toda a connu le coup de foudre pour celui qu'elle acceptait d'épouser dès leur premier rendez-vous. Aux côtés de cet homme, un cadre dévoué de l'importante compagnie Goshima, elle a été aux premières lignes de la reconstruction économique de son pays dévasté par la guerre. Toujours aussi amoureux, tous deux profitent aujourd'hui de leur retraite. Au fil des jours de pluie et des promenades, Aïko songe à ce demi-siècle passé auprès de Tsuyoshi Toda, son samurai ; un bonheur dont elle prend la mesure alors que remontent aussi à sa mémoire les années qui ont précédé leur rencontre, celles d'un premier mariage raté. Au plus près de l'intimité de ses personnages, Aki Shimazaki clôt avec cette histoire le cycle romanesque Au coeur du Yamato.







RESSENTI

Avec Tsuyoshi Toda, elle vient de passer près d’un demi-siècle à préserver un bonheur sans faille malgré sa stérilité. On sent que le récit s’avance vers un bouleversement auquel le personnage semble s’attendre sans y penser réellement. Aki Shimazaki fait ici preuve une nouvelle fois de son talent de narratrice : c’est encore avec douceur, pudeur, mais avec détermination qu’elle convoque à la fois sujets de société, histoire, féminisme et un amour incroyable pour son pays. On apprécie particulièrement aussi le glossaire, très utile et enrichissant pour comprendre et s’imprégner des termes employés par l’auteur pour qualifier certains des aspects de la vie japonaise.

Encore une pure merveille qui vient ici clore le cycle romanesque «Au coeur de Yamato».


  

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11018
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Aki SHIMAZAKI (Japon)   Mer 13 Jan - 19:58

Je t'ai lue attentivement, Sapho, merci à toi qui sais bien rendre la subtilité des romans d'Aki Shimazaki.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 24066
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Aki SHIMAZAKI (Japon)   Mer 13 Jan - 21:00

notre Sapho aime l'Asie et elle est imbattable ! flower  et je n'ai pas encore trouvé un livre de ces auteurs que vous aimez, elle et toi !
Sad
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aki SHIMAZAKI (Japon)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aki SHIMAZAKI (Japon)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Aki SHIMAZAKI (Japon/Québec)
» Exposition Japon à la foire de Lyon du 19 au 29 mars 2010
» Japon : Un ours maitrise la technique du kung fu baton
» Sly & Dolph au Japon
» Photos Japon automne 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs... asiatiques-
Sauter vers: