La Clef des Champs


Forum d'amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Partagez | 
 

 Jorge AMADO ( Brésil )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8161
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Jorge AMADO ( Brésil )   Lun 13 Avr - 16:36


Biographie :

Jorge Amado de Faria est un écrivain brésilien de l'école moderniste.

Fils de João Amado de Faria et de D. Eulália Leal, Jorge Amado arrive en 1931 à Rio de Janeiro pour y étudier le droit. Il publie, la même année, son premier roman, Le pays du carnaval.

Au début des années 1950, il est en exil politique à Paris, Prague et Dobříš (siège de l'Union des écrivains tchécoslovaques), Europe où il va rencontrer Picasso et Aragon.

Après avoir été lauréat du Prix Lénine pour la paix en 1951, en 1984, il est nommé commandeur de la Légion d'honneur par le président français Mitterrand et devient lauréat du Prix Camões en 1994.

Son œuvre, qui montre les bas-fonds des communautés noires et mulâtres de la province de Bahia où il a vécu, a été adaptée au cinéma, au théâtre et à la télévision et traduite en 49 langues.

En 2012, le Brésil a célébré les 100 ans de sa naissance : à Sao Paulo, le Musée de la langue portugaise a présenté une exposition-rétrospective "Jorge Amado est universel", retraçant le parcours de l'écrivain au travers de photos, manuscrits, films et objets lui ayant appartenu.


LIVRE LU : DONA FLOR ET SES DEUX MARIS




Jolie et rayonnante, cuisinière émérite, dona Flor esttrès aimée. On la plaint aussi parce qu'elle a épousé Vadinho, vaurien, joueur et coureur. Le roman s'ouvre au moment du carnaval et sur la mort inattendue de Vadinho, après sept ans de mariage. Dona Flor se console assez vite en épousant le très respectable docteur Teodoro. Mais cette existence calme et ordonnée prend fin le jour où dona Flor trouve Vadinho étendu nu sur le lit. Invisible à tous, l'homme s'est réincarné pour la seule dona Flor et entend bien jouir de ses droits de mari... A Bahia, terre des dieux, des danses et des résurrections, des transes et du candomblé, une telle aventure devient l'histoire d'une ville bien-aimée et de tout un peuple, une sorte de voluptueuse chronique. Ce roman truculent et irrévérencieux est un chef-d'œuvred'humour qui prend la forme d'un pied de nez à lamorale. Un plat aux aromates puissants, à la saveur et à l'exubérance toute tropicale cuisiné de main de maître.




Derrière cette histoire originale se cache un style d’une totale inventivité où le narrateur ne cesse de se placer en position de commentateur un rien distant et pédant, accentuant par des comparaisons imagées et inattendues, le caractère drolatique de la fable.

La moindre situation est prétexte à débrider l’imagination et à nous entraîner dans la folle vie des habitants de Bahia : une vie d’insouciance, de jeu, d’amour, de frivolité et de pratiques en sorcellerie. Une vie où nul n’est terne : tout brille, tout bouge, tout surprend, tout est vie même la mort, simple prétexte à  boire, rire et s’amuser comme l’introduction délirante du livre nous le montre.

Les personnages sont brossés avec une force rare et accentuent le caractère multiracial de l’endroit où se déroule l’action. Blanc, noirs, métis, indiens et esprits cohabitent dans la plus grande cohésion. La victoire est souvent au plus entreprenant, au plus tricheur, au plus roublard ou à celui qui sait boire, aimer et jouer.

Une fois commencé, on ne peut refermer l’ouvrage. Musique, humour et situations les plus loufoques vous prennent aux tripes. Le tout enrobé dans un style riche, brillant comme l’or du Brésil, dansant comme une salsa, pétillant comme l’amour. Une véritable féerie enchanteresse.


bounce bounce bounce


Vraiment un très grand auteur !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22700
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Jorge AMADO ( Brésil )   Lun 13 Avr - 18:55

Ce roman truculent et irrévérencieux est un chef-d'œuvred'humour qui prend la forme d'un pied de nez à lamorale. Un plat aux aromates puissants, à la saveur et à l'exubérance toute tropicale cuisiné de main de maître.

ça et tes impressions personnelles me donnent une furieuse envie de le lire ! Je vais regarder si il est à ma bibliothèque. Merci ma Sapho ! flower
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8161
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Jorge AMADO ( Brésil )   Sam 7 Mai - 15:43

Terminé son livre intitulé : SUOR ( dans les favellas de Bahia )


RESUME


En plein cœur de la vieille Bahia, une ancienne bâtisse coloniale, apparemment comme les autres, au n°68 de la Montée-du-Pelourinho.
Quatre étages. Un escalier obscur. Le bistrot de Fernandes sur le devant. Dans les cent seize chambres, plus de six cents personnes, sans compter les rats. Isaac, dona Risoleta, la douce Linda, le Noir Henrique, Arthur dont la machine a broyé les deux bras, qui mendie et fait peur aux enfants, l'agitateur Avaro Lima... c'est tout un monde prétendu sans hygiène et sans morale que Jorge Amado met en scène dans ce seul lieu qui évoque l'arène du théâtre antique et où s'élevait autrefois le piloris destiné aux esclaves.
Un monde malade, révolté, misérable, qui sue de la sueur des opprimés, dégage une odeur de chambre de défunt, mais qui aime et reste la vitalité même, et saura peut-être un jour bouleverser sa condition, pourtant la plus désespérée.










RESSENTIS


Ce livre ,proposé depuis un petit temps déjà par Rotko, est prenant tant pour l'amour qu'il porte aux désespérés des grandes villes brésiliennes, que par son militantisme contre un pouvoir aux abus écrasants et corrompus. Jorge Amado est dévoré par un style d'une ampleur magnifique, tout grouillant de poésie et de couleurs, et par ce souffle unique qui n'appartient qu'aux grands romanciers.
Il se veut hérault d'un peuple et a donné ses lettres de noblesse au métissage. Ce livre écrit , la plume trempée dans la sueur de son peuple , ne peut laisser celui qui le lit, indifférent.

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22700
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Jorge AMADO ( Brésil )   Sam 7 Mai - 16:15

ouais ! ma Sapho ! ma bibliothèque les a et encore d'autres. Je vais y aller la semaine prochaine ! merci menina
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10241
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Jorge AMADO ( Brésil )   Sam 7 Mai - 22:39

Ma liste s'allonge et ma mine aussi  Rolling Eyes  Merci Sapho flower

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10241
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Jorge AMADO ( Brésil )   Lun 23 Mai - 9:47

Yansan des Orages : incorrigible je suis Embarassed  J'ai emprunté ce livre à la bibiothèque et au fur et à mesure que je le lisais, j'ai eu une impression de déjà vu, déjà lu ! De fait, je l'ai lu, il y a près de 5 ans (c'est ma piètre excuse Wink ) et je me permets de reproduire ici ce que j'en ai dit sur Grain de sel* parce que mon avis reste le même. Razz

Yansan des Orages est, pour moi qui ne connaissais pas cet auteur, un étrange roman. Publié en 1989 chez Stock dans la collection « Nouveau cabinet cosmopolite », il s’agit d’une fiction réaliste mêlée de merveilleux, dans laquelle on rencontre des personnages bien réels comme Jacques Chancel ou Georges Moustaki, dans laquelle aussi l’auteur lui-même est présent. Une intrigue policière sert de fil conducteur mais il y en a bien d’autres.
Voici la 4e de couverture :
« Sainte Barbe-à-la-Foudre descendit de son socle, fit un petit signe amical et disparut dans le crépuscule de Bahia. » Mais où est donc passée la Sainte ? s'interroge dom Maximiliano, érudit bénédictin qui l'avait acheminée à Bahia pour une exposition d'art sacré. Alors que l'Église et la police la cherchent dans toute la ville, le peuple bahianais, tous les couche-tard et les lève-tôt, artistes et adeptes du candomblé, la côtoient chaque nuit. Car elle est aussi la déesse des Orages, celle qui a traversé l'océan sur un bateau d'esclaves. De visite à Bahia, elle est aussi venue rétablir une once de tolérance ici, une pincée d'amour là, ou encore un zeste de joie de vivre.
Roman dense, prétexte à une promenade dans Bahia, où les miracles sont le pain quotidien ; ville de l'excès et de l'extrême où Amado nous guide vers son peuple bahianais, fier et unique au monde, avec ses pratiques religieuses, ses bahianaises éblouissantes, ses maisons et sa musique, ses histoires d'amour et de rêve : Miro, le beau mulâtre chauffeur de taxi attend la somptueuse beauté Manela, la prude Adalgisa à la lune de miel tourmentée fait trembler sa famille depuis, le curé s'affole sur la moto, derrière Patricia... La fiction se mêle à la réalité, à moins que ce ne soit le contraire : de Jacques Chancel à Dom Helder Camara, en passant par Georges Moustaki et Gilberto Gil, ou encore les peintres bahianais, tous, avec le peuple déclarent leur amour à la capitale du rêve, et c'est tout cela Yansan des orages, le rêve baroque et bariolé d'Amado.
Le roman se compose de 19 chapitres d'inégale longueur sur près de 400 pages. Chacun d’eux est ponctué de nombreux sous-titres annonciateurs, à titre d'exemple, le 15e en comporte 21. Le dernier s’ouvre sur un « courrier des lecteurs » avec ce commentaire :

Citation :
Innovation en matière de roman, que ce courrier des Lecteurs. Dans ces pages, l’Auteur répond aux questions de ceux qui se sont astreints, pour la punition de leurs péchés, à suivre les péripéties de l’intrigue, les tribulations des personnages – et celles de l’Auteur qui maintenant, pour comble, souffre les douleurs atroces d’un lumbago. Personne n’a jamais entendu parler de pareil procédé journalistique dans une œuvre de fiction romanesque. Mais ce roman-ci est un roman bahianais et, comme tel, soucieux du dernier cri * (sont écrits en italique les expressions directement transcrites en français dans le texte !) du renouveau littéraire, ouvert aux rafales idéologiques déclenchées par la perestroïka

Ensuite, Amado tourne en dérision son œuvre faite de « pavés indigestes, populaciers, caractérisés par la pauvreté de la langue et le vide des idées. » Il précise : « Qui n’est pas d’accord avec cette innovation n’est pas obligé de lire les pages qui suivent car, à la vérité, le récit s’est achevé à la page précédente. »
J’ai trouvé savoureuses les nombreuses intrusions de l’auteur dans son texte, j’ai eu l’impression qu’il s’était bien amusé et pour peu qu’on joue le jeu, on s’amuse aussi, malgré des péripéties parfois tragiques.
C’est bien ce mélange des genres et des tons qui donne une allure baroque à ce roman foisonnant.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22700
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Jorge AMADO ( Brésil )   Lun 23 Mai - 9:56

je n'ai pas lu ce bouquin, ma Nic, mais la façon dont tu en parles et ce que tu dis, m'incite à le noter et je vais le rechercher à la bib !
merci ma mignonne menina
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8161
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Jorge AMADO ( Brésil )   Lun 23 Mai - 11:59

Il est déjà sur ma liste ,mon auteur brésilien préféré !

Je pense que c'est le seul livre que je n'ai pas encore lu de lui !
 
merci ma Nic pour ce beau post si joliment écrit  alegre alegre

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jorge AMADO ( Brésil )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jorge AMADO ( Brésil )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jorge Amado - (Brésil).
» Jorge Amado
» Jorge AMADO (Brésil)
» [Amado, Jorge] Mar Morto
» Ateliers Jorge Rodriguez

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ...de langues latines-
Poster un nouveau sujet   Sauter vers: