La Clef des Champs


Forum d'amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Partagez | 
 

 Elsa OSORIO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22700
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Mer 22 Juil - 22:55

je ne les ai pas encore trouvés, ma Sapho ! Sad  mais en ce moment, je suis plongée dans le dernier bouquin d'une certaine Nicole Yrle, alors....... flower
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8161
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Jeu 28 Juil - 19:20

Je viens de terminer : LA CAPITANA


RESUME


Il y a des vies qui sont des romans qu’aucun romancier n’oserait écrire par crainte d’être taxé d’invraisemblance. Mika, la Capitana d’Elsa Osorio, semble avoir eu l’habitude de se trouver à l’épicentre des convulsions qui ont secoué le monde contemporain depuis les années 30.

Mika, Micaela Feldman de Etchebéhère (1902-1992), la Capitana, a réellement vécu en Patagonie, à Paris, à Berlin, en Espagne, elle a tenu toute sa vie des carnets de notes. 

À partir de ces notes, des rencontres avec les gens qui l’ont connue, des recoupements de l’Histoire, Elsa Osorio transforme ce qui pourrait n’être qu’une biographie en littérature. Mika a appartenu à cette génération qui a toujours lutté pour l’égalité, la justice et la liberté. Elle est allée à Paris avec son mari pour participer au mouvement intellectuel dans les années 30, ils ont fondé la revue Que faire ?. 

Puis ils sont allés vivre à Berlin dont les ont chassés la montée du nazisme, ainsi que les manipulations du mouvement ouvrier par le stalinisme. Enfin ils sont allés rejoindre les milices du POUM dans la guerre civile en Espagne.

Dans des circonstances dramatiques, elle, qui ne sait rien des armes et des stratégies militaires, se retrouve à la tête d’une milice. Son charisme, son intelligence des autres, sa façon de prendre les bonnes décisions la rendent indispensable et ce sont les miliciens eux-mêmes qui la nomment capitaine.

Poursuivie par les fascistes, persécutée par les staliniens, harcelée par un agent de la Guépéou, emprisonnée, elle sera sauvée par les hommes qu’elle a commandés. Elle a fini sa vie d’inlassable militante à Paris en 1992. 

Elsa Osorio, portée par ce personnage hors du commun, écrit un roman d’amour passionné et une quête intellectuelle exigeante en mettant en œuvre tout son savoir faire littéraire pour combler les trous de l’Histoire.







RESSENTIS




Pour moi, un livre "essentiel "!

Mika Etchebéhère (1902-1992), une femme argentine au destin exceptionnel, a passé sa vie à lutter pour l’égalité, la liberté et la justice, que ce soit en participant à des revues politiques ou en prenant les armes pendant la guerre civile d’Espagne.

Très jeune, elle a été nourrie à l’idéalisme révolutionnaire et anti-capitaliste. Avec son compagnon Hippolyte, elle a mûri à travers la Commune de Paris, la révolution de 1917, et les textes de Marx et d’Engels. Elle est de ceux qui croyait en la force des partis politiques pour renverser le pouvoir, et qui ont vu la classe ouvrière unie gagner en importance puis s’amenuiser dans la seconde moitié du vingtième siècle.

La Capitana est le résultat d’une enquête extrêmement documentée qui a duré des années. Avec son style polyphonique, Elsa Osorio a prêté avec talent ses émotions, ses mots, à la voix de Mika Etchebéhère et a rendu un hommage personnel, intime, à cette femme et à l’engagement politique. Un texte émouvant qui sort de l’oubli une femme extraordinaire, qui nous rappelle combien nous manquons de courage et d’idéalisme, qui nous rappelle le vrai sens du mot révolution.
  

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8161
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Jeu 28 Juil - 19:21

La gauche a-t-elle un avenir?



Pourquoi la gauche, ouvrière et intellectuelle, a-t-elle été vaincue par le fascisme, dans les années 1930 et plus tard ? Parallèlement aux essais de Pelletier, j’ai lu la traduction française du livre d’Elsa Osorio, La Capitana (Métailié, 2012), retraçant le destin de Micaela Feldman de Etchebéhère (1902–1992), révolutionnaire appartenant au POUM (Parti ouvrier d’unification marxiste, dirigé par Andreu Nin). Cette Argentine s’était profondément engagée dans la guerre civile espagnole ; elle est demeurée gauchiste militante pendant toute sa vie. C’est en suivant ses déplacements en Europe (Paris, Berlin, Madrid) que les causes de l’échec du socialisme sautent aux yeux : le communisme dans sa forme pure avait déjà été corrompu par Lénine, mais c’est Staline qui a retourné à la manière d’un gant les fondements de la pensée marxiste, comme chacun sait. Avec l’efficacité d’un rouleau compresseur, Staline a systématiquement étiqueté de « fasciste » puis éliminé tout ce qui le gênait, dont le POUM, justement. Quand on (re)lit le seul livre de Micaela FeldmanMa guerre d’Espagne à moi (Denoël, 1975), la perversion de l’intellect humain se met à nu dans toute son horreur : il n’est pas exagéré de dire, comme le fait Pelletier dans ses essais, que ce sont les luttes intestines qui ont provoqué la faillite de la gauche qui, pour satisfaire le besoin de la démocratie, a généré une multitude de groupes, de groupuscules, tous se toisant de loin, se condamnant mutuellement. Les mots-clés de la défaite : méfiance, dénigrement, magouille, envie, incompréhension, mais surtout, soif du pouvoir. Le homo homini lupus trouve dans la gauche sa parfaite illustration. Si la droite, et surtout le fascisme, a connu les mêmes problèmes, elle a survécu à cause de la brutalité des leaders, par le sacrifice d’innombrables vies humaines, alors que la gauche préfère la mort de l’individu (de préférence, héroïque), s’efforçant de garder une teinte d’humanisme.

JACQUES PELLETIER

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10241
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Jeu 28 Juil - 20:03

Passionnant, Sapho, merci flower flower flower flower

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elsa OSORIO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Avril 2007: Luz ou le temps sauvage d'Elsa Osorio
» Elsa Osorio : Luz
» Les mains d'Elsa/Louis Aragon.
» [Chabrol, Elsa] L'heure de Juliette
» 6 HISTOIRES DE FEES PAS COMME LES AUTRES de Christelle Chatel, Elsa Devernois, Claire Renaud et Juliette Vallery

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ...de langues latines-
Poster un nouveau sujet   Sauter vers: