La Clef des Champs


Forum d'amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jean-Philippe BLONDEL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10286
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Jean-Philippe BLONDEL   Ven 28 Aoû - 22:46

De la part de Rotko :

Blondel, Un hiver à Paris, buchet chastel.

Un suicide dans une prépa parisienne, c’est le trauma qui autorise la description d’une classe préparatoire élitiste et le parcours individuel d’un provincial « monté à Paris ». Le récit paraît autobiographique dans la mesure où, Victor, le provincial devenu auteur connu de romans, reçoit la lettre d’un lecteur, au courant du drame survenu.

Un milieu clos, « hautement concurrentiel », où élèves et profs  forment deux camps complices dans l’optique d’un concours, dans l’esprit d’un darwinisme social indispensable. On y trouve des solitaires et des adeptes d’un clan, des sentiments de mépris et d’amitié, de jalousie et d’entraide. Le tout sujet à retouches, car le vent tourne au gré des notes et des reconnaissances. Certains portraits sont sévères, sujets pourtant à retouches dans le récit :

« Clauzet transformait son cours en un numéro de claquettes sadiques. Il n’aimait rien mieux que les réactions physiques des élèves, leur pâleur soudaine, ou leurs rougeurs, les larmes retenues ou non, les tremblements […] En  me rendant mes copies, Clauzel me gratifiait généralement d’un froncement de sourcils accompagné d’un « tiens, vous êtes encore là, vous ? » ou d’un « vous pensez passer le concours en 2020 ? ». Les devoirs eux-mêmes étaient barrés de rouge et les commentaires assassins se multipliaient dans la marge, mélange d’ironie, de presque insultes et  et d’attaques personnelles. Certaines de ses victimes s’effondraient en cours; »

Victor prend de la distance, il a derrière lui une année d’hypokhâgne vécue en solitaire, mais le suicide de Mathieu le touche personnellement, et sa proximité avec la victime lui permet - paradoxalement, d’être mieux intégré dans un milieu qui le tenait à l’écart, et le considérait comme un « tâcheron ». 

Son parcours  et ses relations en sont modifiées, mais n’en disons pas trop. Le récit se dévore, car l’écriture est très fluide, l’intérêt constamment maintenu, sans analyses psychologiques importunes. L’intéressé mène une vie intense, affectivement et scolairement, avec des doutes, des regrets, des revirements. Les rapports avec les adultes sont particulièrement bien vus, dans des dialogues où les répliques et réactions de Victor créent la surprise même chez le lecteur. On est à l’écoute, non dans le jugement, et on comprend ce que le drame a pu avoir de perturbant, à l’époque et par la suite. Ce livre m’a été conseillé par Marie Sizun ( « le père de la petite » ), et on trouvera des points communs entre ces deux relations de jeunesse perturbée.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22756
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Jean-Philippe BLONDEL   Sam 29 Aoû - 7:15

merci ma Nic, j'avais oublié de le mettre sur la Clef Embarassed
Ce livre m'intéresse au plus haut point, je sais que "ça" existe ce genre de prof, celle de math en 5ème était un peu comme ça et même si les dégâts auprès des élèves n'étaient pas aussi important, ils existaient quand même.
Je vais le lire, merci.
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
melyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8207
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Jean-Philippe BLONDEL   Sam 29 Aoû - 9:37

menina  merci Nic oups me faudrait vivre encore 100 ans 
pour pouvoir lire encore et encore

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10286
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Jean-Philippe BLONDEL   Sam 29 Aoû - 13:02

Pour avoir été élève en hypokhâgne et khâgne, je connais ce genre de mentalité. C'est très dur et certains n'en sortent pas indemnes. Si on veut être positif, on dira aussi que c'est une école de la vie, de la société et de sa jungle.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jean-Philippe BLONDEL   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jean-Philippe BLONDEL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LE BABY-SITTER de Jean-Philippe Blondel
» BLOG de Jean Philippe Blondel
» [Blondel, Jean-Philippe] A contretemps
» [Blondel, Jean-Philippe] (re)Play !
» [Jaworski, Jean-Philippe] Janua Vera

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... francophones-
Sauter vers: