La Clef des Champs


Forum d'amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Irvin YALOM

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10253
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Irvin YALOM   Lun 21 Sep - 16:53

Voici un auteur américain avec un livre que recommande Rotko, livre sorti en 1993 et désormais publié en Livre de Poche :


Et Nietzsche a pleuré.
Sur la demande de Lou Andreas Salomé, le docteur Breuer, célèbre psychothérapeute de Vienne, ami et « parrain » de Freud, accepte de soigner Nietzsche dont l’état physique et la philosophie pessimiste inquiètent ses rares amis. Mais le philosophe n’aime ni dépendre d’autrui, ni accepter la bienveillance gratuite, ce qui rend la tâche difficile.

Aussi Breuer doit-il ruser, et même feindre d’avoir besoin de Nietzsche pour l’amener à des rencontres fréquentes, à but thérapeutique.

Le contexte est particulièrement intéressant au cœur de Vienne déjà en proie aux accès de l’antisémitisme, et dans la fréquentation de thérapeutes qui vont renouveler l’art de soigner les malades, les crises d’hystérie, les angoisses, et différents troubles de la personnalité.

C’est l’occasion pour le lecteur de voir sur le terrain les débuts de la psychanalyse, et de faire connaissance avec (ou réviser) les conceptions de Nietzsche, sa quête exigeante de la Vérité, son refus des conduites « charitables » et religieuses :

[Les prêtres] connaissent on ne peut mieux les secrets de l’influence ! Ils vous manipulent avec leur douce musique, ils font de vous des nains avec leurs grands flèches de cathédrales et leurs hautes nefs, ils excitent  le désir de soumission, vous offrent le surnaturel pour seul guide, la protection contre la mort et même l’immortalité. Mais à quel prix ! La servitude religieuse, le culte de la faiblesse, l’immobilisme, la haine du corps, de la joie, du monde !

Au cours de cette fiction, particulièrement bien construite, en lien avec l’intelligence des  deux protagonistes, on entend Nietzsche et Breuer, parler des rapports avec autrui, de la cure verbale, dite « ramonage », de « l’éternel retour », et de l’ « Amor fati », 

Le secret d’un vie heureuse est « d’abord de vouloir ce qui est nécessaire, et ensuite d’aimer ce qu’on a voulu ».

L’affrontement, tel un jeu d’échecs, les amène  à endosser successivement le rôle du thérapeute et du patient, à exercer l’un sur l’autre la domination, la confiance, la ruse, pour obtenir la confession et la guérison.

Les dialogues pleins de tension, suivis de commentaires intérieurs, et d’extraits de notes personnelles, les renversements de rôles, donnent du rythme au récit. On admire la virtuosité de l’auteur jouant avec les concepts, les fragilités psychologiques, les analyses de la sincérité - ou de la mauvaise foi.

En même temps on découvre des ressemblances inattendues entre les situations, fantasmes et aveux de ces professionnels des esprits tourmentés, jusqu’à connaître leurs rêves, leurs désirs refoulés, leurs faiblesses masquées. Leurs sincérités, comme leurs ruses, et leurs « oublis ».

Cette fiction est donc passionnante à plus d’un titre,

Elle inviterait aussi à se pencher sur le cas de Lou Andreas Salomé, femme étonnante, « parfaitement consciente de sa beauté ; elle en use pour dominer, pour plumer les hommes et passer de l’un à l’autre sans attendre. » selon Nietzsche.

Tentation de poursuivre, par exemple, en lisant de Lou Andréas Salomé « La Maison » aux éditions « des femmes. »

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
melyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8207
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Irvin YALOM   Lun 21 Sep - 17:41

Merci Nic même si je ne peu pas donner mon avis le peu que j'ai lu me plait beaucoup 
depuis que j'ai la lisseuse Kobo je lis beaucoup c'est ma fille qui me passe les livres 
mais ont a pas les mêmes goûts en lecture 

merci bisous

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10253
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Irvin YALOM   Lun 21 Sep - 18:03

Merci Mélynette. Qu'aimes-tu lire plus particulièrement. Je crois qu'il y a désormais un grand choix pour les liseuses...

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22752
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Irvin YALOM   Lun 21 Sep - 18:31

Biographie (Wikipédia) :
Né dans une famille juive en 1931 à Washington D.C. – ses parents, d’origine russe, avaient immigré peu après la Première Guerre mondiale – il grandit dans les quartiers populaires de la ville où règne une insécurité latente. Il passe donc la plupart de son enfance à lire, reclus à la maison. Aller à la bibliothèque devient l’une de ses seules sorties. Il lit quantité de livres en tous genres : biographies, romans, essais. Il s’engage plus tard dans des études de médecine et se tourne tout de suite vers la psychiatrie.
Clic pour la suite

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10253
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Irvin YALOM   Lun 21 Sep - 20:23

Merci Suzanne menina .

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Irvin YALOM   

Revenir en haut Aller en bas
 
Irvin YALOM
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Irvin Yalom
» Irvin Yalom
» [Irvin Yalom] Le jardin d'Épicure
» [Le livre de poche] Et Nietzsche a pleuré de Irvin Yalom
» [Yalom, Irvin] Et Nietzsche a pleuré

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... anglophones-
Sauter vers: