La Clef des Champs

La Clef des Champs

Forum d'amitié
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hubert HADDAD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11018
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Hubert HADDAD   Dim 29 Nov - 23:46

Hubert Haddad :
Hubert Haddad est né à Tunis en 1947 d'un père tunisien et d'une mère algérienne qui ont émigré à Paris en 1950. Écrivain de langue française, poète, romancier, essayiste, historien d’art et peintre.
Après des études de lettres, il publie à vingt ans son premier recueil de poèmes puis fonde une revue littéraire. D'autres suivront.
Parmi ses nombreuses œuvres on peut citer : Opium Poppy dont nous avons parlé sur Grain de sel*, Le peintre d'éventail (peut-être son roman le plus connu), , Nouvelles du jour et de la nuit.
  

, roman publié en septembre 2015 aux éditions Zulma






4e de couverture :
« La marche à pied mène au paradis. » Ainsi s’ouvre Mā, roman japonais, à la croisée de deux destins et autour d’une même quête, la voie du détachement.
Shōichi porte en lui le souvenir de Saori, la seule femme qu’il ait aimée, une universitaire qui a consacré sa vie à Santōka, le dernier grand haïkiste.
Leur aventure aussi incandescente que brève initie le départ de Shōichi sur les pas de Santōka, de l’immense Bashō et de son maître Saigyō. Marcher, pour cette procession héroïque d’ascètes aventureux, c’est échapper au ressassement, aux amours perdues, c’est vivre pleinement l’instant ! « Le saké pour le corps, le haïku pour le cœur. »
Dans la lignée de l’inoubliable Peintre d’éventail, Hubert Haddad nous emmène sur les sentiers du Bout-du-Monde. Son écriture est comme la palpitation miraculeuse de la vie, au milieu des montagnes et des forêts, à travers le chant des saisons, comme un chemin sur le chemin.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
melyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8278
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Hubert HADDAD   Lun 30 Nov - 10:15

menina  Merci Nic encore et encore de tres jolies histoires 
oups les livres sont comme une drogue ont a du mal a se détacher 
moi en ce moment je suis a fond avec mon hidalgo Francisco  alegre

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8667
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Hubert HADDAD   Lun 30 Nov - 15:45

Poème extrait de son livre :" Clair venin du temps "


Je vis dans un pays tranquille
où les assassins meurent innocents
Ne me parlez pas de la guerre ou du sang
Je vis dans un pays fragile
où les enfants naissent hors du temps
comme des statues que sculpte le vent
Laissez refluer le bel océan
Je vis dans une ville languide
où les passants sont déjà passés
où bien des maisons sont inoccupées
où les tuiles éclatées tombent très lentement
Effacez de vos guide la cité sans guide
Je vis solitaire en terre évidée
Toute heure est un rêve par moi commencé
Objets je vous tiens comme des idées
Humains vous irez mourir exilés
Seuls les oiseaux passent mon pays
Et la ville où je vis n’a qu’un seul habitant
qui dort nuitamment quand je suis éveillé
et qui veille à son tour mon sommeil étonné
Je vis solitaire en terre bannie
Ne vous souciez pas de mon corps enfoncé
Prince deviendrai avant toute fin
dans l’empire double que l’aube évapore
Prince descendrai au fond du pays

Hubert Haddad, Clair venin du temps, Éditions Dumerchez, octobre 1990    study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8667
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Hubert HADDAD   Lun 30 Nov - 15:49

J'attends les ressentis de ce livre que tu lis ma NIC ! Encore un auteur passionnant !

J'aime aussi particulièrement les haïkus japonais . J'en ai tout une série dans mes dossiers personnels et je les relis souvent!

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11018
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Hubert HADDAD   Lun 30 Nov - 16:04

Magnifique poème, chère Sapho, merci pour le partage.
Moi aussi, tu le sais, j'affectionne et collectionne les haïkus et, comme toi Very Happy , je m'y essaie parfois, en français bien sûr. Wink
Je pense poster bientôt mes impressions sur  Mā. 

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11018
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Hubert HADDAD   Mar 15 Déc - 0:10

Mon point de vue sur , un peu tardif Embarassed

Ce roman est un voyage, une initiation, un poème et cent tableaux en même temps. C'est l'histoire de Shōichi, un jeune homme profondément meurtri par la vie, myope, avec un « air de hibou surpris en plein jour ». Il a eu la chance de connaître une passion totale et partagée mais brève et tragique avec la belle Saori, une universitaire brillante qui a écrit le roman de Santōka, dernier grand auteur de merveilleux haïkus.
Après la disparition de l'aimée qu'il n'oubliera jamais, Shōichi part sur les traces du poète, moine vagabond qui puisait l'oubli dans la marche et l'ivresse. Il parcourt le Japon à pied durant des années, dans un dénuement total car « la marche à pied mène au paradis » : il observe et médite, cherchant à « vivre pleinement l'instant ». Comme le poète, il connaîtra la faim et le froid, la solitude et l'agressivité des villageois auprès de qui il mendie. Il devient « un vagabond de l'amour perdu » et découvre des plaisirs simples comme boire l'eau de la fontaine ou se coucher dans l'herbe.
L'auteur nous entraîne dans cette errance lente, montrant d'infimes détails dans la nature changeante au gré des saisons. Son écriture subtile devient aérienne comme un haïku, elle nous emporte au fil des pages et on a l'impression de lire un poème sans fin.

Un très beau passage parmi beaucoup d'autres :

Citation :
A-t-on déjà lu une biographie où l'auteur, bouleversé des déboires de son héros, se permet d'y intervenir en protagoniste secourable ? Peu importe d'ailleurs, Saori n'a pas besoin de ces épiphanies pour exister dans chaque mot de son livre par un phénomène fabuleux de coprésence. Elle est si proche de moi aussi, que parfois j'en vacille. D'elle, je n'ai rien oublié, ses yeux de félin, très étirés sur les tempes, ses oreilles de nacre et son épaisse chevelure fixée par un joli peigne à motifs floraux au-dessus du crâne.



_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 24066
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Hubert HADDAD   Mar 15 Déc - 8:24

A-t-on déjà lu une biographie où l'auteur, bouleversé des déboires de son héros, se permet d'y intervenir en protagoniste secourable ?
ce doit être étonnant, en effet..... scratch
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11018
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Hubert HADDAD   Mar 15 Déc - 9:06

le lémurien a écrit:
A-t-on déjà lu une biographie où l'auteur, bouleversé des déboires de son héros, se permet d'y intervenir en protagoniste secourable ?
ce doit être étonnant, en effet..... scratch
On ne lit pas la biographie écrite par Saori mais le héros du roman en est imprégné et en parle souvent. C'est une des portes ouvertes sur le mystère de la vie et de l'écriture.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 24066
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Hubert HADDAD   Mar 15 Déc - 9:40

certe ! certe ! le mieux, c'est que je le lise, s'pas ? Razz
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11018
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Hubert HADDAD   Mar 15 Déc - 10:25

le lémurien a écrit:
certe ! certe ! le mieux, c'est que je le lise, s'pas ? Razz
Ben oui ! cheers   Razz

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8667
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Hubert HADDAD   Mar 15 Déc - 15:25

Tes ressentis donnent une bonne idée de ce que contient ce roman, et son contenu m'attire énormément !

J'ai un faible pour les auteurs asiatiques. Il y a une telle poésie dans leurs écrits, une telle précision dans leurs descriptions, une telle sensualité dans leurs émotions..............et, dommage beaucoup les boudent!

Quelques haïkus de SANTOKA dont l'auteur raconte sa biographie dans ce livre :




zen saké haïku

Citation :
« Il n’y a rien de plus facile à dire ni de plus difficile à faire que de lâcher prise. Il ne s’agit là ni d’un mol abandon de soi ni d’une obéissance aveugle. Dans ce lâcher-prise réside la paix de l’esprit.»
« Quand on mendie l’esprit doit ressembler aux nuages qui défilent, à l’eau qui coule. Si on reste trop longtemps dans le même endroit on s’enlise dans la routine. Mon esprit aspire à être comme l’eau, comme le ciel.»
« Un contact prolongé avec les gens engendre l’attachement, le conflit et la haine. Pour me débarrasser des conflits intérieurs et de la haine, j’ai besoin de marcher. »
« La sagesse est de voir le nouveau dans l’ordinaire, en s’accommodant du monde tel qu’il est. Il y a des trésors cachés dans l’instant présent. »
« Le saké pour le corps Le haïku pour le cœur »

Citation :
Les trois vœux de SANTOKA


  • ne pas exiger l’impossible

  • ne pas regretter le passé

  • ne pas se culpabiliser


Citation :
Les trois joies de SANTOKA


  • étude

  • contemplation

  • haïku



Bibliographie : 
- Zen sake haïku, de Santoka, Trad. Cheng Wing Fun (Moundarren 2003).

Zen à pas comptés, de Taneda Santoka ; dessins de Masayuki Kaï (Éditions Arichi 2008).

- Dans "le bol du mendiant", Taneda Santôka. Trad. André Vendevenne, calligraphies de Shôtei Ibana, haïga de Manda (Atelier Manda 2008).
しみじみしづかな
机の塵
calme mélancolique
de la poussière
sur le bureau
shimijimi
shizukana
tsukue no chiri
烏鳴いて
わたしも一人
un corbeau croasse
je suis seul
moi aussi
karasu naite 
watashimo hitori
今日も郵便が来ない
とんぼとぶとぶ
aujourd’hui encore 
pas de courrier
les libellules volètent
kyômo 
yûbin ga konai 
tombo tobutobu
われいまここに
海の青さの
かぎりなし
me voilà
là où le bleu de la mer
est sans limite
ware ima kokoni 
umi no aosa no
kagirinashi
日ざかり泣いても
笑うても一人
en pleine chaleur
que je pleure ou que je ris
toujours aussi seul
hizakari
naitemo waratemo
hitori
こころおちつけば
水の音
mon cœur s’est calmé
le bruit de l’eau
kokoro 
ochitsukeba 
mizu no oto
水に雲かげも
おちつかせないものがある
dans l’eau
le reflet des nuages
la même impatience
mizu ni kumokage mo
ochitsuka senai monoga aru
風の中
おのれをめつつ
歩く
dans le vent
en m’assaillant de reproches
je marche
kaze no naka 
onore o
metsutsu aruku
さてどちらへ行かう
風が吹く
et maintenant
de quel côté aller ?
le vent souffle
sate 
dochira e ikau
kazega fuku
どうすることも
できない矛盾を風ふく
qu’y faire ?
sur mes contradictions
le vent souffle
dô suru kotomo 
dekinai mujun o
kaze fuku
天の川ま
夜中の酔ひ
どれは踊る
sous le fleuve céleste
en pleine nuit
ivre je danse
ten no gawa ma 
yonaka no yoi
dorewa odoru
蝿を打ち
蚊を打ち
我を打ち
je frappe les mouches
je frappe les moustiques
je me frappe moi-même
hae o uchi 
ka o uchi
ware o uchi
まいにちはだか
てふてふやとんぼや
toute la journée nu
papillons et libellules
mainichi hadaka 
tefutefu ya tonbo ya
ちんぽこもおそそも
湯いてあふれる湯
des bites et des chattes
en train de bouillir
affluence au bain public
chinpokomo ososomo
atsuite afureruyu
心むなしく
あらなみのよせては
かへし
le cœur libre
les vagues furieuses
s’approchent se retirent
kokoro munashiku
aranami no yoseteha
kaeshi
いちにち物いはず
波音
toute la journée
sans un mot
le bruit des vagues
ichinichi mono iwazu
nami oto
まつすぐな道で
さみしい
le chemin tout droit solitude
matsu suguna michide
samishii
へうへうとして
水を味ふ
allègre
à l’eau
je goûte
heu heu toshite
mizu o ajifu
けふのおじるは
水ばかり
mon déjeuner
d’aujourd’hui
de l’eau
kyô no ojiruwa
mizu bakari
生きてるることが
うれしい水をくむ
heureux
d’être en vie
je puise de l’eau
ikite ruru kotoga ureshii
mizu o kumu
ほろほろ酔うて
木の葉ふる
légèrement ivre
les feuilles des arbres
se dispersent
horo horo youte
ki no ha furu 



MERCI NIC POUR CE BEAU PARTAGE




study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 24066
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Hubert HADDAD   Mar 15 Déc - 15:35

Sapho a écrit:
dommage beaucoup les boudent!

bon ! d'accord, je vais le chercher, lui ou un autre auteur asiatique. Là, tu est contente ?
Mais ce n'est pas que je les boudes, c'est que je ne pense pas à en rechercher dans la bibliothèque quand j'y vais Rolling Eyes je vais l'écrire en gros sur un pense-bête (bah oui, chuis une bête ! un lémurien, un simple lémurien.....). Pourtant, j'adore la poèsie ! tu le sais.

me voilà
là où le bleu de la mer
est sans limite."


Demain, pour moi ce sera :

me voilà
la où le sombre de l'océan
est sans limite.
flower
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11018
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Hubert HADDAD   Mar 15 Déc - 18:36

J'ai beaucoup pensé  toi, Sapho, en lisant ce roman, je sais combien tu aimes les auteurs asiatiques, je suis certaine que tu aimeras, et Ysou aussi, à cause de la poésie présente partout.
Ton bel esprit d'à propos, Sapho, nous permet d'apprécier une belle page de sagesse et de poésie, merci. 

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hubert HADDAD   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hubert HADDAD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Nouveau Magasin d'Ecriture - Hubert Haddad
» Hubert Grooteclaes
» BESTIOLES, Ohm et Hubert
» Parc animalier de Saint Hubert en hiver
» Leila Haddad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... francophones-
Sauter vers: