La Clef des Champs

La Clef des Champs

Forum d'amitié
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Toni MORRISON

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8660
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Toni MORRISON   Sam 5 Déc - 15:57

 Toni Morrison sur GDS
BIOGRAPHIE




Née dans une famille ouvrière, Toni Morrison s'intéresse très tôt à la littérature et se passionne en particulier pour les œuvres de Jane Austen et Léon Tolstoï. 

Elle s'inscrit à l'Université Howard en 1945 pour étudier la littérature et soutient une thèse sur le thème du suicide chez William Faulkner et Virginia Woolf en 1953 à l'Université Cornell. Après son diplôme, elle entame une carrière de professeur à l'Université de Texas Southern, avant de retourner à Howard (université alors "réservée" aux Noirs).

En 1958, elle épouse Howard Morrison, avec qui elle aura deux enfants. Après son divorce en 1964, elle s'installe à Syracuse puis à New York et travaille comme éditrice chez Ramdon House. Chargée du secteur de la littérature noire, elle contribue à sa promotion, en éditant notamment les autobiographies de Mohamed Ali et d'Angela Davis et une anthologie d'écrivains noirs, "The Black Book", en 1973. Parallèlement, elle enseigne l'anglais à l'Université d'État de New York, avant d'obtenir un poste de professeur de littérature à l'Université de Princeton où elle restera en activité jusqu'en 2006.

Elle écrit son premier roman, "L'œil le plus bleu", à l'âge de 39 ans, et trois ans après, son roman "Sula" qui est suivit de "La Chanson de Salomon" (1977) qui lui assurent la notoriété. 

Elle obtient le prix Pulitzer pour "Beloved" en 1988 et reçoit le prix Nobel de littérature en 1993 pour l'ensemble de son œuvre. L'Académie suédoise voulait ainsi récompenser celle « qui, dans ses romans caractérisés par une force visionnaire et une grande puissance poétique, ressuscite un aspect essentiel de la réalité américaine ». En 2005, elle est nommée docteur honoris causa en Arts et Littérature par l'Université d'Oxford. 

En 2006, le jury du supplément littéraire du New York Times consacre "Beloved" « meilleur roman de ces 25 dernières années » adapté au cinéma en 1998 par Jonathan Demme avec Oprah Winfrey, Danny Glover et Thandie Newton dans les rôles principaux et en novembre de la même année, le Musée du Louvre fait de Morrison son invitée d'honneur proposant un programme de lectures, rencontres et conférences avec l'auteur et ses amis artistes, écrivains ou professeurs. 

Depuis 2002, elle s'investit également dans la littérature pour enfants avec son fils Slade Morrison. Elle a récemment obtenu un poste à la direction du magazine The Nation.












 LIVRE LU : UN DON




« Situé deux cents ans avant Beloved, Un don évoque, dans la même prose lyrique et verdoyante qui caractérisait son précédent roman, le monde beau, sauvage et encore anarchique qu'était l'Amérique du XVIIe siècle.


Toni Morrison a redécouvert une voix pressante et poétique qui lui permet d'aller et venir avec autant de rapidité que d'aise entre les mondes de l'histoire et du mythe, entre l'ordinaire de la vie quotidienne et le royaume de la fable... 

Un don, le récit déchirant de la perte d'une innocence et de rêves brisés, est, dès à présent, à ranger aux côtés de Beloved, parmi les écrits les plus obsédants de Toni Morrison à ce jour. » (Michiko Kakutani, The New York Times)

« La force épique avec laquelle Toni Morrison rend compte de l'espace et du temps surpasse encore le talent avec lequel elle décrit ses personnages. Elle excelle à trouver une forme de poésie dans ce monde colonial brutal et décousu, amenant son œuvre au-delà de la simple dénonciation des infamies de l'esclavage et des difficultés d'être afro-américain. » (John Updike, The New Yorker









RESSENTI




Depuis longtemps, je voulais lire un livre de TONI MORRISON, seule femme noire et afro-américaine ayant reçu le Prix Nobel de littérature (en 1993). Un peu intimidé par le lourd sujet de ses livres et redoutant le cours d'histoire romancé, j'ai attendu tout un temps avant de le commencer.
Ce livre n'est pas toujours facile à lire : il demande une attention sans relâche pour identifier les personnages que Toni Morrison introduit dans une savante déconstruction amenant le lecteur à retisser par lui-même le destin de chacun. Au départ, c'est déroutant. Puis j'ai été gagné par l'inépuisable flot de l'écriture de l'auteure, allant de l'épopée à la rêverie, de la description sociale au drame personnel, des détails matériels aux souvenirs enfouis qui recèlent les clés des personnages. 
study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8660
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Sam 5 Déc - 16:06

Citations


"
Tu dis que tu vois des esclaves plus libres que des hommes libres. L'un est un lion dans la peau d'un baudet. L'autre est un baudet dans la peau d'un lion ."



"Ils laissaient leurs porcs brouter la côte de l’océan, la transformant ainsi en dunes de sable sur lesquelles rien de vert ne pousserait jamais plus. N’ayant aucun lien avec l’âme de la terre, ils tenaient absolument à en acheter le sol, et, comme tous les orphelins, se montraient insatiables. C’était leur destinée que de chiquer le monde et de recracher des horreurs qui détruiraient tous les peuples premiers."




"Une énigme incompréhensible. Les Européens pouvaient sans sourciller abattre des femmes d'un coup d'épée, faire exploser la tête des vieillards avec des mousquets en faisant plus de bruit que des cris d'orignal, mais ils se mettaient en rage si un non-Européen regardait un Européen dans les yeux. D'un côté, ils mettaient le feu à votre village ; de l'autre, ils vous nourrissaient, vous soignaient et vous bénissaient . Mieux valait les juger au coup par coup."




study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11013
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Sam 5 Déc - 16:08

Merci Sapho   Je n'ai rien lu d'elle : une lacune à combler, c'est sûr !

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 24054
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Sam 5 Déc - 21:48

ah ! tu m'as fait chercher ma Sapho !   j'étais certaine de connaître Toni Morrison mais je n'avais qu'une piste : une biographie d'Angela Davis que j'ai lu il y a longtemps. Hors, quand j'ai cherché sur Wiki, je n'ai rien trouvé, mais ... lémurien pugnace, j'ai découvert que Toni Morisson a édité une biographie d'Angela et qu'elle lui a même donné des conseils d'écriture ! arf !
Morisson a travaillé dans une maison d'édition pour écrivains noirs avant d'écrire, elle même.
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11013
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Jeu 24 Déc - 0:35

Un don

C'est un livre magnifique, difficile à lire. Je le vois comme le récit emmêlé du destin de quatre femmes vivant à la fin du XVIIe siècle dans une Amérique qui n'est pas encore les Etats-Unis : Florens, esclave noire de 15 ans, donnée enfant par sa mère en paiement d'une dette, Rebekka, épouse anglaise d'un propriétaire qui perd 4 enfants puis son mari et meurt à son tour de la variole, Lina, une Indienne échappée au massacre des siens, recueillie puis chassée par une communauté presbytérienne, et Sorrow, une simple d'esprit rescapée d'un naufrage puis de la variole. Elles se retrouvent toutes dans la ferme de Jacob Van Aark et incarnent, chacune à sa façon, la population mêlée de l'époque, amenée à vivre dans une harmonie difficile à conquérir et très fragile.
Le fil conducteur, s'il y en a un, est constitué par le souvenir obsédant que Florens a de sa mère et le désir qu'elle a de comprendre le pourquoi de son abandon. La réponse arrive à la dernière page.
La construction du livre est très complexe avec un mélange de 1ère et de 3e personnes, une absence de repères temporels, une volonté manifeste de l'auteur de perdre son lecteur dans un labyrinthe de vies qui s'entrecroisent.
Le thème de la servitude est omniprésent mais on trouve aussi celui de la naissance chaotique d'un pays aux multiples facettes, entre racisme, persécutions pour sorcellerie, conflits religieux et épidémies dévastatrices.
Violence et poésie se côtoient par le biais d'une écriture très particulière, souvent fascinante, en particulier dans la dernière page d'un lyrisme magnifique.
Il faudrait le relire pour saisir toutes les nuances et dégager les symboles. J'ai beaucoup aimé ce rêve d'une société utopique faite d'identités multiples, symbolisée par la ferme de Jacob. La construction d'une merveilleuse maison, trop belle pour celui qui l'a conçue et qui n'abritera personne faute d'héritier, est une superbe trouvaille ; son portail monumental en fer forgé est orné de deux serpents dont les crocs sont remplacés par des pétales de fleurs, c'est toute l'ambiguïté d'un monde où se mélangent l'horreur, la cruauté, la beauté et l'amour.
Le titre français ne correspond pas au titre de l'auteur A mercy, que je traduirais pas « miséricorde » en fonction de l'explication finale.
Une belle phrase parmi beaucoup d'autres :
Citation :
Elle apprit les méandres de la solitude : l'horreur de la couleur, le rugissement de l'absence de son et la menace posée par l'immobilité des objets familiers.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 24054
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Jeu 24 Déc - 6:47

Magnifique et difficile !..... comme ces deux mots vont bien ensemble ! tant il est vrai qu'une réalisation magnifique sous entend un travail, une recherche.... on n'a rien sans rien ! flower
Je l'avais noté quand Sapho l'a commenté, et j'ai encore plus envie de le lire, avec ce que tu ajoutes. menina
Je suis plongée dans "L'attrape cœur". Il me plait beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8660
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Mer 6 Jan - 15:35

J'ai vraiment beaucoup aimé ton ressenti à propos du livre de Morrison. C'est une auteure d'une grande intelligence, ayant une grande subtilité d'écriture.

Je viens de terminer BELOVED


RESUME


Sethe et sa fille Denver essayent de reconstruire leur vie après avoir échappé à l'esclavage.
Un jour une jeune fille se présente à leur porte, elle prétend s'appeler Beloved, or Beloved est la seule inscription sur la tombe du bébé que Sethe a tué des années auparavant, afin de lui épargner une vie d'esclavage.
1870 : Sethe, esclave dans la plantation du Bon-Abri, s'est enfuie pour rejoindre la mère de son mari, Baby Suggs, la seule dont la liberté a pu être rachetée par son fils. Avant sa propre fuite, Sethe a envoyé chez sa belle-mère ses trois enfants : deux garçons et une petite fille qui commence à peine à marcher. Au cours de sa fuite, Sethe, enceinte, accouche d'une autre petite fille qu'elle prénomme Denver. Elle se croit, elle et ses enfants, tirée d'affaire, mais les Blancs du Bon-Abri qui recherchent les fuyards, finissent par les trouver. Sethe, cachée dans la grange, tue sa fille. Denver, elle, sera sauvée in extremis. Sethe sera emprisonnée, puis libérée et retourne vivre chez Baby Suggs. Mais le fantôme du bébé hante la maison... Un beau jour, elle se réincarne même en jeune fille, et se fait appeler "Beloved", terme gravé par Sethe sur la pierre tombale de sa propre fille, morte.

RESSENTI


Avec BELOVED on découvre  que l’esclavage ne se limitait pas seulement à l’achat et à la vente des noirs et à leur réduction en bétail travaillant durement dans des champs avec les aléas liés à ces états de fait. Ce livre se propose de nous tenir par la main et nous faire vivre chaque instant de l’âme d’une esclave. Ce récit est très loin de ceux écrits par les historiens européens qui inondent les bibliothèques et qui font autorité parce que synonyme de vérité. Ici c’est le regard de l’esclave porté sur sa propre âme qui nous fait parcourir les étapes douloureuses d’une vie qui ne dépend pas de lui.

            Jamais, en effet, l’univers des esclaves dans le nouveau monde n’a été peint avec autant de délicate crudité. Jamais les documents que nous avons pu lire sur l’esclavage ne nous ont peint avec justesse les sentiments des esclaves : comment ils vivaient leur sentiment amoureux, leur sexualité, l’éducation de leurs enfants, etc. Ce livre m’apparaît donc à la fois comme un documentaire sur les sévices de l’esclavage et un roman qui peint la voix de l’âme noire criant son humanité à l’adresse de son tortionnaire blanc. A travers l’histoire du fantôme d’une fillette à qui sa mère esclave a donné la mort pour lui éviter de tomber sous le joug de son maître, c’est toute l’histoire de l’inhumanité de l’esclavage que Toni Morrison nous met sous les yeux. Après la lecture de ce roman, jamais nous ne parlerons de la traite des noirs avec légèreté. 



study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11013
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Mer 6 Jan - 15:44

Magnifique commentaire, chère Sapho, merci   . J'avais très envie de lire ce livre, tu confirmes que c'est vraiment une œuvre importante, à découvrir donc. Nous en reparlerons sûrement. Smile

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 24054
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Mer 6 Jan - 19:17

J'ai lu "la case de l'oncle Tom" quand j'avais 10 ans (ma marraine me l'avait offert); je l'ai relu plus tard et puis j'ai lu de nombreux livre sur le thème de l'esclavage, et je sens que je vais lire ces deux que vous proposez.
Merci mes amies menina menina
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8660
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Lun 16 Mai - 16:14

 LIVRE LU : LE CHANT DE SALOMON




    RESUME


    Le Chant de Salomon, le troisième roman de Toni Morrisson (Prix Nobel de littérature) a été publié aux États-Unis en 1977 et reprend le thème majeur de son oeuvre : le problème de l'identité et des origines du peuple noir déporté aux États-Unis, à travers le périple de Laitier, jeune homme quelque peu désabusé et ainsi surnommé parce que sa mère a tardé à le sevrer. Son vrai nom pour l'état civil, résonne lugubrement, il s'agit de Macon Mort. Mais, c'est encore un patronyme erroné, l'employé de mairie passablement bourré s'étant trompé de ligne.
Laitier est né presqu'au moment où un autre noir a tenté de prendre son envol, muni d'ailes de soie bleue, du toit d'un hôpital. Il s'est écrasé sans répandre de sang. Les soeurs du futur nouveau-né en ont renversé leurs paniers, laissant ainsi voleter un nuage de fausses pétales de rose. Majeur et singulièrement lucide, Laitier partira guidé par sa tante Pilate, marginale au coeur d'or, un peu sorcière, née sans nombril, vers le Sud profond quêter un trésor mythique qui n'est en fait que le secret de ses origines contenu dans une comptine : Le chant de Salomon. Salomon comme l'ont rêvé beaucoup d'esclaves pouvait s'envoler vers l'Afrique. Mais en s'envolant il laissa tomber le bébé qu'il portait dans ses bras.









Ce roman au réalisme magique fait alterner burlesque et tragique, poétique et épique comme un blues ou plutôt un gospel. Il est luxuriant de toutes ces petites histoires cruelles et tendres du quotidien des noirs américains des années cinquante qui ne font que résumer, rappeler les mythes de fondation, de résistance afro-américains. L'écriture, ponctuée de chants, de choeurs antiques, de choeurs d'esclaves, tout en rythme, fuse puis se relâche . Elle est lucide, révèle la douleur, l'horreur de l'esclavage, de la condition des noirs, sans être manichéenne. Les hommes sont présentés comme portés par le destin, fragiles, inconséquents, haineux, mercantiles, pitoyables. Les femmes, elles, possèdent des dons exceptionnels. Portent les os de la mémoire, disent le monde, pratiquent la magie, guident les hommes à travers les ténèbres, les turbulences, pour les mener à la lumière, qui n'est pas celle de la révélation, mais celle  des premiers et derniers matins du monde dans laquelle s'écoule le fleuve de la vie. L'amour de Toni Morrisson pour son peuple est immense. Son génie, sa magie, est de saisir la richesse, la truculence de toutes ces vies cahotées par l'histoire et rendre ainsi universel l'héritage culturel noir à la manière d'un troubadour ou mieux encore d'un griot.Un superbe roman !




study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11013
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Lun 16 Mai - 17:26

Bravo  et Merci  Sapho. Encore un beau et bon livre à ajouter à la pile !  

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 24054
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Lun 16 Mai - 17:50

oui, la pile menace de s'écrouler ! Rolling Eyes  enfin, c'est une image .... ma liste fait deux pages, elle est pléthorique !
Ne trouvant pas les livres conseillés, j'en prends d'autres, je termine "Magique aujourd'hui", d'Isabelle Jarry.
Je vais lui ouvrir un fil et donner mes impressions, dès que je vais "souffler un peu" !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11013
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Mar 17 Mai - 14:49

J'ai ramené de la bibliothèque HomeVery Happy   study

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8660
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Mar 17 Mai - 15:40

Je pense que ce livre va te plaire ma Nic; ce long cheminement au retour de la guerre de Corée vers sa ville d'origine en Amérique.Un cheminement psychologique pour oublier les atrocités vécues.

Bonne lecture ma belle ! study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8660
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Mar 29 Nov - 15:02

Livre lu : PARADIS




RESUME


Dans les années cinquante en Oklahoma, neuf familles descendantes d'esclaves, à la peau noir anthracite, ont fondé une ville, Ruby, à l'écart du monde et particulièrement des Blancs. 

Vingt-cinq ans plus tard, ses 650 habitants vivent en cercle fermé, sous l'autorité des Pères fondateurs qui imposent une loi puritaine. Le Paradis?

On pourrait le croire, mais l'enfer n'est pas loin. Les hommes de la ville rêvent de détruire un groupe de cinq femmes installées à deux pas, dans un couvent désaffecté. 


Des "marginales" qui tentent, ici, dans la paix et la solidarité, de réparer leurs vies brisées. Elles dérangent. Un matin, les hommes de Ruby les exterminent










RESSENTIS




Il s'agit du récit des événements qui ont conduit au massacre de cinq femmes dans un ancien "Couvent" par des mâles appartenant à Ruby, une communauté noire avoisinante.

Toni Morrison nous raconte les histoires de ces femmes conduites progressivement, par le plus grand des hasards, à s'installer dans ce Couvent. Une gamine vautrée dans la misère recueillie par une bonne soeur, une femme au foyer battue et dépassée par l'éducation de ses enfants, une allumeuse dont le petit ami a été incarcéré, une adolescente enceinte dont l'amant a séduit sa mère, une fille abandonnée qui s'auto-mutile... Des fugues, des peines de coeur, des violences, la fuite de l'univers des hommes conduisent ces femmes dans le Couvent où elles sont reçues sans être jugées.

En parallèle, elle dresse le portrait de Ruby, l'histoire de cette communauté d'anciens affranchis, qui s'est construite en Oklahoma après les différents rejets des villes blanches mais aussi des villes métisses. Au début du siècle dernier. Elle fait écho à ses communautés noires très dynamiques dont certaines ont disparu . Elle nous conduit dans les longues pérégrinations des familles fondatrices, les valeurs fortes autour de la foi chrétienne et du rejet de l'étranger sur lesquels s'appuie la communauté. Et le lent déclin dans lequel elle s'enfonce.

La survie de la communauté semble exiger un bouc émissaire et son extermination. Le point de vue de Toni Morrison est assez étonnant. Les femmes seraient la cause de cette déchéance. Le poids de l'histoire, l'isolement, le rejet de l'autre, aucune de ces raisons n'expliquent aux hommes de Ruby l'agonie de leur projet collectif.
Peut-être que pour Toni Morrison, la fuite, le séparatisme , la fugue de ses femmes du Couvent n'apportent de réelles solutions. Mais affronter les anciens maîtres, l'état blanc et raciste, les maris violents est, semble-il, trop difficile. 

Une chose est sûre, le paradis est devenu un enfer.




study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11013
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Mar 29 Nov - 15:52

J’ai lu ce livre (je ne l’ai plus) et j’en garde un souvenir curieux : il m’a troublée, voire déstabilisée. Je me rappelle qu’il comporte un grand nombre de personnages au milieu desquels j’avais tendance à me perdre. J’en ai retenu l’idée d’un « paradis » qui ne peut pas en être un à partir du moment où il pratique l’exclusion, le racisme. J'y ai donc vu une dénonciation d’une forme d’utopie perverse.
Les femmes m’avaient toutes paru très surprenantes, difficiles à comprendre finalement et condamnées d’avance à un sort funeste. Quant aux hommes, ils sont cruels, féroces même, mais on finit par les considérer comme des victimes eux aussi !
Ai-je bien compris les intentions de l’auteur ? Pas sûr, car je me rappelle avoir été frappée par la tonalité ironique de certains passages qui m’ont fait me poser des questions.
En revanche, je conserve un souvenir ébloui de l’écriture de ce roman, plus difficile qu’il n’y paraît, je crois.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8660
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Mer 30 Nov - 15:49

Ta mémoire et ton ressenti sont excellents ma Nic !

Ce livre termine une trilogie commencée par : Bien-Aimé, ensuite : Jazz et pour terminer Paradis.

Pour ces anciens esclaves noirs à la recherche de l'Eden, le regroupement dans cette ancienne ville habitée auparavant par des Blancs, ensuite par des Métis, sera pour eux un nouveau départ. Excluant tout habitant d'autre origine, ils vivront à Ruby ( nom donné à cette nouvelle ville) en autarcie, refusant magasins, restaurants, école, mairie, hôpital..........
Ce qui mettra le feu aux poudres dans cette colonie, c'est la présence du Couvent abritant 5 femmes à problèmes ( battues, psychologiquement défaillantes, asociales......) même si elle ne l'écrit pas clairement, il semblerait que ces femmes soient blanches et ne correspondraient pas " au code de couleurs ".
C'est sur le massacre qui s'ensuit que Toni Morrison se penche : Pourquoi le Paradis nécessite toujours l'exclusion ?
Propos durs mais réalistes mêlant amour de la communauté mais aussi cherchant un idéal de vie, une reconnaissance de leur besoin d'accéder à un paradis si longtemps recherché. Hélas, jamais trouvé au final!

Ce livre reste pour moi le meilleur livre qu'elle ait jamais écrit !

study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11013
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Mer 30 Nov - 15:58

Je me trompe peut-être mais je croyais me rappeler que la première femme tuée était blanche, ce qui laissait supposer que les autres étaient noires confused

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8660
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Mer 30 Nov - 19:54

Ce n'est pas du tout explicite dans son livre; la première femme tuée était blanche, ça c'est certain mais je pense que les autres aussi l'étaient! Ce serait ma façon rationnelle de comprendre le pourquoi de son "code de couleur" dont elle parle au fil des pages !

Et toi ma Nic, pourquoi crois-tu que les autres étaient noires? Et dès lors, pourquoi ce massacre?

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11013
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Mer 30 Nov - 23:44

Mes souvenirs sont imprécis, Sapho, tu as, mieux que moi, le livre en tête. J'ai retrouvé sur le net la première phrase qui serait : "Ils tuent la jeune Blanche d'abord." ce qui suppose que les autres femmes sont plus âgées ou... noires !
Dans ma mémoire, ces femmes qui vivent sans hommes et surtout sans règles, représentent le mal absolu pour les hommes de Ruby, qu'elles soient blanches ou noires (d'où peut-être l'absence de précision parce que ce n'est pas ce qui importe), il faut donc les détruire.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8660
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Mer 17 Mai - 14:48

LIVRE LU : SULA




RESUME




Au cœur de l'Amérique profonde, deux petites filles noires s'inventent une autre vie, plus riche, plus drôle, plus libre surtout que la dure réalité qui les entoure.

L'âge venant, Sula la rebelle part rouler sa bosse dans les grandes villes alors que Nel, la sage, accomplit sa vocation de mère et d'épouse. 

Quarante ans après, elles font leurs comptes, s'opposent et incarnent chacune à sa manière la farouche énergie de la femme noire face aux hommes si vulnérables.












RESSENTIS




Plus que la rencontre d’un personnage, Sula nous fait découvrir le quotidien d’un petit village de campagne d’une communauté noire, où l’ignorance côtoie la religion et le bonheur des choses simples. Les familles n’ont de limites que celles que les mères donnent ; comme Eva, cette grand-mère unijambiste de Sula qui accueille tous les enfants abandonnés ou lésés du voisinage. A l’inverse, on trouve également de petits ménages intimistes comme celui d’Helen, mère de Nel, qui tient la maison en attendant le retour de son mari pêcheur.
A travers l’amitié de ces deux petites filles, Sula et Nel, Toni Morrison nous ouvre les yeux sur le fardeau d’être une femme noire. L’être, c’est être en bas de l’échelle sociale, sous l’homme noir. Lorsque Nel, enfant, voit sa mère sourire béatement au contrôleur d’un train après que celui-ci l’ai traité avec mépris ; dans ce sourire, ce petit fragment où sa mère, femme noire, ne peut que courber l’échine, Nel comprendra la place qu’elle tiendra dans cette société.
Morrison est une amie proche d’Angela Davis et Maya Angealou, ce n’est donc pas un hasard si l’on devine une empreinte féministe dans son analyse… bien que l’auteure s’en défende.

 Le paysage littéraire de Morrison est sensiblement une représentation d’une minorité effacée ou réduite au second plan dans la littérature moderne, quand il n’est pas question de l’esclavage.
study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11013
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Mer 17 Mai - 17:17

Un livre que j'aimerai lire, merci à toi, Sapho flower flower flower flower flower

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22846
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Ven 19 Mai - 11:13


C'est l'histoire d'une ou plutôt d'enfances malheureuses, de racisme, de mensonges.
Bride l'héroïne était si noire que son père a quitté sa mère, qui s'est du coup désintéressée de sa fille.
Devenue grande, Bride devient une superbe femme, directrice d'une entreprise.
Mais le poids d'un mensonge datant de son enfance la hante.
J'ai beaucoup aimé

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 11013
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Ven 19 Mai - 13:47

Intéressant.... Merci, Suzanne flower  Je vais essayer de trouver ces livres dont vous parlez, Sapho et toi. study study

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22846
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Toni MORRISON   Ven 19 Mai - 14:33

Ce n'est peut-être pas le plus réussi  des livres de Toni Morrison, mais j'ai bien aimé la façon d'écrire un peu à la façon d'un polar. Un peu ce n'est pas du tout un polar mais il y a du suspense et des aller-retour dans le temps.
Et les sujets sont très intéressants.

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toni MORRISON   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toni MORRISON
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Toni Morrison - Le chant de Salomon
» Toni Morrison - "Home", "Beloved" et autres romans
» Toni MORRISON (Etats-Unis)
» Toni Morrison
» Toni MORRISON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... anglophones-
Sauter vers: