La Clef des Champs

La Clef des Champs

Forum d'amitié
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hoai Huong NGUYEN ( Vietnam )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8381
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Hoai Huong NGUYEN ( Vietnam )   Ven 22 Jan - 15:48

BIOGRAPHIE


















Hoai Huong Nguyen est née en France de parents vietnamiens.
Son prénom signifie « Se souvenir du pays ». 

De langue maternelle vietnamienne, elle a appris le français en allant à l’école. 

Détentrice d’un doctorat de Lettres modernes portant sur « L’eau dans la poésie de Paul Claudel et celle de poètes chinois et japonais », elle a déjà publié deux recueils de poésie, illustrés par Valérie Linder : Parfums, 2005 (L'Harmattan) et Déserts, 2009 (L'Harmattan). 

Spécialiste de Claudel, elle a publié de nombreux articles sur l'eau ainsi sur l'oiseau dans la poésie française du XXe siècle. Elle est également traductrice de poésie vietnamienne.

Professeur agrégé de lettres, Hoai Huong Nguyen enseigne actuellement la Communication à l'IUT de Vélizy. 

L’Ombre douce (Viviane Hamy, 2013) est son premier roman, pour laquelle elle a obtenu le Prix Première-RTBF 2013, le Prix du Salon du livre de Genève 2013, le Prix Marguerite Audoux 2013, le Prix Lire Elire Bibliothèques pour tous Nord Flandre 2013, le Prix Asie de l'Adelf, le Prix du premier roman de Sablet 2013. 

LIVRE LU : L'OMBRE DOUCE




















RESUME

1954, c’est la guerre d’Indochine, l’armée populaire vietnamienne attaque les troupes françaises sans relâche.

À Hanoï, à l’hôpital Lanessan, Mai, une jeune Annamite, aide les équipes médicales en charge de remettre sur pieds les soldats français blessés. Yann, le jeune breton, a été atteint au thorax mais s’en sort... Pour elle, c’est bien un coup de foudre. La jeune femme va d’ailleurs faire preuve d’une imagination débordante pour empêcher qu’il soit renvoyé trop rapidement au front, allant même jusqu’à mentir au médecin sur son état de santé. L’énergie qu’elle déploie pour retarder son départ éveille l’attention et la curiosité du soldat qui, à son tour, tombe sous le charme.

Ce bonheur fragile va être rapidement mis à mal. Le père de Mai, juge influent, pense l’avenir de sa fille auprès d’un autre qu’elle refuse évidemment d’épouser. Son entêtement la met au ban de sa propre famille, et elle est contrainte de quitter définitivement le domicile parental. Elle pense alors pouvoir vivre librement son amour. Soucieux de profiter de chaque minute passée ensemble, les deux amants se marient en hâte, la veille même du retour de Yann pour Diên Biên Phu. C’est la guerre qui sépare à présent le couple naissant.

Mais, Mai va tenter désespérément de se battre, chaque jour un peu plus, pour secourir Yann et le faire sortir de ces limbes. Elle ira, pour cela, au bout de l’enfer… Les sentiments, aussi forts soient-ils, peuvent-ils survivre à tant d’épreuves ? Jusqu’à quel point se sacrifier ?


RESSSENTI

"L'ombre douce" un oxymore pour décrire la splendeur d'un pays, la douceur des sentiments et la violence de la guerre d'Indochine. L'eau et le feu. Le Yin et le Yang. Et c'est là tout le talent de Hoai Huong Nguyen qui nous dépeint au fil des pages avec beaucoup de poésie et surtout de pudeur le Vietnam d'hier. Outre la violence de la guerre, la condition des filles, l'auteure nous conte avec grâce et subtilité une histoire d'amour intense et absolue, le tout avec beaucoup de retenue, de silence et de pudeur.
Qui connaît un peu la culture vietnamienne ne pourra qu'être touché par la sensibilité et la délicatesse de ce livre . Sous fond de conflit, "L'ombre douce" est un hymne à la splendeur et à la douceur du Vietnam ainsi qu'à la grandeur des sentiments. 

CITATIONS

Elle ne regrettait rien puisqu'ils avaient eu une journée entière, et la vie n'est-elle pas comme une journée ?


Sur les chemins
de menthe fraiche -
est-ce de la lumière tremblante

Les pierres chantaient
sur l'eau
- une hirondelle nue

Puisses-tu
ne 'voir tomber
que de la neige folle

Les chèvrefeuilles de la nuit
et le vent ardent
sous les étoiles perdues

Il y a différentes manières de dire non, de prononcer ces trois lettres en miroir au son précis et définitif, ce không qui associé la dureté de la palatale à la rondeur de l'ô. Il y a des non indécis qui se perdent dans le silence et se transforment quelquefois en oui; et il y a des non qui changent le cours des choses et détruisent parfois tout sur leur passage.




study study study

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
melyne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8254
Localisation : region parisienne
Date d'inscription : 04/12/2008

MessageSujet: Re: Hoai Huong NGUYEN ( Vietnam )   Ven 22 Jan - 16:26

Merci  Sapho tres belle histoire j'ai bien lu 

Il y a différentes manières de dire non, de prononcer ces trois lettres en miroir au son précis et définitif, ce không qui associé la dureté de la palatale à la rondeur de l'ô. Il y a des non indécis qui se perdent dans le silence et se transforment quelquefois en oui; et il y a des non qui changent le cours des choses et détruisent parfois tout sur leur passage.




Je vais approfondir ce texte je ne sais pas dire Non 
bisous

_________________
Revenir en haut Aller en bas
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23383
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Hoai Huong NGUYEN ( Vietnam )   Ven 22 Jan - 16:44

Elle ne regrettait rien puisqu'ils avaient eu une journée entière, et la vie n'est-elle pas comme une journée ?


Sur les chemins
de menthe fraiche -
est-ce de la lumière tremblante

Les pierres chantaient
sur l'eau
- une hirondelle nue

Puisses-tu
ne 'voir tomber
que de la neige folle

Les chèvrefeuilles de la nuit
et le vent ardent
sous les étoiles perdues

Ce poème est bien joli, c'était sa "parenthèse enchantée" sans doute... il est des jours et des nuits qui ont plus d'intensité qu'une vie entière entre ombre et lumière.

Je vais chercher ce livre, ma Sapho, et le lire.
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10684
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Hoai Huong NGUYEN ( Vietnam )   Dim 24 Jan - 23:17

Voilà un livre qu m'attire, merci Sapho.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hoai Huong NGUYEN ( Vietnam )   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hoai Huong NGUYEN ( Vietnam )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Challenge Partage Lecture 2013/2014 - Legendya
» [Parker, T. Jefferson] California Girl
» [Nguyen, Hoai Huong] L'ombre douce
» Kien NGUYEN (Vietnam / Etats-Unis)
» Duong Thu HUONG (Vietnam)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs... asiatiques-
Sauter vers: