La Clef des Champs

La Clef des Champs

Forum d'amitié
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Young-Ha KIM ( littérature coréenne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8379
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Young-Ha KIM ( littérature coréenne)   Sam 6 Fév - 18:46



BIOGRAPHIE

Fils de militaire, il a connu une enfance itinérante. Enfant, à la suite d'une intoxication au gaz, il perdit tout souvenir antérieur à l'âge de 10 ans. Il a poursuivi ses études à l'université Yonsei avec pour spécialité l'administration financière .
C'est après son service militaire, en 1995, qu'il se consacre à sa carrière d'écrivain avec son premier récit : Une méditation à travers le miroir (Geo-ure daehan myeongsang). Il anime en parallèle une émission littéraire sur la radio sud-coréenne. L'année suivante, il compose La mort à demi-mot (Naneun nareul pagoehal gwolliga itda) qui lui vaut le prix du Nouvel Écrivainattribué par le Munhakdongne. Auteur prolifique, Kim Young-ha a depuis publié deux recueils de nouvelles, Récepteur d'appel (Hochul, 1997), Qu'est devenu l'homme coincé dans l'ascenseur ? (Elebe-iteo-e kkin geu namjaneun eotteoke doe-eonna, 1999), une nouvelle intitulée Pourquoi Arang (Arang-eun we 2001) etc. jusqu'à sa dernière nouvelle Souvenirs d'un assassin (Sarinja-ui gi-eokbeop, 2013).
Ses œuvres sont publiées en plusieurs langues et il s'est vu décerner le Prix Dong-in pour son roman historique Fleur noire 



LIVRE LU : L'EMPIRE DES LUMIERES


Kim Kiyeong, importateur de films étrangers, père de famille sans histoire, voit sa vie basculer à la lecture d'un haïku de Bashô. Les vers du célèbre poète japonais contiennent un message codé qui le replonge dans un lointain passé. Vingt ans plus tôt, Kiyeong quittait clandestinement la Corée du Nord pour infiltrer Séoul ; l’absence de mission a finalement fait de lui un agent dormant. Son brusque réveil le place au moment du choix : va-t-il obéir à l'ordre de rentrer en Corée du Nord, ce qui peut-être signe aussi son arrêt de mort ?
Il a vingt-quatre heures pour se décider, vingt-quatre heures dont chacune forme un chapitre du livre, en un compte à rebours où le temps s'accélère, comme si c'était sa dernière journée à vivre. Tandis qu'il retrouve ses réflexes d'agent secret, filé, épié, surveillé, Kiyeong fait un retour sur son passé, les choix et les hasards qui l'ont amené jusque-là, la fidélité et la trahison à soi-même, à ses idéaux de jeunesse.
L'Empire des lumières est un roman où la nécessité de penser sa vie et la société où elle se déroule devient une urgence, une question de vie et de mort. Et c est un roman riche et fascinant car, à la fois, il nous propose une lecture critique et très éclairante des vingt dernières années de la Corée du Sud et du Nord, et il nous attache passionnément au destin d'un homme qui voulait changer le monde et découvre que c'est le contraire qui est arrivé.







CE QUE J'EN PENSE


C’est un véritable dilemme auquel doit faire face le héros du roman. Il pèse le pour et le contre, se remémore sa vie au Nord, réfléchit au confort de la modernité du Sud.
Ce roman est donc également un témoignage de la vie quotidienne sous le régime communiste instauré par Kim Jong-Il et son père en Corée du Nord et on n’échappe pas, à travers l’œil et les réflexions de Kiyeong, à la comparaison avec la société capitaliste du Sud, ses atouts mais aussi ses défauts. L’une partie étant le négatif de l’autre, autant dire que pour Kiyeong le choix s’avère cornélien.
On peut toutefois remarquer la mise en exergue des vices inhérents à la société capitaliste à travers les personnages de la fille et de la femme de Kiyeong : la débauche des corps et la place importante de l’argent et de la réussite étant particulièrement visées.
En revanche, j’ai déploré ce plaidoyer en faveur du végétarisme, je l’ai trouvé mal venu. Il n’avait pas sa place dans ce récit, je l’ai ressenti un peu comme une mouche dans le potage.

En résumé, j’ai beaucoup apprécié cette lecture, poussant à la réflexion car ce dilemme auquel est confronté Kiyeong amène tout un tas de questions, on ne peut s’empêcher de se mettre à sa place et se demander ce que nous ferions nous dans une telle situation.

  

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22808
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Young-Ha KIM ( littérature coréenne)   Sam 6 Fév - 19:10

Merci Sapho, en général j'aime bien les livres édités chez Picquier.

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 23377
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Young-Ha KIM ( littérature coréenne)   Sam 6 Fév - 22:43

je suis entrain de lire "mon traitre" de Chalandon .... et toi, une histoire d'agent secret ! flower
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10680
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Young-Ha KIM ( littérature coréenne)   Dim 7 Fév - 9:46

Merci Sapho.   Vois-tu un rapport entre le livre et la série de tableaux de Magritte appelée L'empire des lumières ? Il foit être difficile de savoir si le titre français est ou non la traduction littérale du titre coréen !

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8379
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Young-Ha KIM ( littérature coréenne)   Dim 7 Fév - 16:01

L'auteur fait souvent référence à Magritte tout au long de son livre et particulièrement à la composition de son tableau L'Empire des Lumières.

Le message transmis est celui d'un symbolisme que l'on retrouve dans le tableau et les actions symboliques du personnage principal ( l'inconscient, la métaphore du soi, le conscient raisonné, le rêve et la conscience......) que l'on retrouve dans le tableau et dans le livre.

_________________
Nous sommes nos choix. 
            (Sartre)
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10680
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Young-Ha KIM ( littérature coréenne)   Dim 7 Fév - 16:13

Merci, Sapho.   Je ne crois pas avoir lu ce livre, pourtant ce que tu en dis me rappelle de confus souvenirs... Et jai tout de suite pensé à Magritte... Décidément, je perds la mémoire !

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Young-Ha KIM ( littérature coréenne)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Young-Ha KIM ( littérature coréenne)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Littérature coréenne
» les 50 plus belles femmes Coréenne
» Votez pour vos romans de littérature jeunesse préférés!
» BEOWULF : l'épopée fondamentale de la littérature anglaise.
» Littérature hispanophone

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs... asiatiques-
Sauter vers: