La Clef des Champs


Forum d'amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Joyeux Anniversaire !YsoSSUZANSUZANNE Ysou CHERE BATHY

Partagez | 
 

 Albert CAMUS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9937
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Albert CAMUS   Jeu 25 Fév - 0:14

J'ouvre un fil consacré à Camus, je crois que cela s'impose sur La Clef des Champs !
On pourra peut-être parler de ses œuvres les plus connues mais je propose la découverte de celle-ci, un vrai bijou :




Citation :
 LA POSTÉRITÉ DU SOLEIL naquit de la rencontre d'une jeune photographe, Henriette Grindat, du plaisir que Camus prenait de plus en plus à parcourir ce pays, et de mon désir, quand je vis les premières photographies d'Henriette Grindat, d'obtenir des images, des portraits, des paysages du Vaucluse qui différeraient des photographies cartes-postales ou des documents de pure recherche que leur maniérisme involontaire exile aussitôt. Nos yeux trop rapides, peut-être trop habitués, n'en peuvent transmettre que la boursouflure ou un ascétisme affecté. Tous les pays cessent de se valoir dès qu'on différencie le relief de leur peau pour en exprimer l'aspect mental qui nous importe. Je voulais qu'Henriette Grindat saisît avec son objectif l'arrière-pays qui est l'image du nôtre, invisible à autrui, et nous donnât ce que je m'efforce dans la poésie d'atteindre, si dire cela n'est pas trop hasardeux : le passé voilé et le présent où affleure une turbulence que survole et féconde une flèche hardie.
Camus approuva. Les photographies le satisfaisaient infiniment. Le projet nous surprit ensemble, par cette pente qui est celle où nous nous définissons, de faire un livre.


C'est ainsi que René Char présente ce très beau livre dans sa postface, intitulée « Naissance et jour levant d'une amitié », en 1965.


Dans la correspondance entre Camus et Char, il est plusieurs fois question de ce projet de livre sur le Vaucluse, ils en attendaient « une joie durable ».

Henriette Grindat (1826-1886) est une photographe suisse de grand talent. Admiratrice de Char, elle est allée le voir à L'Isle-sur-la-Sorgue. En 1952, des photos sont choisies et Camus écrit les textes qu'elles lui inspirent. Hélas, il meurt tragiqement en janvier 1960. Plusieurs années avant sa mort, il avait dit à son ami Char: «René, quoi qu'il arrive, faites que notre livre existe ! »


Le poète s'en souvint et le livre fut publié à raison de 120 exemplaires, dont 20 hors commerce, en 1965, par Edwin Engelberts dans une édition de luxe, illustrée des photos noir et blanc d'Henriette Grindat. Char avait placé en tête, en guise de préface, un magnifique poème intitulé « De moment en moment » et ajouté à la fin une postface très émouvante.


Le livre ne fut réédité que bien plus tard par Gallimard en 2009, et rapidement épuisé. Il le fut à nouveau fin 2013.


Mon point de vue :



C'est Camus poète que nous découvrons ici, à travers des textes courts, aux phrases brèves souvent en forme d'aphorismes, à la manière de Char, avec des apostrophes à la 2e personne qui font penser qu'il s'adresse directement à son ami, par exemple pour lui dire :

Citation :
Le matin est radieux ; la lumière pique. Renonce à ta visite. Ils peuvent attendre, et non ta joie.

On retrouve des thèmes qui courent dans l'œuvre romanesque de Camus : le soleil et sa violence, l'intensité d'un instant fugace, l'importance de la joie de vivre, la gravité des origines…
On referme à regret ce livre, on aimerait lire d'autres poèmes et contempler d'autres photos !

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9937
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Albert CAMUS   Jeu 25 Fév - 0:19

Voici le poème liminaire de Char :

Citation :
DE MOMENT EN MOMENT

Pourquoi ce chemin plutôt que cet autre ? Où mène-t-il pour nous solliciter si fort ? Quels arbres et quels amis sont vivants derrière l'horizon de ses pierres, dans le lointain miracle de la chaleur ? Nous sommes venus jusqu'ici car là où nous étions ce n'était plus possible. On nous tourmentait et on allait nous asservir. Le monde, de nos jours, est hostile aux Transparents. Une fois de plus il a fallu partir... Et ce chemin, qui ressemblait à un long squelette, nous a conduits à un pays qui n'avait que son souffle pour escalader l'avenir. Comment montrer, sans les trahir, les choses simples dessinées entre le crépuscule et le ciel ? Par la vertu de la vie obstinée, dans la boucle du Temps artiste, entre la mort et la beauté.

Commentaire inutile !

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22253
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Albert CAMUS   Jeu 25 Fév - 8:06

tu l'as donc commencé hier soir ...
bonne route sur le chemin de la beauté, de l'intelligence et de la démesure qui ravissent l'âme ! alegre
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22253
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Albert CAMUS   Jeu 25 Fév - 8:44


Je lis tes commentaires, au dessus, avec retard ..... tu l'as donc terminé ? Déjà !
trop courts sont les instants où le cœur s'émerveille, n'est ce pas ?

c'est bien le chemin dont parle René Char ?..... flower
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9937
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Albert CAMUS   Jeu 25 Fév - 12:48

le lémurien a écrit:

c'est bien le chemin dont parle René Char ?..... flower
En tout cas, c'est le chemin qui inspira ce poème à Camus :

Citation :
Tout le long du chemin, des mûres sucrées et poussiéreuses. Voyageur, qui reviens de loin, elles n'apaiseront pas ta soif ; le retour est plus aventureux que les départs. Mais la bouche et les mains sanglantes, tu fuiras plus vite devant le soleil, vers l'ombre et le puits. Le premier amour t'attend à la fin des jours.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9937
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Albert CAMUS   Jeu 25 Fév - 18:05

Florilège de la prose poétique de Camus, dans le désordre :



Citation :
Seigneur farouche, le mistral souffle en maître sur ses terres. Même les soleils sont ivres. Le cyprès résiste ou rompt. Mais le long frissonnement des peupliers déplie la force du vent et l'use. L'un enseigne l'honneur, les autres l'obstination de la douceur. Que ferions-nous de vos villes et de vos écoles ?

Ici vit un homme libre. Personne ne le sert.

Des vieux troncs de saules jaillissent des gerbes de branches fraîches. C'est le premier jardin du monde. A chaque aurore, le premier homme.

Ici veille des boucliers d'argile tiède, un peuple de rois. L'herbe pousse entre les douces tuiles rondes. L'ennemi est le vent ; l'alliée, la pierre. La pierre résiste au vent impérieux, mais cède au pied patient. L'escalier, pourtant désert, parle de son ami au pas lourd, à l'épaule blanchie par le crépi du mur. Tous les soirs, depuis des années, il monte vers un festin de soupe.

Ces vieilles roues du moulin perdu, la rivière en fait un nœud de cordages obscurs, piège à lumière, poésies.

De tous ses muscles lisses le platane s'efforce vers le soleil lointain. Panthère de l'hiver, une sueur de givre sèche aux plis de sa toison.

Dans la jeune lumière l'hiver sera sec. Sur les terres du soleil, août éteint les couleurs, mais le froid resplendit, le ciel est bleu de neige. Étés noirs, hivers d'or, la vraie force a deux visages.

Le pire, le seul malheur, est l'ennui, quand tout le ciel est dans les flaques.

La vérité a un visage d'homme.

D'autres après nous encore recevront sur cette terre le premier soleil, se battront, apprendront l'amour et la mort, consentiront à l'énigme et reviendront chez eux en inconnus. Le don de vie est adorable.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22253
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Albert CAMUS   Jeu 25 Fév - 19:20

C'est très beau !
Mais c'est curieux, je sens comme une légère influence de René Char dans son écriture.....
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9937
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Albert CAMUS   Jeu 25 Fév - 19:29

le lémurien a écrit:
C'est très beau !
Mais c'est curieux, je sens comme une légère influence de René Char dans son écriture.....
Tout à fait... Je l'ai d'ailleurs dit plus haut. Ils n'étaient pas amis pour rien, avec une complicité intellectuelle certaine.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22253
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Albert CAMUS   Jeu 25 Fév - 22:01

oui, je viens de retrouver ta phrase, je n'y avais pas prêté attention flower C'est Camus poète que nous découvrons ici, à travers des textes courts, aux phrases brèves souvent en forme d'aphorismes, à la manière de Char, avec des apostrophes à la 2e personne qui font penser qu'il s'adresse directement à son ami, par exemple pour lui dire :


Citation :Le matin est radieux ; la lumière pique. Renonce à ta visite. Ils peuvent attendre, et non ta joie.
"ils peuvent attendre, et non ta joie". C'est tout à fait une tournure de phrase à la façon de Char ! cheers
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22719
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Albert CAMUS   Ven 26 Fév - 11:39

Nic doit avoir une légère influence de Char ou de Camus ?

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9937
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Albert CAMUS   Ven 26 Fév - 12:48

Suzanne a écrit:
Nic doit avoir une légère influence de Char ou de Camus ?
des deux Very Happy  .

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Albert CAMUS   

Revenir en haut Aller en bas
 
Albert CAMUS
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Albert Camus
» Recherche sur Albert Camus
» [Camus, Albert] L'été
» Le mythe de Sisyphe - Albert Camus
» Albert Camus au Panthéon

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ... francophones-
Sauter vers: