La Clef des Champs


Forum d'amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Víctor Del ÁRBOL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22757
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Víctor Del ÁRBOL   Ven 30 Jan - 14:01

Víctor Del ÁRBOL
Víctor del Árbol est né à Barcelone en 1968. Après avoir étudié l'Histoire, il travaille dans les services de police de la communauté autonome de Catalogne.
Dans la collection "Actes noirs" ont paru ses romans La Tristesse du samouraï (2012, prix du polar européen 2012 du Point et finaliste du prix polar SNCF 2013) et La Maison des chagrins (2013).
Son premier roman El peso de los muertos (2006) n'est pas traduit ni édité en France pour l'instant
La Tristesse du Samouraï
Editions Babel Noir 480 pages




4ème de couverture:
En ce rude hiver 1941, une femme élégante arpente les quais de la gare de Mérida au petit matin. Elle presse la main de son plus jeune fils et écrit à l’aîné, qu’elle s’apprête à abandonner, les raisons de sa fuite. Le train pour Lisbonne partira sans elle, qui vient de disparaître pour toujours. L’enfant rentre seul chez son père, obnubilé par le sabre qu’un homme vient de lui promettre.
Des années plus tard, une avocate envoie sous les verrous un inspecteur jugé coupable d’une bavure. Elle ne sait pas qu’elle ouvre ainsi une terrible boîte de Pandore, libérant quatre décennies de vengeance et de haine dont elle ignore tout et qui pourtant coulent dans ses veines.
Se jouant d’un contexte historique opaque, de l’après-guerre espagnol à la tentative de coup d’Etat de février 1981, La Tristesse du Samouraï est un intense thriller psychologique qui suit trois générations marquées au fer rouge par une femme infidèle. L’incartade a transformé les enfants en psychopathes, les victimes en bourreaux, le code d’honneur des samouraïs en un effroyable massacre. Et quelqu’un doit laver le péché originel.




J'ai beaucoup apprécié ce roman  très bien ficelé bien qu'il soit très dur et violent, l'atmosphère y est très oppressante.
[font=Times New Roman]C'est plus un roman psychologique et d'histoire qu'un polar, mais il y a effectivement une intrigue tout le long du livre et de multiples retours en arrière. On est baladé (pas une promenade d'agrément pourtant) de la Catalogne à la Russie, sous Franco à la fin de la guerre civile à la fin des années 70 / début de celles de 80.  l. J'ai néanmoins été tenue en haleine tout le long.


extrait : Je sais ce que c'est que d'attendre la nuit pour dormir, et de ne pouvoir fermer l'oeil parce que l'esprit est hanté par les cauchemars, et d'avoir besoin de somnifères pour trouver un sommeil qui n'arrange rien. Je sais ce que c'est d'être maltraité, humilié, frappé jusqu'à satiété, et d'être paralysé par la lâcheté au point de ne pouvoir se révolter. Et je sais ce que c'est de de trouver une bonne cause qui justifie sa vie misérable. Une cause juste qui permette d'oublier. On mobilise tous ses efforts et ses énergies sur cette cause pour apaiser ses monstres. Mais ils sont des dieux sanguinaires et voraces qui ne se contentent pas des sacrifices qu'on leur offre.

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
BRIe

avatar

Féminin
Nombre de messages : 25966
Localisation : Villeneuve lez Avignon
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   Ven 30 Jan - 14:04

Waouh, mais quel extrait ! chaque mot est ressenti (vi, comme le froid Smile ) j'ai accroché !
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22757
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   Ven 30 Jan - 14:13



L'auteur au Festival de Villeneuve, BRIe

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
BRIe

avatar

Féminin
Nombre de messages : 25966
Localisation : Villeneuve lez Avignon
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   Ven 30 Jan - 14:18

Embarassed Comme quoi .... les cordonniers, et patati , et patata mdr ! Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22757
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   Ven 30 Jan - 14:57

Mais tu l'as vu BRIe je parlais avec lui.


L'auteur avec Monsieur Coste (librairie Torcatis Perpignan) au festival de Collioure de septembre 2014

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
BRIe

avatar

Féminin
Nombre de messages : 25966
Localisation : Villeneuve lez Avignon
Date d'inscription : 28/10/2008

MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   Ven 30 Jan - 18:29

Voui, je l'ai vu, mais la spécialiste du polar, c'est toi, et Bathy Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8178
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   Ven 30 Jan - 19:33


Merci pour ton post ma SUZON ! Ce livre a l'air de me plaire, je le note pour une prochaine visite dans ma librairie de seconde main.
J'y vais toujours avec une longue liste ( livres que vous proposez ou que propose le magazine LIRE ) et je prends tous les titres qui sont disponibles !
Comme c'est à Waterloo ( commune super riche ), les gens achètent de beaux livres et une fois lu les revendent dans ce magasin, ce qui fait mes affaires!!
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10257
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   Lun 20 Avr - 10:54

La Tristesse du Samouraï est à la fois un roman policier, voire un thriller, et un roman historique. Il se déroule sur quarante ans avec de constants allers-retours entre le passé et le présent qui demandent une certaine vigilance de lecture mais dont l'utilisation se justifie du fait que les destins de trois familles s'entrecroisent sur deux générarions au moins. J'avoue que le côté thriller est ce qui m'a la moins intéressée parce qu'on frôle parfois l'outrance dans la noirceur et l'accumulation de meurtres, d'enlèvements, de maladies graves… J'ai par contre apprécié la maîrise de l'auteur (policier de formation, je crois) pour mettre en place des scènes inscrites dans un contexte historique complexe : le franquisme, la difficile mise en place démocratique qui a suivi et la tentative de putsch de 1981. Il tient en haleine son lecteur de la première à la dernière ligne.

Le thème qui sous-tend le roman est clair : toutes les fautes doivent être expiées un jour ou l'autre, fût-ce par les enfants des coupables qui paient alors très cher bien qu'ils soient innocents. Encore que, comme le dit un personnage : « Tu aurais du comprendre que tu ne peux comprendre l'âme des êtres humains. Dans les dossiers qui s'entassent sur ton bureau, tout est sans doute noir ou blanc. mais ici, entre nous, ce point de vue manichéen ne tient pas la route: ici, les hommes sont tous gris. Comme moi. Comme toi. »
Les personnages féminins m'ont paru plus réussis, plus fouillés que les personnages masculins, un peu manichéens, à mon avis. J'ai bien aimé Maria, l'avocate, idéaliste, intelligente et sensible, appelée à découvrir le sombre passé de son père ; elle est très vite prise dans un terrible engrenage qui la pousse à se remettre en cause elle-même puisqu'elle est amenée à collaborer avec celui qu'elle a fait condamner, convaincue de sa culpabilité, affaire qui a lancé sa carrière. Elle est le personnage pour lequel on voit le mieux la manipulation à l'œuvre, d'abord à son insu, ensuite en connaissance de cause mais sans qu'elle puisse y échapper.
La manipulation est d'ailleurs un autre aspect essentiel de ce roman, ce qui le rapproche de la tragédie antique, sauf qu'ici ce ne sont pas des dieux qui pèsent sur la destinée des hommes mais d'autres hommes.
J'ajoute que l'écriture est belle, avec parfois de la poésie, ne serait-ce que dans le joli titre et les références au code guerrier des samouraïs et à leur éthique.
Un livre original qui, pour moi, est intervenu au moment où j'écoutais la conférence de J.P. Barrou avec une vision renouvelée de la Guerre d'Espagne et de ses suites  (je parlerai de son livre que j'ai presque fini) ; il interfère aussi avec mes propres recherches actuelles sur la Guerre d'indépendance des Espagnols (début du XIXe). C'est dire qu'il m'a entraînée dans de multiples directions et réflexions !
Merci Suzanne, toi qui m'as prêté ce roman menina . Je te le rends incessamment, sous peu !

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8178
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   Lun 20 Avr - 15:45


Merci pour ton post toujours aussi concis qui donne une bonne vue d'ensemble du livre. Il est toujours sur ma liste d'attente même si j'en ai encore au moins une vingtaine à lire.
Merci aussi pour tes ressentis exprimés avec objectivité ! Merci Merci
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10257
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   Lun 20 Avr - 17:19

Avec plaisir, Sapho alegre . Quand tu l'ouvriras, après avoir dépilé ta liste de lectures, nous en reparlerons ! alegre

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22757
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   Mar 21 Avr - 9:06

Merci Nic pour cette belle analyse d'un livre qui m'a bien plu. En plus j'ai trouvé l'auteur très sympa ce qui ne gâche rien.
C'est vrai que toute cette noirceur rend mal à l'aise, peut-être l'a-t-il voulu, pour qu'on soit imprégné de l'atmosphère ?

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10257
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   Mar 21 Avr - 10:00

Suzanne a écrit:
Merci Nic pour cette belle analyse d'un livre qui m'a bien plu. En plus j'ai trouvé l'auteur très sympa ce qui ne gâche rien.
C'est vrai que toute cette noirceur rend mal à l'aise, peut-être l'a-t-il voulu, pour qu'on soit imprégné de l'atmosphère ?
C'est fort possible... Peut-être a-t-il un peu forcé le trait, si j'ose dire ! Wink

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8178
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Victor Del ARBOL ( Espagne )   Jeu 23 Juil - 16:54

Víctor del Árbol, né en 1968 à Barcelone, est un romancier espagnol, auteur de roman policier.
Il fait ses études supérieures en histoire à l'Université de Barcelone. De 1992 à 2012, il travaille comme fonctionnaire du gouvernement de la Catalogne (corps de la police régionale catalane Mossos d'Esquadra). 
Il amorce une carrière d'écrivain avec la publication en 2006 du roman policier El peso de los muertos. C'est toutefois la parution en 2011 de La Tristesse dusamouraï (La tristeza del samurai), traduit en une douzaine de langues et best-seller en France, qui lui apporte la notoriété. Pour ce roman, il remporte plusieurs distinctions, notamment le prix du polar européen 2012.









LIVRE LU : LA TRISTESSE DU SAMOURAI

RESUME

Comme souvent au début des histoires il y a une femme sur un quai de gare au petit matin.
Mise élégante, talons hauts, gants de cuir, elle dénote parmi des passagers apeurés qui n’osent croire que la guerre est finie. Isabel fait partie du clan des vainqueurs et n’a rien à redouter de ces phalangistes arrogants qui arpentent la gare de Mérida en ce rude hiver 1941. Elle presse la main de son plus jeune fils et écrit à l’aîné, qu’elle s’apprête à abandonner, les raisons de sa fuite. Le train de 4 heures en direction de Lisbonne partira sans elle.
L’enfant rentrera seul chez son père, appâté par le sabre de samouraï de ses rêves qu’un homme vient de lui promettre. Isabel disparaît pour toujours. Quarante ans plus tard une autre femme a commis un meurtre et doit comparaître devant la justice des hommes mais pour cette brillante avocate, cela n’a guère d’importance. Elle est atteinte d’une tumeur cérébrale et c’est à sa mémoire qu’elle doit des comptes.
Au cours d’un procès mémorable, quelque temps auparavant, elle a réussi à faire condamner un policier véreux, ouvrant sans le savoir la boîte de Pandore. Elle a été manipulée en raison d’une tragédie ancienne dont elle ignore tout. Les rejetons d’une famille maudite cherchent à lui faire payer quatre décennies de vengeance et de haine. Des premières années de l’après-guerre à la tentative de coup d’état de février 1981, après un détour par les steppes de Stalingrad, la saga familiale est lourde de complots, d’enlèvements, de trahisons.
Sous un léger vernis de démocrates, les ex-phalangistes continuent de tirer les ficelles. Les personnages et les situations se répondent, marquant trois générations au fer rouge. Les carences affectives ont transformé les enfants en psychopathes, les victimes en bourreaux, le code d’honneur des samouraïs en un effroyable massacre. Et quelqu’un doit laver le péché originel. La Tristesse du samouraï est un étonnant roman policier qui se joue à merveille de l’opacité d’un contexte historique et un intense thriller psychologique qui mène les personnages aux limites de leurs forces pour sauver l’honneur de la lignée.










MON RESSENTI


L’auteur nous plonge dans la période sombre de l’Espagne, la terrible guerre civile, le franquisme, les débuts de la démocratie à deux doigts d’être confisquée. 
Quarante années pendant lesquelles d’aucuns ont laissé libre cours à l’ambition, à la haine, d’autres ont peaufiné leur vengeance, certains enfin sont assaillis par la culpabilité. 
Vous allez écouter la voix de María qui va revenir sur ces temps où les assassinats sont la façon simple d’éliminer un gêneur, où la torture se pratique en toute impunité. 
De quel côté se situent les descendants, les héritiers? Y a t-il un rachat possible? 

Ce livre est un polar oui mais il est beaucoup plus : une histoire rouge sang où victimes et bourreaux se croisent, se reconnaissent. 
Pour filer la métaphore japonaise je dirais que l’intrigue se déplie comme les origami, chaque pliure dévoile un peu de l’intrigue, les liens entres les personnes apparaissent. 
Ce qui est certain c’est que, composé comme une tragédie antique, ce livre est fait pour être dévoré, des geôles franquistes à la Division Azul, des amours impossibles à la vengeance inéluctable, on est totalement pris par le récit. Une vraie réussite!



  
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 10257
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   Jeu 23 Juil - 22:19

Merci, Sapho, pour ce point de vue. Peut-être faudrait-il que Suzanne ou BRie le transfère sur le fil déjà ouvert (au rayon polars !) pour cet auteur, d'autant qu'il a été question de ce roman très intéressant. Very Happy

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22757
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   Ven 24 Juil - 7:54

Merci Sapho pour cette analyse du roman.

On a tendance à considérer les polars comme le bas de gamme de la littérature, c'était peut-être le cas il y quelques années. Mais il y a maintenant (il y en a toujours eu) de très bons polars. Et celui-ci est excellent à mon avis.

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 8178
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   Ven 24 Juil - 15:08

Embarassed Embarassed Embarassed Excusez-moi, le fil était déjà ouvert mais en allant sur" auteurs hispaniques " son nom n'apparaissait pas.

 J'aurais dû taper son nom dans " rechercher "

 Merci SUZON ou BRIE d'avoir transféré  I love you I love you
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Bathy

avatar

Féminin
Nombre de messages : 2196
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 09/06/2010

MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   Dim 26 Juil - 18:16

Voilà qui me donne très envie de lire ce roman. Tu pourras me le prêter Suzanne ?
Je me souviens en effet de t'avoir vue discuter avec cet auteur à Villeneuve l'année dernière.
Tu as acheté le livre ce jour là ?
En tout cas, je le lirai absolument.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f36-bathy-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22727
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   Dim 26 Juil - 19:05

mais Suzanne, il y a des polars qui sont classés en littérature ! pour ma part je n'ai jamais pris ce genre pour mineur. Il y a d'excellents auteurs et des moins bons,
J'ai commencé à lire de la SF à 20 ans, à l'époque, c'était aussi considéré comme très mineur. Pourtant, quand je lisais Ray Bradbury, Philipp josé Farmer ou Sturgeon, j'avais vraiment l'impression que c'était très bon. Il a fallu du temps pour reconnaître à la Science Fiction des qualités littéraire.
A l'époque où je lisais la revue Fiction, un mensuel qui rassemblait les meilleurs nouvelles d'auteurs anglo-saxons, ce n'était pas gagné !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22727
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   Dim 26 Juil - 19:09

je l'ai noté, ma Sapho, merci ! flower
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Víctor Del ÁRBOL   

Revenir en haut Aller en bas
 
Víctor Del ÁRBOL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Héctor Elizondo
» -Mattycollector.com- Une nouvelle exclu disponible bientot...
» Return to House on Haunted Hill (2007, Víctor García)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Polars, Thrillers et SF-
Sauter vers: