La Clef des Champs


Forum d'amitié
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Partagez | 
 

 Elsa OSORIO

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Elsa OSORIO   Ven 29 Mai - 6:47

Elsa Osorio, romancière, biographe, nouvelliste et scénariste pour le cinéma et la télévision, est née à Buenos Aires en 1953. Elle partage sa vie entre Buenos Aires, Paris et Madrid où elle a animé des ateliers d'écriture et de communication. Elle a publié notamment de nombreuses œuvres en Argentine (Ritosprivados, ReinaMugre, BeatrizGuido, Comotenerlotodo, Las malaslenguas) et en France, Tango (Métailié, 2007) et Sept nuits d’insomnie(Métailié, 2010). Elle est lauréate de plusieurs prix dans son pays natal, dont le Prix National de Littérature pour son roman sur la dictature argentine, Luz ou le temps sauvage (traduit avec succès dans plusieurs pays européens, en France aux éditions Métailié en 2000), le Prix Amnesty International, le Prix du meilleur scénario de comédie et le Prix du Journalisme d'humour.



De la part de Rotko

Elsa Osorio, "TANGO" Métayé


Luis : « Ce tango est l’histoire de Buenos-Aires, avec tout son cocktail explosif de créoles et d’immigrants, de luttes, de vaches, de trahisons et de passions. »


Luis découvre Ana à Paris, en dansant le tango au Latina,  et de cette rencontre naît une remontée dans le temps qui mêle à la fois l’histoire de l’Argentine, d’une danse scandaleuse au départ,  d’une famille argentine, avec ses couples officiels … et des liaisons parallèles.


L’amour  se danse, la musique s’invente avec ses figures inédites, le tout dans une ambiance sulfureuse et passionnelle, où les différents partenaires, sur trois ou quatre générations, créent des variations sur le thème de l’accord immédiat, de l’amour différé, du malentendu, des brouilles, et des retrouvailles.


Elsa Osorio fait dialoguer les différentes générations, s’adresse directement à ses personnages, mais laisse aussi Tango, médiateur et créateur des couples, raconter sa propre histoire, comme celle de ses. talentueux concepteurs et interprètes.


« [ En France] je n’étais peut-être pas la même danse que dans les maisons canailles où je suis né, mais il y a toujours un homme face à une femme et moi qui les mêle dans le désir. Cette étrange fièvre qui s’était déchaînée à Paris te permettait de m’écouter et de me danser partout : dans les résidences, les hôtels, les dancings, les champagnes-tangos.


Mes fans et mes détracteurs passaient [leur temps]à être pour ou contre moi, à essayer de me classer, de me raffiner, de m’orner, de me rendre décent, de me vilipender, de me flatter. »


Le Pape exige même une démonstration et  recommande « une danse vénitienne ».


«  Moi qui laisse mes filles danser le tango, a dit un monsieur, je ne leur permettrais pas de danser la furlana. Comment le Pape a-t-il pu … ? C’est que le Pape n’a pas de filles, lui a répondu une femme. »


Le Tango accompagne les différentes phases historiques, les immigrations, les émigrations, le brassage des populations, le renouveau des ressources économiques qui permettent les accomplissements personnels et la maturation des idées sociales.  Entre la France et l’Argentine, le courant passe, créant un terreau fécond.


C’est dire la richesse de cette histoire foisonnante, avec des références à des événements historiques, en 1930 ou en 2001.


Il est conseillé de lire  le roman à grandes goulées pour en saisir les saveurs pimentées, les rythmes,  l’invention des figures, les élans du désir et les plaisirs des corps.

merci à lui de penser à nous alors qu'il est débordé !!! flower
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22714
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Ven 29 Mai - 8:29

J'avais lu un livre de cet auteur que j'avais beaucoup aimé scratch faudra que je me rappelle du titre !
Suis-je bête c'est Luz ! Génial !

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Ven 29 Mai - 8:44

je n'ai encore rien lu d'elle ! mais je vais réparer ça bien vite ! si je le trouve .... toujours le même problème ! Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 7935
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Ven 29 Mai - 16:20

Merci YSOU et ROTKO pour cette annonce !

Je vais partir à la recherche de ce livre car le thème semble me plaire ( je voudrais le feuilleter avant ) Merci Merci
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Mer 17 Juin - 20:54

De la part de Rotko

Osorio Elsa, Luz ou le temps sauvage.


Luz, jeune adulte, rencontre pour la première fois en  Espagne  son vrai père, et parle avec lui, à cœur ouvert.


Au temps de la dictature, en même temps que les enlèvements, les tortures, et les « disparitions », certains militaires, pour des raisons personnelles, adoptaient comme leur propres enfants, les nouveau-nés des « terroristes » incarcérées.


Par une suite de retours en arrière, Luz, évoque son histoire complète,  bien symptomatique d’une époque où la pratique du mensonge et de la dissimulation était monnaie courante.


A vrai dire les « narrateurs » se succèdent, différents protagonistes de cette histoire écheveau, où on remonte le temps pour découvrir la vérité sur les origines et les identités, les recherches sur les parents et grands parents, les vrais et les faux, tenus dans l’angoisse des questionnements, des révélations, et des  incertitudes. 


Pourtant, aussi bien individuellement que collectivement - avec les « folles de Mai », les hypothèses se succèdent, deviennent parfois certitudes, éprouvantes à chaque étape.


Le récit n’est pas facile à lire, il faut déduire des paroles prononcées l’identité des intervenants, pris chacun dans leurs histoires particulières,  mais aidés par les commentaires actuels de Luz et de son père (heureusement écrits en italique ). Ces interventions donnent de la chair, du sang, et de l’émotion à  une histoire bouleversante, dont le caractère « choral » révèle le drame collectif de cette période.


L’intrigue est foisonnante, comme la vie même, empruntant au thriller comme à la tragédie, ce qui explique peut-être une traduction malaisée…


Les dangers encourus et les troubles psychologiques des victimes survivantes tissent un réseau serré et bouleversant où chaque voix trouve enfin, après plusieurs générations, son apaisement.

                                                                  ____________________




Rotko est à plat ventre dans son jardin, et il regarde ses tomates pousser ! il a également une pince à épiler pour ôter écologiquement les pucerons qui s'aventureraient malencontreusement sur son territoir..... Razz mais il pense quand même à nous !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 7935
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Mer 17 Juin - 22:24

Comme je l'ai dit plus haut, j'aimerais bien feuilleter ce livre avant de l'acheter !

Il me parait ardu !!

Bonne chance pour tes tomates ROTKO, les miennes poussent bien ( sans pince à épiler )  

Merci mon YSOU pour le post   menina menina
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9926
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Mer 17 Juin - 23:46

Un livre qui intrigue... Comme toi, Sapho, j'aimerais le feuilleter avant de le lire. D'après Rotko, la traduction laisse à désirer et j'ai peur que cela ne gâche le plaisir de la lecture. Surprised  Apparemment Suzanne n'a pas été gênée ?

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Dim 5 Juil - 11:12

LA CAPITANA;

Envoyé par Rotko :




http://editions-metailie.com/livre/la-capitana/


  « Sans la guerre, sa vie n’avait aucun but, aucun sens. Elle ne pouvait se sentir bien, à l’aise, que parmi les personnes qui vivaient comme elle, au service d’une cause »  





L’histoire de la Capitana, fondée sur  un personnage réel et des faits vécus, dont témoignent des cahiers et une correspondance,  fait vivre la relation d’un engagement dans son contexte, comme une partie d’histoire de l’Argentine. 


D’abord, l’immigration d’une famille juive, la formation d’une militante, à travers des revues et des groupuscules révolutionnaires, mais aussi la fréquentation de cercles et personnalités marquantes, comme Alfonsa Sorni et Vittoria del Campo. Autant dire que les figures féminines occupent, comme toujours, la place primordiale.


L’épisode  principal, vécu au présent, se déroule pendant la guerre d’Espagne où Milka conquiert ses galons et devient une figure héroïque légendaire. Pourtant des épisodes antérieurs, qui alternent avec la guerre d’Espagne en différents lieux, dressent un portrait de l’Europe à la veille du grand embrasement mondial, où conduit la montée du nazisme face à des forces démocratiques divisées.


On parcourt donc l’Europe, Paris, Madrid, Berlin à des époques charnières, sous le regard de militants qui tentent vainement d’échapper aux manœuvres staliniennes de divisions, que ce soit à Berlin ou en Espagne, où le POUM anarchiste ne fait bientôt plus le poids.


Cette synthèse d’une époque pourrait faire penser à Viva de Patrick Deville, avec des rapprochements évidents (le monde de Trotsky et de ses fréquentations argentines par exemple). Pourtant Elsa Osorio, actuellement (Juin-Juillet 2015)en résidence à la Maison des traducteurs et des écrivains de Saint-Nazaire (MEET) ne délaisse pas l’histoire singulière d’un couple qui connaît des crises, des renoncements, des doutes, et renaît dans chaque pays avec la langue vernaculaire.


La construction du roman permet à chaque personnage de donner  sa version des évènements et des mentalités, avec  souvent en italique, l’intervention de l’auteur : elle s’adresse à  son personnage avec le recul temporel, mais aussi avec une chaleur née de son admiration pour cette femme hors du commun."
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 7935
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Lun 6 Juil - 16:51

Je viens de terminer : TANGO, vraiment un excellent livre.


Je ne vais plus en faire le résumé, ROTKO en a suffisamment parlé.













Tango raconte le roman de ce « chaloupé de sauvages » sorti des bordels et qui devient danse de salon, à travers l’histoire de Luis, l’Argentin, et d’Ana la Française née à Buenos Aires. Réunis par le hasard de la danse, ils vont réaliser ensemble un film sur l’histoire de l’Argentine, et découvrir les tempêtes qui ont autrefois emporté leurs familles.
En même temps que l’amour naissant entre Ana et Luis, on suit ainsi les histoires parallèles d’Hernan le danseur, de Juan le compositeur, de Rosa, de Mercedes, et de beaucoup d’autres, au début du 20e siècle. On assiste aux tumultes qui secouent un pays au bord de la révolution, sur fond de crise économique, sociale et politique.
Au cours du récit, complexe, dont la construction pas du tout linéaire est rythmée comme les allers-retours d’un tango, les générations, les lieux, les époques s’entremêlent. On voyage avec les personnages, de Buenos Aires à Paris, sous l’œil bienveillant des ancêtres qui commentent l’action, et de Tango lui-même qui est ici un personnage à part entière : comme chez beaucoup d’écrivains latino-américains, le surnaturel n’est jamais bien loin !
Je me suis complètement laissé porter par le rythme de cette écriture où la violence le dispute à la sensualité, et qui m’a donné très envie… d’apprendre à danser le tango !

Un livre qui donne envie de rechercher des enregistrements des nombreux airs évoqués, et qui dessine de magnifiques portraits d'hommes et de femmes aux destins complexes. 





study study study
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 7935
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Lun 6 Juil - 16:55

Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Lun 6 Juil - 17:46

merci ma Sapho. Je n'ai trouvé aucun livre d'Elsa Osorio à la bibliothèque, et c'est Tango que j'ai envie de lire (j'adore le tango !)
En désespoir de cause, je vais l'acheter ! flower
Rotko en avait si bien parlé, et toi, tu en rajoutes une couche ! cheers  alors... y a kà faut kon !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9926
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Lun 6 Juil - 19:41

Moi non plus, je ne trouve aucun livre de cet auteur à la bibliothèque Crying or Very sad  Faudra que je m'en procure un d'une manière ou d'une autre !
Merci Sapho pour ce ressenti bien dans ta manière. menina

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 7935
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Lun 6 Juil - 19:56

Hélas ( et je ne devrais pas ) mais la majorité des livres que je lis ne se trouvent pas dans les 2 librairies à proximité de chez moi.

Quand je commande, les libraires me disent la plupart du temps qu'ils ne travaillent pas avec ces éditions. Je suis dès lors obligée de passer par Amazon'............et j'obtiens le livre en 2 jours !
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
rotko



Masculin
Nombre de messages : 195
Localisation : nantes
Date d'inscription : 18/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Lun 6 Juil - 20:25

Oui, Luz  a plus de fond que Tango, et rappelle les heures sombres de la dictature  en Argentine, avec une pratique de vols d'enfants qui a marqué aussi le régime franquiste.

Pour la traduction, je modère un peu mon propos, j'ai trouvé quelques impropriétés, mais Gaudry semble être une valeur établie : Elsa Osorio est très satisfaite, et il a traduit aussi Gamboa, un auteur colombien de qualité, cousin germain d'Osorio par les thèmes abordés dans Prières nocturnes.

Par ailleurs dans ce titre, il est question de la quête d'un frère, à la recherche de sa soeur disparue. C'est presqu'un thème de thriller puisque victor del Arbol, y pense dans "toutes les vagues de l'ocean" (Actes sud) un bon produit pour la plage, avec beaucoup de personnages qui  ont à la fois un secret dans le coeur, et une menace au-dessus de la tête. Tout cela en faisant intervenir des époques différentes, depuis les camps staliniens en passant par l'Espagne franquiste. Néanmoins c'est une lecture plus facile et moins profonde que les deux titres et auteurs précédents. 

Bonne soirée à vous, je ne vous oublie pas malgré des passages espacés, et un rythme estival où la lecture n'est pas au devant de la scène...

bien amicalement à vous,
Revenir en haut Aller en bas
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Lun 6 Juil - 21:17

Bien ! tu es passé ..... merci hombre ! flower

 un rythme estival où la lecture n'est pas au devant de la scène..., dis tu ? et tu nous conseilles "Toutes les vagues de l'océan" qui fait plus de 600 pages affraid , ton Excellence plaisante ..... je n'aime pas lire un livre en petits morceaux, et c'est ce qui se passerait  avec .... mon "rythme estival". Arf ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9926
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Mar 7 Juil - 0:17

Je suis fortement tentée par Luz, encore plus depuis que tu as nuancé ta pensée, Rotko. alegre

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 7935
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Mar 7 Juil - 15:35

On pourra le lire en même temps ma NIC car je viens d'acheter LUZ ce mois-ci !!!


study study study
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9926
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Sam 11 Juil - 19:04

Je suis en train de lire Luz. Comme le disait Rotko, c'est une lecture foisonnante, pendant un certain temps, j'ai eu tendance à m'égarer ! J'en suis à la moitié et je me sens plus à l'aise. Au début les commentaires en italique de Luz et son père m'ont franchement agacée mais je reconnais qu'ils aident à s'y retrouver au milieu des personnages et dans la trame du temps. J'apprécie la vision proposée qui n'a rien de manichéen. En revanche, j'ai la sensation que la traduction laisse à désirer assez souvent,  dommage... Reste que j'ai vraiment envie de continuer jusqu'au bout, c'est bon signe. Razz

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 7935
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Sam 11 Juil - 19:32

J'avais commencé à lire LUZ en espagnol mais j'ai abandonné à la 50ème page ayant trop souvent besoin du dictionnaire.

Je le lis maintenant en français et personnellement la traduction ne me gène pas ! ( bon, je n'ai pas non plus une formation de latiniste; ce qui me rend probablement moins exigeante )

Je suis accro à ce livre autant que je l'étais pour TANGO ( les thèmes bien entendu ne sont pas comparables )


study study study
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
le lémurien

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22227
Localisation : à gauche d'Alpha du Centaure
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Sam 11 Juil - 20:10

chic alors ! je vais avoir droit à une discussion passionnante ! flower
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f43-ysandre-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9926
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Dim 12 Juil - 9:08

J'ai continué  study   tard dans la nuit :hou  ; mon excuse, c'est que quand on lâche le roman, on a du mal à s'y retrouver, faut vraiment suivre... J'apprécie de plus en plus l'approche nuancée de la psychologie de certains personnages. study et je continue à déplorer des maladresses évidentes de traduction, je suis difficile, je sais  Very Happy

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 7935
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Dim 12 Juil - 11:34

Tu as raison ma NIC, il faut être exigeante !!! livre livre
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Nicamic

avatar

Féminin
Nombre de messages : 9926
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 10/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Dim 19 Juil - 23:21

J'ai terminé Luz. La construction du livre ne facilite pas la lecture, moins à cause des changements d'époque qu'à cause des changements de narrateur, parfois au sein d'une même phrase. On finit par s'y faire mais c'est parfois éprouvant : des incertitudes m'ont obligée à plusieurs reprises à revenir en arrière pour bien comprendre. A cela s'ajoute un nombre important de personnages avec des noms qui se ressemblent.
Je suppose que dans l'esprit de l'auteur, ce labyrinthe littéraire reflète le labyrinthe des recherches de Luz et au-delà de ce personnage de fiction, de tous les enfants argentins enlevés à leur mère « subversive » pour être adoptés par des officiers criminels au temps de la dictature. Peut-être est-ce aussi une façon de traduire les troubles psychologiques de tous, les victimes, les bourreaux et ceux qui gravitent autour d'eux.
C'est finalement ce dernier aspect qui m'a paru le plus subtilement analysé dans ce roman à la thématique connue qu'on peut rapprocher de ce qui s'est passé pendant la guerre d'Espagne sous Franco.
Ainsi, on voit comment ces enfants, élevés par des « parents » aimants et attentifs, leur demeurent attachés même quand ils apprennent la terrible vérité. L'amitié profonde entre Liliana la malheureuse mère et Miriam l'ancienne prostituée est finement mise en valeur. Le personnage d'Eduardo, le père adoptif qui culpabilise et voudrait rétablir la vérité est attachant et intéressant à suivre dans ses déchirements et sa détresse.
J'ai beaucoup moins aimé le personnage de Mariana, quelque peu outrancier dans son aveuglement obstiné, je l'ai trouvé peu crédible.
Enfin, il m'a semblé que, vers la fin du roman, le rythme se ralentissait, peut-être aurait-il fallu abréger certaines scènes.
Globalement, c'est une lecture que j'ai appréciée I love you I love you , je regrette cependant de n'être pas en mesure de la faire en espagnol, dans le texte (j'aurais trop besoin d'un dico et d'une grammaire!) car je soupçonne qu'on perd beaucoup dans la traduction.

_________________
"Ne te courbe que pour aimer." René Char
Revenir en haut Aller en bas
http://www.yrle.com/nic
Suzanne

avatar

Féminin
Nombre de messages : 22714
Localisation : Perpignan
Date d'inscription : 27/10/2008

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Lun 20 Juil - 7:53

J'avais adoré Luz quand je l'avais lu (en français bien sûr.
Ca fait une dizaine d'années maintenant, je ne me rappelle plus des détails, mais je crois que c'est un des livres que j'ai le plus aimés.
Il faudrait que je lise d'autres livres d'elle.

_________________


ne dit rien/n'ose pas /de peur/de faire mal
et la mer/se couche à ses pieds
comme une bête aimable.
Revenir en haut Aller en bas
http://la-clef-des-champs.sosblog.fr/
Sapho

avatar

Féminin
Nombre de messages : 7935
Localisation : BRABANT WALLON-BELGIQUE
Date d'inscription : 14/03/2014

MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   Mer 22 Juil - 16:55

CRITIQUE A PROPOS DE LUZ




Qu'il est dur de découvrir que les parents qu'on a aimés ne sont pas ceux qu'on croit. Quel choc pour Luz. Pour le lecteur aussi. Cette plongée dans les sombres années de l'Argentine (un pays qui a encore bien du mal à affronter son passé), dans cette période de souffrance et de douleur...
J'apprécie le choix effectué par Elsa Osorio de raconter l'Histoire avec un grand H à travers les histoires quotidiennes de Luz et sa quête de vérité. Ce processus rend la révolte encore plus grande, à cause de la proximité qui se crée assez vite entre Luz et le lecteur.
Révolte et colère contre tout ce qui s'est passé et puis une douleur, immense, celle de savoir que l'on vit avec des tortionnaires, que certains d'entre eux évoluent encore impunément autour de vous. Comment se comporter face à telle situation? C'est tout bonnement insupportable.
En mêlant les points de vue des personnages, les différentes époques, les faits avérés et ceux que l'imagination entrevoit, Elsa Osorio réussit à construire, de manière habile, un puzzle humain d'une grande sensibilité et aussi d'une grande érudition. Car si nous savons pour la plupart qui étaient les Grands-Mères de Mai, l'histoire troublée de l'Argentine n'est pas toujours bien connue de tous et il est bon d'en apprendre davantage. Il y a là un véritable travail de mémoire à mener, ces événements sont si proches dans le temps et aujourd'hui encore, on préfère souvent fermer les yeux plutôt que faire face à ses responsabilités.
Le style de l'auteur est plaisant, tout comme la tension bien présente dans tout le récit. C'est prenant à la gorge et empreint d'une dignité admirable.

J'ai adoré les deux livres ( LUZ et TANGO )




study study study
Revenir en haut Aller en bas
http://laclefdeschamps.1fr1.net/f91-sapho-s-creations
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Elsa OSORIO   

Revenir en haut Aller en bas
 
Elsa OSORIO
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Avril 2007: Luz ou le temps sauvage d'Elsa Osorio
» Elsa Osorio : Luz
» Les mains d'Elsa/Louis Aragon.
» [Chabrol, Elsa] L'heure de Juliette
» 6 HISTOIRES DE FEES PAS COMME LES AUTRES de Christelle Chatel, Elsa Devernois, Claire Renaud et Juliette Vallery

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La Clef des Champs :: Littérature :: Commentaires de livres :: Auteurs ...de langues latines-
Poster un nouveau sujet   Sauter vers: